Amélie Nothomb

©Abaca

Elle fait ses classes en Belgique, à l'Institut des Fidèles Compagnes de Jésus, basé à Uccle, une commune du sud de Bruxelles. Enfant, elle tombe amoureuse du Japon, qu'elle découvre grâce à son père, qui a officié comme consul général à Osaka entre 1968 et 1972.

Inscrite en faculté de droit, elle n'y restera qu'une année, se réorientant en philologie romane à l'Université libre de Bruxelles. Fabienne Nothomb passe ensuite l'agrégation de l'enseignement secondaire, mais abandonne finalement l'idée d'embrasser la carrière d'enseignante pour prendre le chemin de l'écriture.

Jamais bien loin d'un stylo et d'une feuille de papier depuis l'âge de 17 ans, elle écrivait dans son coin, jusqu'à concrétiser son rêve en 1992 en publiant son premier roman : Hygiène de l'assassin, une conversation rocambolesque entre un prix Nobel de littérature et des journalistes.

Devenue Amélie Nothomb, elle usera dans ses autres romans, contes et nouvelles, de cette autodérision du métier d'écrivain et explorera des thèmes fétiches tels que la jeunesse éternelle ou encore les pulsions meurtrières.

Ayant régulièrement recours à la forme du dialogue, à qui elle fait vivre un enfer, Amélie Nothomb s'est démarquée dans le milieu par son excentricité, aussi bien au niveau de sa personnalité un brin gothique que de ses oeuvres littéraires burlesques. Ecrivaine extravagante et à part dans le système, elle est devenue un mythe pour beaucoup, donnant peu d'informations autobiographiques, qu'elle dissémine à son gré dans ses romans.

Depuis 1992, aucune rentrée littéraire ne s'est faite sans l'un de ses romans, publiés depuis le début aux éditions Albin Michel. Parolière pour les chanteuses françaises Robert (album Robert des noms propres) et Juliette Gréco (album Ça se traverse et c'est beau) à ses heures perdues, elle a confié écrire en réalité quatre romans par an.

Lauréate de nombreux prix prestigieux (René-Fallet, Jacques-Chardonne, Prix de Flore, Grand Prix Jean-Giono), elle reçoit en 1999 le Grand Prix du roman de l'Académie française pour Stupeur et tremblements, adapté au cinéma en 2002 par Alain Corneau. D'autres de ses oeuvres connaîtront une adaptation sur grand écran (Hygiène de l'assassin en 1999, Tokyo fiancée en 2014) ainsi que sur les planches.

En 2015, Amélie Nothomb publie son 24ème roman, Le Crime du comte Neville.

Récompenses :

Ses dernières news

Toutes ses news
Amélie Nothomb dévoile ses surprenants goûts culturels
Fabien Gallet
19 septembre 2016

Amélie Nothomb dévoile ses surprenants goûts...

19 septembre 2016
article

Ses derniers films

Tous ses films

Tokyo Fiancée

comédie romantique
sortie le 4 mars 2015
Tokyo Fiancée

Stupeur et tremblements

comédie dramatique
sortie le 12 mars 2003
Stupeur et tremblements
 
0 commentaire - Amélie Nothomb
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]