Charlie Chaplin

©Getty Images

À dix ans, cependant, Charles débute sa carrière professionnelle dans une troupe d'enfants danseurs de claquettes. Pendant plusieurs années, il joue le petit groom Billy dans la pièce Sherlock Holmes, apparaissant même dans ce rôle dans un théâtre du West End, à Londres. D'autres emplois dans le music-hall finissent par aboutir à son recrutement dans la troupe de Fred Karno, le plus grand imprésario britannique de spectacles de cabaret. Les talents comiques exceptionnels de Chaplin en font très vite la star de la compagnie Karno. Fin 1913, lors d'une tournée dans les music-halls américains, il est remarqué par Mack Sennett et engagé dans la Keystone Comedy Company à Hollywood. C'est le début d'une longue série de courts et de moyens métrages. Il crée alors le costume et le maquillage qui vont le rendre célèbre ; en l'espace d'une année, il a pris le chemin d'une gloire et d'une affection internationales, telles qu'aucun autre comédien n'en a jamais connu.

Rapidement, il passe d'une compagnie à une autre, avec un salaire qui n'en finit pas de grimper, toujours en quête d'une plus grande autonomie créative. En 1918, il monte son propre studio et en 1919 il est cofondateur, avec Douglas Fairbanks, Mary Pickford et D.W. Griffith, de United Artists (les Artistes Associés), une maison de distribution indépendante. Avec des chefs-d'oeuvre comme L'Emigrant, Charlot soldat, Le Kid ou La Ruée vers l'or, Chaplin apporte une nouvelle dimension à la comédie, pas seulement par les talents extraordinaires de son jeu d'acteur ou de sa créativité burlesque, mais aussi dans le domaine de l'étude de caractère, de l'émotion et de la satire sociale présentes dans ses films.

L'avènement du parlant a constitué un problème plus difficile pour Chaplin que pour les autres stars du muet. Il avait conquis le public du monde entier grâce au langage universel de la pantomime ; et dans ses premiers films sonorisés, Les Lumières de la ville et Les Temps modernes, il continue en fait à réaliser des films muets, utilisant le nouveau support du son uniquement pour ajouter aux images un accompagnement musical synchronisé et préenregistré. Quand il se lance enfin dans les dialogues avec Le Dictateur en 1940, il prouve qu'il peut manier le son et la parole à la perfection. Chaplin a connu une dévotion universelle quasi unique ; mais dans la paranoïa ambiante des Etats-Unis d'après-guerre, il est la cible des attaques répétées d'une droite américaine qui le soupçonne pour ses positions radicales.

Le FBI, sous la direction de son célèbre patron J. Edgar Hoover, orchestre contre lui à grand renfort de publicité un procès en reconnaissance de paternité qui ne fait qu'éroder un peu plus sa popularité. En 1952, Chaplin choisit d'établir sa résidence permanente en Suisse plutôt que de continuer à se battre contre les Etats-Unis. Il réalise deux autres films en Europe, publie deux autobiographies et continue à écrire des scénarios et à composer de nouvelles partitions musicales pour ses anciens films muets pratiquement jusqu'à sa mort, dans la nuit de Noël 1977.

Filmographie :

1914 : Charlot grande coquette
1914 : Mabel au volant
1914 : Charlot et les saucisses
1914 : Charlot, l'insoumis
1914 : Charlot dentiste
1914 : Charlot et Mabel aux courses
1914 : Charlot garçon de café
1915 : Mam'zelle Charlot
1915 : Charlot apprenti
1915 : Charlot à la plage
1915 : Charlot au music-hall
1915 : Charlot fait la noce
1915 : Charlot boxeur
1915 : Charlot vagabond
1915 : Charlot dans le parc
1915 : Charlot marin
1915 : Charlot, Charlot, Charlot
1915 : Charlot à la banque
1915 : Charlot débute au cinéma
1915 : Charlot fiancé
1916 : Charlot rentre tard
1916 : Charlot patine
1916 : Charlot usurier
1916 : Charlot musicien
1916 : Charlot cambrioleur
1916 : Charlot fait du ciné
1916 : Le Vagabond
1916 : Charlot et le comte
1916 : Les Aventures de Charlot
1916 : Charlot brocanteur
1917 : Charlot émigrant
1917 : Charlot émigrant
1917 : Charlot s'évade
1917 : Charlot policeman
1917 : La Cure
1917 : Charlot et ses jobs
1918 : Les Avatars de Charlot
1918 : Une vie de chien
1918 : Charlot soldat
1921 : Le Kid
1921 : Le Gosse
1922 : Jour de paye
1923 : L'Opinion publique
1923 : Le Pèlerin
1925 : La Ruée vers l'or
1928 : Le Cirque
1931 : Les Lumières de la ville
1936 : Les Temps modernes
1940 : Le Dictateur
1947 : Monsieur Verdoux
1952 : Les Feux de la rampe
1957 : Un roi à New York
1967 : La Comtesse de Hong Kong

Récompenses :

1929 : Oscar d'Honneur
1972 : Oscar d'Honneur
1972 : Lion d'or de la Mostra de Venise
1973 : Oscar de la Meilleure musique originale pour Les Feux de la Rampe

Ses dernières news

Toutes ses news
Quiz : connaissez-vous les différentes sortes de moustache ?
Marc-Emmanuel Adjou
18 novembre 2017

Quiz : connaissez-vous les différentes sortes ...

18 novembre 2017
article
3 histoires de moustaches au cinéma
Jessica Rat
01 novembre 2017

3 histoires de moustaches au cinéma

01 novembre 2017
article
Quand Robert De Niro se moque de ses comédies
Jessica Rat
15 mai 2017

Quand Robert De Niro se moque de ses comédies

15 mai 2017
article
Ryan Reynolds et Blake Lively présentent leurs filles pour la première fois !
Fabien Gallet
18 décembre 2016

Ryan Reynolds et Blake Lively présentent leurs ...

18 décembre 2016
article

Ses derniers films

Tous ses films

Charlot sur la route

comédie
sortie le 8 novembre 2017
Charlot sur la route

Charlot s'offre une nouvelle jeunesse !

comédie
sortie le 24 septembre 2014
Charlot s'offre une nouvelle jeunesse !

Chaplin, Keaton, Etaix et ses pairs

comédie
sortie le 10 avril 2013
Chaplin, Keaton, Etaix et ses pairs

De Charlot à Chaplin

autre
sortie le 24 octobre 2012
De Charlot à Chaplin
 
0 commentaire - Charlie Chaplin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]