Bruce Lee

©Getty Images, Stanley Bielecki Movie Collection / Contributeur
Né à l'heure du dragon, l'année du dragon, Lee Jun Fan ne pouvait que mériter ce surnom éponyme. Californien, il voit le jour dans le Chinatown de San Fransisco en 1940. Sa famille quitte un temps les Etats-Unis pour retrouver la Chine à Hong Kong et le petit garçon grandit au milieu de ses quatre frères et soeurs. Gamin énergique, on l'initie très vite aux arts martiaux, notamment le Wing Chun.
Doté également d'un tempérament de feu, le futur Dragon a tout du gamin des quartiers toujours content de pouvoir en découdre : son père comédien en profite pour l'initier au cinéma et le fait tourner avec lui dans quelques films où il fait des apparitions. Sa mère, beaucoup trop inquiète de le voir finir malfrat, le renvoie sur sa terre natale, mais cette fois à Seattle, pour en faire un vrai petit Américain.
Nous sommes en 1959 et Lee Jun Fan travaille beaucoup, gagne sa vie comme il peut et devient un universitaire passionné, notamment par la philosophie, discipline qu'il prend très au sérieux, trait d'union nécessaire à la discipline du corps. Grand sportif avant tout, il donne des cours de Kung-fu qu'il dispense dès qu'il le peut et s'intéresse à l'une de ses élèves, Linda Emery qui devient sa femme en 1964 et la mère de ses deux enfants Brandon et Shannon.
La vie de Lee Jun Fan est désormais complètement tournée vers les arts martiaux et il ouvre par ailleurs une école. Il met au point ses propres techniques, notamment une qui porte son nom : Le Jun Fan. Toujours en 1964, le futur acteur se produit dans un tournoi international de karaté. Il se fait remarquer par son physique si mince et agile qu'on croit le voir voler. Son visage paisible tranche avec la force de son corps, très musclé, imprévisible et précis. Une vraie gueule de cinéma en somme. On lui propose alors le rôle de Kato dans la série américaine "Le Frelon Vert" en 1966. Au-delà du fait que les arts martiaux peuvent intéresser l'industrie d'Hollywood, Lee Jun Fan - dorénavant baptisé Bruce Lee - ouvre une brèche en Occident, permettant au public de connaître un pan de la culture chinoise, encore très méconnue de ce côté du globe.
Au coeur d'une multitude films, il ne joue principalement que les combattants solitaires, toujours prêt à en découdre à mains nues ! Raymond Chow, producteur, lui offre son premier rôle de "Big Boss", film que l'on n'apprécie guère pour la profondeur des dialogues... Cependant l'esthétique plaît, tranche avec les canons de l'époque. En 1974, "La Fureur de Vaincre" assoie la réputation de Bruce Lee en combattant impitoyable. Ces films sont tournés en Chine, mais en 1973 sort "Opération Dragon", réalisé par Robert Clouse, son premier long-métrage aux Etats-Unis.
Athlète de légende de son vivant, il devient un modèle "sain" pour la plupart des stars de l'époque qui se bousculent pour connaître les rudiments des arts martiaux, notamment le séduisant Steve McQueen qui devient même l'un de ses meilleurs amis, qui portera plus tard son cercueil, éploré. Comptent parmi ses célèbres disciples un tout jeune homme très motivé, Chuck Norris, avec qui Bruce partage l'affiche dans "La Fureur du dragon" (1972).
Dans les années 1970, Bruce Lee subit un grave accident après avoir levé trop de fonte, son dos est sérieusement atteint, trop peut-être. Certains disent qu'il est malheureusement fini. Mais le Dragon n'a pas dit son dernier mot et en 1971 il met en scène "La Fureur de Vaincre".
C'est à l'âge prématuré de 32 ans que Bruce Lee meurt subitement à Hong Kong. Il tourne alors "Le Jeu de la mort", film qui sera achevé grâce à une doublure... plutôt douteuse. En tant que vraie icône du XXe siècle, aucun fan ne peut se résoudre à une mort accidentelle. La raison invoquée est la prise d'un ...
