Charlton Heston

©Abaca, Photoshot
Fils de meunier, Charlton Heston se passionne rapidement pour la comédie. Après avoir fait ses premiers pas à la fin des années 1940 sur la scène de Broadway et sur le petit écran américain, l'acteur entre vite dans les studios hollywoodiens. Il tourne en 1950 dans le thriller "La main qui venge" de William Dieterle et dans l'adaptation de David Bradley du "Julius Caesar" de William Shakespeare. Deux ans plus tard, il s'illustre déjà dans de grandes productions telles que "Sous le plus grand chapiteau du monde", de Cecil B. DeMille, couronné de l'Oscar du Meilleur film en 1952.

L'acteur, dans sa trentaine, continue ensuite à jouer dans des films modestes, comme "Quand la Marabunta gronde" (1954) de Byron Haskin. Jusqu'à ce qu'il retrouve Cecil B. DeMille, qui lui donne en 1956 son rôle le plus iconique : celui de Moïse dans "Les Dix Commandements", un film captivant et pionnier dans le domaine des effets spéciaux. Alors que ce dernier devient une référence pour les studios de l'époque, Charlton Heston fait le choix d'un virage à 180° en optant, en 1958, pour le thriller d'Orson Welles, "La Soif du mal", lui aussi devenu un classique dans lequel il campe un enquêteur du gouvernement mexicain qui se trouve mêlé à une sombre histoire de drogue.

Décidément doué pour pressentir les grands rôles, il se voit couronné dès l'année suivante de l'Oscar du Meilleur acteur pour "Ben-Hur". Le film de William Wyler raffle au total pas moins de onze prestigieuses statuettes, record qui ne sera égalé que trente-huit ans plus tard par le "Titanic" (1997) de James Cameron. Son statut de star désormais scellé, Charlton Heston ne se repose pas pour autant sur ses lauriers et s'illustre encore dans des films tels que "Le Cid" (1961) d'Anthony Mann, "Les 55 Jours de Pékin" (1963) de Nicholas Ray, ou "Khartoum" (1966) de Basil Dearden.

Et il n'en a encore pas fini avec les rôles de légende, puisqu'il incarne en 1968 l'astronaute George Taylor dans "La Planète des singes" de Franklin J. Schaffner. Comme dans ses autres prestations, il parvient à donner une gravité à son personnage qui insuffle du sérieux et de la matière à ce thriller de science-fiction devenu culte. On le retrouve d'ailleurs dans ce registre à diverses reprises, notamment avec "Le Survivant" (1971) de Boris Segal, "Soleil vert" (1973) de Richard Fleischer, "747 en péril" (1974) de Jack Smight, et "Tremblement de Terre" (1974) de Mark Robson.

La carrière cinématographique époustouflante de Charlton Heston se voit par la suite quasiment éclipsée par ses opinions politiques, à la fois conséquantes et très paradoxales. Considéré comme Démocrate à ses débuts, engagé en faveur du Mouvement des droits civiques et participant même à une marche avec Martin Luther King en 1963, l'acteur tend ensuite davantage vers le conservatisme. Après avoir soutenu des candidats démocrates, et notamment John Kennedy, l'acteur passe dans le camp républicain pour la candidature de son ami et compère Ronald Reagan en 1972. Lorsque ce dernier remporte la Maison Blanche, Charlton Heston accepte de devenir conseiller culturel auprès du Président en 1981.

Ce changement radical de position prend toute son ampleur lorsqu'il devient par la suite membre honorifique à vie de la NRA (Association nationale des armes à feu), dont il sera le président entre 1998 et 2003. Celui qui a été, pendant plus de six mandats, président du célèbre syndicat d'acteurs Screen Actors Guild, s'illustre dorénavant pour sa défense inébranlable de l'article 2 de la Constitution américaine, autorisant le port des armes à feu. On le constate notamment dans cette interview qui figure dans l'acclamé "Bowling for Columbine" de Michael Moore, où l'acteur apparaît sans doute contre son gré... Et pour la dernière fois sur grand écran.

