Black Sabbath

©Getty Images

Avant de prendre le nom de Black Sabbath, les membres du groupe ont fait leurs armes dans d'autres formations - Mythology, Rare Breed, The Polka Tulk Blues Company - mais c'est avec le quatuor Earth qu'ils trouvent véritablement leur place. Earth devient Black Sabbath en 1968, influencé par le film du même nom sorti en 1963 sous la direction de Boris Karloff et de la chanson Black Sabbath qu'ils avaient écrite à l'époque pour Earth.

Influencé par la magie noir, la musique sombre et les rythmes angoissants des films d'horreurs des années 1960, le groupe avoue également son penchant pour le jazz à la Django Reinhardt.

Formé à l'origine par Anthony Iommi à la guitare, John Michael Osbourne au chant, Terence Butler à la basse et William Ward à la batterie, Black Sabbath va rencontrer de nombreux remaniements, si bien que près de vingt musiciens fréquenteront chacun à leur tour la formation heavy metal.

Dès 1970, Black Sabbath sort son premier album homonyme sous le label Vertigo aux Etats-Unis et Warner Bros aux Etats-Unis. Nommé disque d'or en 1971, l'album sera suivi par un second opus, Paranoid, duquel est extrait le tube emblématique War Pigs.

Le groupe doit ses sonorités si particulières à son guitariste, Anthony Iommi, qui s'est sectionné deux doigts lorsqu'il était ouvrier métallurgiste. Il a fait de son handicap une singularité en inventant un jeu de guitare bien à lui, ponctué de riffs lourds et lugubres.

Master of Reality, leur troisième album, sort en 1971. Teinté de musique acoustique, il s'inscrit à l'opposé de leur patte habituelle. Une prise de risque qu'ils n'hésiteront pas à réitérer en 1975 pour l'album Sabotage, sur lequel on retrouve une chorale de moines et des chants grégoriens ou encore en 1978 pour l'album Never Say Die !, patchwork de jazz, de synthpop et de blues.

En 1979, le groupe connaît un premier coup dur avec le départ d'Ozzy Osbourne, membre fondateur, remplacé par l'ancien chanteur de Elf et Rainbow, Ronnie James Dio. Avec ce dernier Black Sabbath sort l'album à succès Heaven and Hell (1980) et immortalise un geste devenu depuis incontournable dans les concerts d'heavy metal : la mano cornuta.

Deuxième coup dur en 1982 avec le départ du batteur Bill Ward, remplacé par Vinny Appice. Ce dernier ne restera pas longtemps dans le groupe, se faisant renvoyer avec Dio, accusés par un ingénieur de s'être introduit de nuit dans le studio pour faire des modifications vocales sur l'album. Ces deux derniers fonderont le groupe Dio, avec Ronnie James Dio au Chant et Vinny Appice à la batterie.

Les changements de membres à répétition entachent la réputation de la bande, perçue comme instable et dépendante à la drogue. Les ventes chutent tandis que la carrière solo d'Ozzy Osbourne prend forme.

Amputé de ses membres originels le groupe continue néanmoins de se produire et de sortir des disques, accueillant dans leur studio des stars comme Ian Gillian, l'ex-chanteur de Deep Purple, Bev Bevan d'Electric Light Orchestra ou encore Ernie-C du groupe précurseur de nu metal, Body Count.

En 1992 sort l'album Dehumanizer, qui comporte notamment le titre Time Machine, bande originale du film Wayne's World. C'est à cette période qu'Ozzy Osbourne annonce sa retraite de la scène et propose à Black Sabbath d'assurer sa première partie lors de ses deux derniers concerts, à Costa Mesa. Le groupe refusera.

A la surprise générale le groupe originel se reforme en 1997, reformation qui débouche sur la sortie de l'album Reunion, un double album live de leurs concerts donnés à la fin de l'année 1997.

Six ans plus tard, afin d'éviter tous conflits juridiques avec Ozzy Osbourne, le groupe se rebaptise Heaven and Hell, du nom du premier album paru après le départ d'Osbourne.

Le 16 mai 2010 Ronnie James Dio meurt d'un cancer de l'estomac. Sa disparition marque la fin du groupe, qui se dissout après un ultime concert-hommage, le 24 juillet, au High Voltage Festival de Londres.

Trois ans plus tard et contre toutes attentes, les membres restants annoncent le titre du prochaim album de Black Sabbath : 13, avec Brad Wilk, le batteur de Rage Against the Machine en lieu et place de Bill Ward.

En 2016, Tony Iommi, Geezer Butler, Brad Wilk et Ozzy Osbourne sortent le vingtième album du groupe, baptisé The end.

Discographie :

2016 : The end
2013 : 13
1995 : Forbidden
1994 : Cross Purposes
1992 : Dehumanizer
1990 : Tyr
1989 : Headless Cross
1987 : The Eternal Idol
1986 : Seventh Star
1983 : Born Again
1981 : Mob Rules
1980 : Heaven and Hell
1978 : Never Say Die!
1976 : Technical Ecstasy
1975 : Sabotage
1973 : Sabbath Bloody Sabbath
1972 : Vol. 4
1971 : Master of Reality
1970 : Black Sabbath
1970 : Paranoid

Récompenses :

2014 : Grammy Award de la meilleure prestation métal pour God is Dead ?
2012 : Kerrang ! Award de la meilleure inspiration
2000 : Grammy Award de la meilleure prestation métal pour Iron Man
1999 : Kerrang ! Award de la meilleure inspiration

Ses dernières news

Toutes ses news
Lady Gaga en duo avec Metallica pour les Grammy Awards
Clara Lemaire
08 février 2017

Lady Gaga en duo avec Metallica pour les ...

08 février 2017
article
Mort de Geoff Nicholls, ancien claviériste de Black Sabbath
Sébastien Jenvrin
30 janvier 2017

Mort de Geoff Nicholls, ancien claviériste de ...

30 janvier 2017
article
Black Sabbath : le cancer de Tony Iommi est en rémission
Clara Lemaire
11 août 2016

Black Sabbath : le cancer de Tony Iommi est en ...

11 août 2016
article
Les Scandinaves, premiers sur le métal
Clara Lemaire
31 mai 2016

Les Scandinaves, premiers sur le métal

31 mai 2016
article

Sa discographie avec

Toute sa discographie
 
0 commentaire - Black Sabbath
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]