médicament qui ne lui convenait pas ayant causé une allergie fatale. Des années après sa mort, c'est Brandon son fils, lui-même acteur qui meurt aussi après avoir reçu une balle, censée être à blanc, sur le tournage de "The Crow", jouant alors une scène d'assassinat. Cette deuxième mort, trouble pour beaucoup, contribue à renforcer le mythe autour de la dynastie Lee, fauchée en pleine ascension.
Parodié, célébré, imité mais jamais égalé, Bruce Lee a produit un héritage culturel immense. Affiches, posters, statues, Bruce Lee est également un produit marketing qui n'en finit pas de se vendre, pour le plaisir des fans et les cinéphiles au sens large. Pour son "Kill Bill", Quentin Tarantino, réalisateur passionné par la culture des arts martiaux, souhaitait faire revivre le symbole pop et affuble l'actrice Uma Thurman de la fameuse combinaison jaune ornée de ses rayures noires, portée par Bruce Lee dans son dernier film.
Bruce Lee est évidemment une source d'inspiration intarissable pour la culture manga et a ouvert la voie à une nouvelle génération d'acteurs kung fun comme Jet Li, Jackie Chan ou encore Jean-Claude Van Damme.
En 2016, "The Birth of the Dragon", semi-biopic sur Lee revient sur le combat mené entre le futur acteur d'Hollywood et Wong Jack Man, éminent maître de Kung-fu, en 1964. L'acteur américain né en Chine Philp Ng a la lourde tâche de se glisser dans la peau de Bruce Lee le temps d'un film.
Filmographie :
1973 : Opération Dragon, de Robert Clouse
1973 : Le Jeu de la mort, de Robert Clouse
1972 : La Fureur de vaincre, de Lo Wei
1972 : La Fureur du dragon
1971 : The Big Boss, de Lo Wei
1971 : Longstreet (Série TV)
1969 : Cent filles à marier (Série TV)
1969 : La Valse des truands, de Paul Bogart
1969 : Blondie (Série TV)
1967 : L'Homme de fer (Série TV)
1966-1967 : Batman (Série TV)
1966-1967 : Le Frelon vert (Série TV)
1957 : Loy Yu / Thunderstorm, de Wui Ng
1957 : Tian Jie Er / Darling Girl,
1956 : Ja Deen Lap Fok / The Wise Guys Who Fool Around / Sweet Time Together
1956 : Jo Jee Dong Ngaw Mmga / Too Late For Divorce
1955 : Ngoi I / Love I
1955 : Ngoi II / Love II / Carnival
1955 : Gu Sing Lui Huet / An Orphan's Tragedy / Orphan Ah Sam
1955 : Sull Duk Wun Hoy Geen Yuet Ming / The Faithuful Wife
1955 : Gu Yee Hung / Orphan Song
1955 : Yu Lui Jai / We Owe It to Our Children / The More The Merrier
1953 : Foo Hoy Ming Dung / Haine et Passion / A Son is Born
1953 : Chee Mu Liu / A Mother's Tears / A Mother Remembers
1953 : Fu Chee Chor / Blame it on Father / The Bad Boy / Boys on The Street
1953 : Cheen Man Yun Ga / A Myriad Homes / Countless Families
1953 : Al Lull Chun Heel / In The Face of Demolition
1951 : Yun Chee Chor / Infancy / The Birth of Mankind / The Beginning of a Boy / The Beginning of The Human Being
1950 : Dut Hoi Dip Moon Chi / Blooms and Butterflies
1950 : The Kid (Sai Lo Cheung, Kid Cheung, My Son Ah Cheung)
1949 : Mung Lee Sai Si / Sai See in The Dream
1949 : Faan Lee Dut / The Story of Fan Li Hua
1948 : Foo Gwai Fau Wan / Wealth is Like a Dream
1946 : The Birth of Mankind
1941 : Gum Moon Lui / Golden Gate Girl / Golden Gate Woman / Tears of San Francisco
 

Ses dernières news

Toutes ses news
10 acteurs disparus trop tôt
Marine de Guilhermier
12 août 2016

10 acteurs disparus trop tôt

12 août 2016
diaporama
Biopic : quand l'entourage se met sur le chemin des studios
Hawoly Ba
01 novembre 2015

Biopic : quand l'entourage se met sur le ...

01 novembre 2015
article
Bruce Lee : un biopic en préparation par la famille de l'acteur
02 mars 2015

Bruce Lee : un biopic en préparation par la ...

02 mars 2015
news
Opération Dragon
30 août 2013

Opération Dragon

30 août 2013
on-tv-tonight

Ses derniers films

Tous ses films

La Légende de Bruce Lee

action
sortie le 23 juillet 2003
La Légende de Bruce Lee

Niki Larson

comédie
sortie le 1 janvier 1993
Niki Larson

Le Jeu de la mort 2

action
sortie le 1 janvier 1981
Le Jeu de la mort 2

Le Jeu de la mort

action
sortie le 31 août 1978
Le Jeu de la mort
 
0 commentaire - Bruce Lee
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]