Honoré en 2003 par George W. Bush, qui lui décerne la médaille présidentielle de la liberté, Charlton Heston décède cinq ans plus tard, le 5 avril 2008 à l'âge de 84 ans. Malgré ses dernières années controversées, l'acteur américain reste un emblème du cinéma hollywoodien à jamais immortalisé par des rôles mythiques. En témoigne notamment "La planète des singes", adapté par Tim Burton en 2001. Et encore plus récemment son "Ben-Hur" qui, cinquante-sept ans après qu'il l'ait porté sur le grand écran, est remis au goût du jour en 2016 dans une adaptation signée Timur Bekmambetov.

Filmographie :

Réalisateur :

1988 : Un homme pour l'éternité (téléfilm)
1982 : La fièvre de l'or
1972 : Antoine et Cléopâtre

Acteur :

2010 : Genghis Khan: The Story of a Lifetime, de Ken Annakin et Antonion Margheriti
2003 : My Father, Rua Alguem 5555, d'Egidio Eronico
2001 : The Order, de Sheldon Lettich
2001 : La planète des singes, de Tim Burton
2001 : Comme chiens et chats, de Lawrence Guterman
2001 : Potins mondains & amnésies partielles, de Peter Chelsom
2000 : Au-delà du réel - l'aventure continue (série TV)
1999 : L'enfer du dimanche, d'Oliver Stone
1999 : Camino de Santiago (série TV)
1999 : Bagpipe: Instrument of War - Part 2, de Patrick King (téléfilm)
1998 : Gideon, de Claudia Hoover
1998 : Bagpipe: Instrument ...
of War - Part 1, de Patrick King (téléfilm)
1998 : Armageddon, de Michael Bay
1998 : Adventures from the Book of Virtues (série TV)
1997 : Hercule, de Ron Clements et John Musker
1996 : Lord Protector, de Ryan Carroll
1996 : Hamlet, de Kenneth Branagh
1996 : Alaska, de Fraser Clarke Heston
1995 :The Avenging Angel, de Craig R. Baxley (téléfilm)
1994 : Les batailles de la guerre de secession (documentaire TV)
1994 : L'antre de la folie, de John Carpenter
1994 : Texas, de Richard Lang (téléfilm)
1994 : True Lies - Le caméléon, de James Cameron
1994 : SeaQuest, police des mers (série TV)
1993 : Tombstone, de George P. Cosmatos
1993 : Amour, gloire et beauté (série TV)
1993 : Wayne's World 2, de Stephen Surjik
1992 : Gengis Khan, de Ken Annakin, Peter Duffield et Antonio Margheriti
1992 : Noël, de Masaki Îzuka (téléfilm)
1992 : Des héros par milliers, de Lamont Johnson (téléfilm)
1991 : Sherlock Holmes et la croix du sang, de Fraser C. Heston (téléfilm)
1990 : Almost an Angel, de John Cornell
1990 : Le secret des deux orphelins, de Donald Shebib (téléfilm)
1990 : Solar Crisis, de Richard C. Sarafian
1990 : L'île au trésor, de Fraser C. Heston (téléfilm)
1989 : Seule face au crime, de Ron Satlof (téléfilm)
1988 : Un homme pour l'éternité, de Charlton Heston (téléfilm)
1987 : The Two Ronnies (série TV)
1987 : The Dame Edna Experience (série TV)
1987 : Proud Men, de William A. Graham (téléfilm)
1987-1985 : Dynastie II (série TV)
1985 : Dynastie (série TV)
1984 : Sale affaire à Nairobi, de Marvin J. Chomsky (téléfilm)
1983 : Chiefs (série TV)
1980 : La malédiction de la vallée des rois, de Mike Newell
1980 : La fureur sauvage, de Richard Lang
1978 : Sauvez le Neptune, de David Green
