Amelle Chahbi

©Abaca, Aurore Marechal
D'aussi loin qu'elle se souvienne, Amelle Chahbi a toujours eu envie de faire rire les gens. Une envie devenue très vite réalité. Au début des années 2000, après avoir été formée à l'école de Théâtre international Béatrice Brout, à la ligue d'improvisation théâtrale de Paris et au centre de Danse du Marais, l'humoriste fait ses gammes à partir de 2006 sur les scènes ouvertes du théâtre Trévise et du café Oscar à Paris. Déjà, son franc-parler et sa gestuelle endiablée font mouche.

Apparue entre-temps brièvement au cinéma dans la comédie de Claude Duty, "Filles perdues, cheveux gras" (2002), avec Marina Foïs et Olivia Bonamy, elle persévère sur la scène humoristique et trouve sa place dans divers programmes de la chaîne Comédie+. Les téléspectateurs l'aperçoivent notamment un petit bout de temps dans l'émission Ce soir avec Arthur (2010-2012) où elle dépeint des personnages aujourd'hui bien connus du grand public.

Sur tous les fronts, elle prête en 2009 sa voix à Chloé, adorable chienne doublé à l'origine par Drew Barrymore, pour la comédie d'aventure "Le Chihuahua de Berverly Hills", et apparaît également au générique de la comédie sociale "Les Barons" de Nabil Ben Yadir. Puis vient la rencontre avec d'autres humoristes de la scène stand-up tels que Fabrice Eboué, son futur compagnon et le Comte de Bouderbala. Avec ses deux acolytes, la trublionne forme la troupe Barres de rire, devenue aujourd'hui le Jamel Comedy Club.

À l'occasion de plusieurs sketchs, Amelle Chahbi partage la scène du Jamel Comedy Club avec Noom Diawara. Le duo, complice, se charrie sur scène à base de piques sur la couleur de peau, la forme des cheveux et surtout les manies de l'un et de l'autre. De soirs en soirs, leurs scénettes misent bout à bout forment quasi un vrai spectacle sur l'idée qu'ils se font tous les deux du couple moderne. Entre deux premières parties de Jamel Debbouze et de Tomer Sisley, la touche-à-tout se met à plancher de son côté sur le spectacle en question.

Baptisé "Amour sur place ou à emporter", le spectacle se joue 4 ans (!) en comptant les représentations au Théâtre du Temple et au Théâtre du Gymnase Marie-Bell. Et près de 700 000 spectateurs se déplacent pour voir cette comédie de boulevard mise en scène par Fabrice Eboué dans laquelle le duo Chahbi/Diawara s'en donne à coeur joie lorsqu'il s'agit de s'amuser avec les clichés. Elle, est une jeune femme d'origine arabo-berbère, lui, un homme d'origine africaine. Tout les oppose et pourtant, depuis leur rencontre sur Facebook, ils ne se sont plus quittés. Ils vont tenter tant bien que mal de s'aimer, malgré leurs différences sociales et ...
culturelles.

Générationnelle et dans l'air du temps, la pièce séduit les plus jeunes certes mais brasse également un large public, particulièrement ceux déjà adeptes du concept "Un gars, une fille". Un soir, à la fin d'une de leur représentation, les deux compères sont approchés par des producteurs qui, séduits par la pièce, leur propose de l'adapter au cinéma. C'est un nouveau défi qui se pose alors pour la trentenaire.
Et, bien qu'écrit avec Noom Diawara, c'est seule qu'elle se glisse derrière la caméra pour la réalisation du film.

En salles en 2013, la comédie romantique attire plus de 400 000 spectateurs, les uns curieux de comparer l'adaptation avec la pièce qu'ils ont vus, les autres adeptes des comédies romantiques. Cette année-là, Amelle Chahbi joue également un rôle, celui de la meilleure amie de Marilou Berry, dans une comédie romantique, "Joséphine", avant de tourner dans le film de son compagnon, Fabrice Eboué, "Le Crocodile du Botswanga" (2014).

Depuis, la Parisienne en a fait du chemin. C'est seule que son public la retrouve à l'automne 2016 dans son premier one-woman-show, "Où est Chahbi ?" Mis en scène par Josiane Balasko, avec qui elle a été mise en contact par le biais de son producteur, Richard Caillat, qui connaissait l'actrice, le spectacle est joué pendant un mois au Festival d'Avignon avant d'être présenté au public parisien.

Julien, l'ex-copain récemment converti à l'islam, Tata Zouzou, la tante marocaine qui livre ses conseils pour garder un homme à la maison... la plupart des personnages qu'elle avait incarné sur Comédie+ ! et au Jamel Comedy Club sont présents ici. À travers eux, l'humoriste dépeint la France d'aujourd'hui, pose un oeil critique sur l'actualité et veut faire passer le message du vivre ensemble. Engagé, orienté et assumé, il cartonne au Théâtre de Paris avant d'être reconduit au Théâtre de l'Archipel jusqu'à la fin d'année.

Une fin d'année justement marquée par un nouveau projet singulier : la co-réalisation d'un documentaire intitulé "Pourquoi nous détestent-ils ?" (2016). "Captivant et salutaire" pour Les Inrocks, elle a pour l'occasion rencontrée des filles voilées, s'est rendue au défilé du 1er Mai de l'extrême-droite ou encore dans les quartiers nord de Marseille dans le but ultime de tordre le cou aux clichés et dénoncer le racisme en France.

Filmographie :

Réalisatrice

2014 : Amour sur place ou à emporter

Actrice

2014 : Amour sur place ou à emporter, d'Amelle Chahbi
2014 : Le Crocodile du Botswanga, de Fabrice Eboué et Lionel Steketee
2013 : Joséphine, d'Agnès Obadia
2013 : Denis, de Lionel Bailliu
2009 : Les Barons, de Nabil Ben Yadir
2009 : Le Chihuahua de Beverly Hills, de Raja Gosnell
2008 : L'Eclaireur, de Djibril Glissant
2002 : Filles perdues, cheveux gras, de Claude Duty

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Coexister - teaser - (2017)
01h00

Coexister - teaser - (2017)

15 septembre 2017
Coexister - bande annonce - (2017)
01h01

Ses derniers films

Tous ses films

Coexister

comédie
sortie le 11 octobre 2017
Coexister

Pourquoi nous détestent-ils ?

documentaire
sortie le 7 décembre 2016
Pourquoi nous détestent-ils ?

Amour sur place ou à emporter

comédie
sortie le 28 mai 2014
Amour sur place ou à emporter

Le Crocodile du Botswanga

comédie
sortie le 19 février 2014
Le Crocodile du Botswanga
 
0 commentaire - Amelle Chahbi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]