Bernard Campan

©Abaca, Marechal Aurore/ABACA
Enfant du cours Simon, il quitte Tours pour faire du théâtre à la capitale. Les années furent assez rudes pour Bernard Campan avant d'atterrir au Petit Théâtre de Bouvard. Sur place, il se fait deux camarades Didier Bourdon et Pascal Légitimus avec qui l'alchimie se créée vite et le trio souhaite lancer leur carrière ensemble. Avant de former le trio que tout le monde connaît, ils s'associent à l'origine à Smaïn et Seymour Brussel. Grâce au producteur Paul Lederman (ancien producteur de Claude François et Coluche entre autres) le trio des Inconnus naît en 1989. Les deux autres comiques se détachent du projet.

La recette des sketchs de Bourdon, Campan et Légitimus les guident directement aux portes du succès et deviennent, grâce à leurs parodies sur les dérives de la société, leurs imitations de personnalités et leurs spectacles irrévérencieux, des humoristes dits, cultes. Chacun développe ses talents, Didier Bourdon joue souvent les roublards, les escrocs ou les séducteurs à trois sous, Pascal Legitimus le naïf, l'immigré malmené ou l'enfant, Bernard Campan reste dans les mémoires pour sa capacité à jouer les femmes de tous horizons : de la bourgeoise à la ménagère à l'accent titi parisien, l'épicière... Ils se démarquent de leurs collègues humoristes en développant des parodies télévisées plus vraies que nature, citons : "Les Envahisseurs", "Le Commissariat de Police", "Questions pour du pognon"...

L'aventure ne s'arrête pas là car Didier et Bernard s'attèlent à la réalisation de leur premier film, "Les Trois Frères", histoire désopilante de trois hommes qui se rendent compte à un rendez-vous chez le notaire qu'ils sont frères. Très opposés socialement, ils ont un point en commun, ils héritent de leur mère de "cent patates". Bernard se met dans les souliers du frérot sans-abri, avec un grand coeur mais un peu profiteur et adepte de drogues hallucinogènes. Le long-métrage notamment co-produit par Claude Berri rencontre son public et réunit près de 7 millions de spectateurs, il est auréolé du César du meilleur premier film.

Au faîte des honneurs, les Inconnus rencontrent des problèmes avec leur contrat et se confrontent à Paul Lederman qui refuse de les laisser continuer à jouer ensemble. Il est temps pour Bernard Campan de faire route seul, mais il ne s'éloigne pas pour autant de ses confrères et réalise avec Didier Bourdon "Le Pari" (1997) qui est un bon succès, suivi de "L'Extraterrestre" qui ne reste que très moyennement dans les mémoires et enfin "Les Rois Mages", leur dernier grand succès public.

En 2002, c'est le tournant pour Bernard Campan. La réalisatrice et actrice Zabou Breitman lui offre le premier rôle masculin de son drame "Se Souvenir des Belles Choses" au côté d'Isabelle Carré, sublime histoire d'amour, fragilisée par deux personnes dont la mémoire est malade. Bernard Campan offre au public une nouvelle facette de son talent et une capacité immense à émouvoir. Le long-métrage rencontre également un beau succès critique.

C'est sans grande difficulté que l'ancien Inconnu se fait une place de choix dans le cinéma français. Il enchaîne avec "Poids Léger", qui contribue à confirmer le talent d'un autre acteur, Nicolas Duvauchelle. Mais en 2003, c'est avec "Le Coeur des Hommes" de Marc Esposito qu'il se fait de nouveaux copains grâce à Gérard Darmon, Jean-Pierre Darroussin et Marc Lavoine. Dans cette comédie sur les vies amoureuses des hommes d'aujourd'hui, il est Antoine, le prof de gym bouleversé par l'infidélité de sa femme. Le ...
film fait près d' 1,6 millions d'entrées et reste encore l'une des comédies favorites des Français qui aura ses suites en 2006 et 2012.

Le cinéaste Bertrand Blier lui offre le premier rôle de François dans "Combien tu m'aimes", comédie dramatique où il incarne un client de prostitués qui gagne au Loto. Subjugué par la beauté de l'une des femmes qu'il rencontre, Daniela (incarnée par Monica Bellucci), il décide de lui proposer de devenir sa femme contre rémunération, ce qu'elle accepte... Comme beaucoup de films signés Blier, celui-ci reçoit des critiques mitigées, mais le rôle de Campan est remarqué.

