Cédric Kahn

©Abaca, Reynaud Julien/APS-Medias
C'est comme stagiaire aux côtés du monteur Yann Dedet qu'il travaille, dès 19 ans, sur le film de Maurice Pialat "Sous le Soleil de Satan" que Cédric Kahn débute sa carrière au cinéma. En 1989, il signe son premier court-métrage, "Nadir", avant d'écrire les scénarios de deux films de femme : "Outremer" de Brigitte Roüan et "Les Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel" de Laurence Ferreira Barbosa.

En 1993, il écrit et réalise "Bar des rails", son premier long-métrage qui, avec cette histoire d'amour entre un garçon de 16 ans et sa voisine, une jeune mère, le classe dans la catégorie des cinéastes naturalistes et observateurs des élans du coeur. Il dirige ensuite "Trop de bonheur", version longue de son téléfilm homonyme qui lui vaut le Prix Jean Vigo en 1994.

Quatre ans plus tard, il offre à Charles Berling le rôle d'un professeur de philosophie tombé dans la spirale sexuelle dans le drame érotique "L'ennui", pour lequel il remporte le Prix Louis Delluc. En 2001, il propose "Roberto Succo", inspiré d'un livre-enquête d'une journaliste et présenté en compétition officielle du Festival de Cannes, puis s'essaye au thriller en 2003 avec "Feux Rouges", adaptation d'un roman de Simenon avec Jean-Pierre Darroussin.

Après une tentative ratée de s'orienter vers le conte pour enfants avec "L'Avion", adapté d'une bande dessinée, Cédric Kahn revient à la comédie dramatique avec "Les Regrets", un film-hommage à François Truffaut, dans lequel Yvan Attal...
retrouve son amour de jeunesse, Valeria Bruni Tedeschi. Ce film marque son premier scénario original depuis plus de dix ans.

En 2010, il séduit la critique avec "Une vie meilleure", où il fait de Guillaume Canet et Leila Bekhti un couple victime d'endettement. Quatre ans plus tard, avec "Vie sauvage", il s'intéresse à l'histoire vraie de Xavier Fortin (Mathieu Kassovitz) qui vécut en cavale avec ses deux enfants loin de toute société moderne pendant onze ans. Il confie à Télérama s'être inspiré de son réalisateur fétiche, Terrence Malick, pour "capter la lumière naturelle, coller au plus près des acteurs, atteindre une forme de sensorialité".

En parallèle de ses activités de scénariste et de réalisateur, Cédric Kahn est passé à quelques reprises devant les caméras d'Elie Wajeman ("Alyah", "Les Anarchistes"), Laurent Tirard ("Un homme à la hauteur", avec Jean Dujardin) et dernièrement chez Joachim Lafosse dans "L'Economie du couple", où il tient le premier rôle masculin aux côtés de Bérénice Béjo.
Filmographie :
Réalisateur
2014 : Vie sauvage
2012 : Une vie meilleure
2009 : Les Regrets
2005 : L'Avion
2004 : Feux rouges
2001 : Roberto Succo
1998 : L'Ennui
1996 : Culpabilité zéro (Téléfilm)
1991 : Bar des rails
1990 : Les Dernières Heures du millénaire

Acteur
2016 : L'Economie du couple, de Joachim Lafosse
2016 : Un homme à la hauteur, de Laurent Tirard
2015 : Les anarchistes, d'Elie Wajeman
2013 : Tirez la langue, mademoiselle, d'Axelle Ropert
2012 : Alyah, d'Elue Wajeman
1995 : N'oublie pas que tu vas mourir, de Xavier Beauvois

Ses dernières news

Toutes ses news
Louise Bourgoin, au cœur d’un triangle amoureux
17 octobre 2012

Louise Bourgoin, au cœur d’un triangle amoureux

17 octobre 2012
news

Ses derniers films

Tous ses films

La Prière

drame
sortie le 28 février 2018
La Prière

Marche ou crève

drame
sortie le 1 janvier 2017
Marche ou crève

L'Économie du couple

drame
sortie le 10 août 2016
L'Économie du couple

Un homme à la hauteur

comédie
sortie le 4 mai 2016
Un homme à la hauteur
 
0 commentaire - Cédric Kahn
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]