Anton Corbijn

©BestImage, AGENCE
Anton Johannes Gerrit Corbijn van Willenswaard, de son nom complet, se découvre une passion pour la photographie à 17 ans, lorsqu'il emprunte l'objectif de son père pour immortaliser le concert d'un groupe de rock progressif dénommé Solution. Les clichés qui en découlent, il les envoie à la presse néerlandaise, lançant ainsi sa carrière : "Quand ces photos - qui n'étaient pas très bonnes - ont été publiées, je me suis dit : 'Bingo ! Je suis dans le circuit'", se rappelle-t-il en effet lors d'un entretien auprès du Guardian.

Après quelques autres travaux pour des magazines dans son pays, le jeune homme de 24 ans décide de s'envoler pour l'Angleterre, foyer par excellence de la scène rock. "Dans les deux semaines qui ont suivi mon arrivée, je photographiais Joy Division", raconte-t-il au quotidien anglais, se souvenant toutefois que l'accueil n'était pas des plus chaleureux puisqu'il a "tenté de leur serrer la main, mais ils ont refusé". Reste que son travail auprès du célèbre groupe restera dans les annales, et qu'il ne tardera lui-même pas à décrocher le job de ses rêves, en tant que photographe en chef du très réputé NME.

Le photographe se fait rapidement une réputation pour ses clichés noirs et blancs, effectivement reconnaissables entre mille. Si bien que les plus grandes stars de la scène musicale - et bientôt du cinéma - se bousculent pour avoir leur place devant son objectif. Poseront ainsi pour lui les Rolling Stones, David Bowie, Luciano Pavarotti, Björk, puis Clint Eastwood, Martin Scorsese, Philip Seymour Hoffman et tant d'autres. Sans oublier bien sûr U2 et Depeche Mode, deux groupes mythiques dont il deviendra presque un membre officieux tant il les suit à la trace, dressant leur portrait, couvrant leurs concerts, signant leurs pochettes d'albums et réalisant leurs clips... Car Anton Corbijn commence à bidouiller la caméra au début des années 1980. Des vidéos musicales, il en fera près de quatre-vingt dans sa carrière, s'imposant ainsi comme une véritable référence de la mise en scène dans le milieu rock.

En 1993, le réalisateur s'essaie pour la première fois à un format plus long : il filme le concert de son groupe fétiche, "Depeche Mode: Devotional", qui lui vaudra une nomination aux Grammy Awards. L'année suivante, le voilà embauché par la BBC pour un court documentaire intitulé "Some Yoyo Stuff", consacré au chanteur Don van Vliet alias Captain Beefheart. Il faudra toutefois attendre encore plus d'une décennie avant qu'Anton Corbijn ne réalise son premier long-métrage. Jamais trop éloigné de la scène musicale, il signe en 2007 "Control", un biopic sur la vie de Ian Curtis, avec Sam Riley dans le rôle du célèbre chanteur de Joy Division. Le film est projeté au Festival de Cannes, où le photographe reçoit toutes les louanges du milieu cinématographique, repartant de la Croisette avec le Prix Regards Jeunes, le Prix Europa Cinema, la Mention spéciale du Prix Art ...
et Essai et la Mention spéciale de la Caméra d'or.

Trois ans plus tard, et fort des excellentes critiques de "Control", Anton Corbijn s'essaie à un tout autre registre avec "The American", un thriller dans lequel George Clooney joue le rôle d'un tueur à gages avide de vengeance. Le film remporte un joli succès au box-office, décrochant même la première place du box-office américain, et ce malgré des avis mitigés... Le réalisateur plaisantera lui-même auprès du Guardian : "Beaucoup de critiques étaient en colère. La bande-annonce suggérait une chose - un thriller hollywoodien rythmé à regarder en mangeant du pop-corn - alors qu'il s'agissait de tout autre chose. Donc quand ils sont entrés dans la salle pour découvrir que c'était une version européenne d'un western, ils étaient furieux."

Alors qu'il continue d'oeuvrer en tant que photographe et de signer quelques clips pour des groupes comme The Killers, Coldplay, et toujours U2 et Depeche Mode, le cinéaste repasse derrière la caméra en 2014 pour mettre en scène le thriller "Un homme très recherché". Adaptation du roman d'espionnage éponyme de John le Carré, il s'agit de l'un des tout derniers films de Philip Seymour Hoffman, décédé en février de la même année. Les critiques salueront la prestation de l'acteur, mais aussi l'oeuvre dans sa globalité, qui rencontrera toutefois moins de succès au box-office que "The American".

Anton Corbijn réinvestit ensuite les salles obscures dès l'année suivante, avec un nouveau biopic : il s'intéresse cette fois au moment où le photographe du magazine Life Dennis Stock a été envoyé suivre l'acteur James Dean. Avec Robert Pattinson dans la peau du premier, et Dane Dehaan dans celle du second, le naturellement intitulé "Life" est présenté au Festival du film de Deauville avec de grandes attentes de la part des critiques. Or la plupart en ressortiront déçus et le film ne connaîtra pas un grand succès au box-office. Un échec qui ne refroidit toutefois pas la maison Dior, qui engage le cinéaste en 2015 pour filmer son égérie de charme, Natalie Portman, dans la dernière publicité de son parfum Miss Dior.

Alors qu'il vient de souffler ses 60 bougies, Anton Corbijn annonce par ailleurs cette année-là qu'il arrête la photographie, expliquant que le milieu a trop évolué à son goût - lui n'ayant jamais renoncé à l'argentique, contrairement aux nouveaux professionnels qui ne jurent plus que par le numérique... De retour aux Pays-Bas, ayant finalement décidé d'élire domicile à La Haye après toutes ces années passées à Londres, l'artiste organise une grande rétrospection de quelque quatre-cent clichés musicaux choisis par ses soins. Comme un adieu au métier, et à l'époque, qui ont fait toute sa renommée.

Filmographie :

2015 : Life
2014 : Un homme très recherché
2010 : The American
2007 : Control

Récompenses :

2007 : Prix Europa Cinema, Prix Regards Jeunes, Mention spéciale du Prix C.I.C.A.E. Art et Essai, Mention spéciale de la Caméra d'or au Festival de Cannes, pour Control

Ses dernières news

Toutes ses news
Ghost In The Shell : l'adaptation a peut-être trouvé son méchant
Hawoly Ba
20 novembre 2015

Ghost In The Shell : l'adaptation a peut-être ...

20 novembre 2015
article
David Bowie signe la musique du générique de la série "Panthers"
Sébastien Jenvrin
24 septembre 2015

David Bowie signe la musique du générique de ...

24 septembre 2015
article
Rendez-vous le mois prochain... Life
Hawoly Ba
23 août 2015

Rendez-vous le mois prochain... Life

23 août 2015
article
Rendez-vous le mois prochain... Un homme très recherché
17 août 2014

Rendez-vous le mois prochain... Un homme très ...

17 août 2014
news

Ses derniers films

Tous ses films

Life

biopic
sortie le 9 septembre 2015
Life

Un Homme très recherché

suspense
sortie le 17 septembre 2014
Un Homme très recherché

Anton Corbijn Inside Out

documentaire
sortie le 1 janvier 2011
Anton Corbijn Inside Out

The American

suspense
sortie le 27 octobre 2010
The American
 
0 commentaire - Anton Corbijn
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]