L'acteur passe derrière la caméra et filme "La Face Cachée" (2007) où il est en couple de cinéma avec Karin Viard, un tandem amoureux en mal de distraction, qui s'ennuie dans leur comédie du quotidien. Il marque une pause dans les rôles d'hommes carencés en amour et fait un tour dans le film de Manuel Poirier "Le Café du Pont" (2009) qui relate les souvenirs de guerre du chanteur Pierre Perret. Il tient par la suite un petit rôle dans le drame "Le dernier pour la route" où le premier rôle tenu par François Cluzet lutte comme il peut contre son alcoolisme.

En 2014, après plusieurs atermoiements, le deuxième volet des aventures des Frères Latour arrive sur le grand écran, mais les retours divergent : certains pensent que l'humour acide et l'oeil critique des Inconnus n'a pas pris une ride, d'autres y trouvent une volonté un peu vaine de faire leur come-back en partie raté à cause de blagues qui ne sont pas mises au goût du jour. Néanmoins, le film fait 2 240 876 entrées pour un budget de 10 millions d'euros.

Bernard Campan joue également sur les planches et n'a jamais vraiment lâché le théâtre, son milieu d'origine. En 2016, on le retrouve notamment au côté d'un autre comédien, chouchou des Français depuis des années, Thierry Lhermitte dans "Le syndrome de l'Ecossais" qui se joue à Paris au Théâtre des Nouveautés jusqu'à la fin de l'année.

Filmographie :

2017 : Un sac de billes, de Christian Duguay
2015 : Presque comme les autres, de Renaud Bertrand
2015 : La Boule noire, de Denis Malleval
2014 : Les Trois Frères : le retour, de Didier Bourdon et Bernard Campan
2013 : Le Coeur des hommes 3, de Marc Esposito
2010 : Le Café du pont, de Manuel Poirier
2010 : No et moi de Zabou Breitman : Le père de Lou
2009 : Une semaine sur deux, de Ivan Calbérac
2009 : Bancs publics (Versailles Rive-Droite), de Bruno Podalydès
2009 : Le Dernier pour la route, de Philippe Godeau
2009 : Revivre, de Haim Bouzaglo
2007 : Le Coeur des hommes 2, de Marc Esposito
2007 : La Face cachée, de Bernard Campan
2006 : L'Homme de sa vie, de Zabou Breitman
2005 : Combien tu m'aimes ?, de Bertrand Blier
2003 : Poids léger, de Jean-Pierre Améris
2002 : Le Cri, de Marcel Hanoun
2002 : Le Coeur des hommes, de Marc Esposito
2001 : Les Rois mages, de Didier Bourdon et Bernard Campan
2001 : Se souvenir des belles choses, de Zabou Breitman
2001 : Jojo la frite, de Nicolas Cuche
1999 : L'Extraterrestre, de Didier Bourdon
1998 : Augustin, roi du kung-fu, d'Anne Fontaine
1998 : Doggy Bag, de Frédéric Comtet
1997 : Le Pari, de Didier Bourdon et Bernard Campan
1995 : Les Trois Frères, de Didier Bourdon et Bernard Campan
1985 : Le téléphone sonne toujours deux fois !!, de Jean-Pierre Vergne

Récompense :

1996 : César de la meilleure première oeuvre pour Les Trois Frères

Ses dernières news

Toutes ses news
Pascal Légitimus : "Ma carrière se termine"
Fabien Gallet
21 janvier 2016

Pascal Légitimus : "Ma carrière se ...

21 janvier 2016
article
Pascal Légitimus prévient : "la retraite est proche" pour les Inconnus
20 août 2014

Pascal Légitimus prévient : "la retraite est ...

20 août 2014
news
Les trois frères, le retour : déjà un million d'entrées malgré les mauvaises critiques
18 février 2014

Les trois frères, le retour : déjà un million ...

18 février 2014
news
Rendez-vous le mois prochain... Les Trois frères, le retour
19 janvier 2014

Rendez-vous le mois prochain... Les Trois ...

19 janvier 2014
news

Ses derniers films

Tous ses films

Un Sac De Billes

drame
sortie le 18 janvier 2017
Un Sac De Billes

Presque comme les autres

drame
sortie le 1 janvier 2015
Presque comme les autres

Les Trois frères, le retour

comédie
sortie le 12 février 2014
Les Trois frères, le retour

Le Coeur des hommes 3

comédie
sortie le 23 octobre 2013
Le Coeur des hommes 3
 
0 commentaire - Bernard Campan
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]