1977 : Energy: A National Issue, de Gerard Baldwin (téléfilm)
1977 : Le prince et le pauvre, de Richard Fleischer
1976 : Un tueur dans la foule, de Larry Peerce
1976 : La bataille de Midway, de Jack Smight
1976 : La loi de la haine, d'Andrew V. McLagen
1974 : Tremblement de terre, de Mark Robson
1974 : On l'appelait Milady, de Richard Lester
1974 : 747 en péril, de Jack Smight
1973 : Les trois mousquetaires, de Richard Lester
1973 : Soleil vert, de Richard Fleischer
1972 : L'appel de la forêt, de Ken Annakin
1972 : Alerte à la bombe, de John Guillerman
1972 : The Special London Bridge Special, de David Winters (téléfilm)
1972 : Antoine et Cléopâtre, de Charlton Heston
1971 : Le survivant, de Boris Segal
1970 : Le maître des îles, de Tom Gries
1970 : Jules César, de Stuart Burge
1970 : Le secret de la planète des singes, de Ted Post
1970 : The Don Adams Special: Hooray for Hollywood, de Grey Lockwood (téléfilm)
1969 : Number One, de Tom Gries
1968 : La planète des singes, de Franklin J. Schaffner
1968 : Elizabeth the Queen, de George Schaefer (téléfilm)
1967 : Will Penny, le solitaire, de Tom Gries
1967 : La symphonie des héros, de Ralph Nelson
1966 : What Is a Boy, de Gabor Nagy (téléfilm)
1966 : Khartoum, de Basil Dearden
1965 : Le seigneur de la guerre, de Franklin J. Schaffner
1965 : L'extase et l'agonie, de Carol Reed
1965 : Major Dundee, de Sam Peckinpah
1965 : La plus grande histoire jamais contée, de George Stevens
1963 : The Patriots, de George Schaefer (téléfilm)
1963 : Kraft Mystery Theater (série TV)
1963 : Les 55 jours de Pékin, de Nicholas Ray
1962 : Le seigneur d'Hawaï, de Guy Green
1962 : Le pigeon qui sauva Rome, de Melville Shavelson
1961 : Le Cid, d'Anthony Mann
1961 : Alcoa Premiere (série TV)
1959 : Ben-Hur, de William Wyler
1959 : Cargaison dangereuse, de Michael Anderson
1958 : Les boucaniers, d'Anthony Quinn
1958 : Les grands espaces, de William Wyler
1958 : La soif du mal, d'Orson Welles
1958-1956 : Playhouse 90 (série TV)
1958 : Shirley Temple's Storybook (série TV)
1957-1955 : Climax! (série TV)
1957-1951 : Schlitz Playhouse of Stars (série TV)
1956 : The Jackie Gleason Show (série TV)
1956 : Terre sans pardon, de Rudolph Maté
1956 : Les dix commandements, de Cecil B. DeMille
1955 : General Electric Theater (série TV)
1955 : Une femme extraordinaire, de Robert Parrish
1955 : Omnibus (série TV)
1955-1952 : Robert Montgomery Presents (série TV)
1955 : Horizons lointains, de Rudolph Maté
1954 : Le secret des Incas, de Jerry Hopper
1954 : Quand la marabunta gronde, de Byron Haskin
1954 : Danger (série TV)
1953 : Bad for Each Other, d'Irving Rapper
1953 : Medallion Theatre (série TV)
1953 : Le sorcier du Rio Grande, de Charles Marquis Warren
1953 : Le général invincible, d'Henry Levin
1953 : Le triomphe de Buffalo Bill, de Charles Marquis Warren
1950-1953 : The Philco Television Playhouse (série TV)
1952 : La furie du désir, de King Vidor
1952 : Le fils de Géronimo, de George Marshall
1952 : Curtain Call (série TV)
1952-1949 : Studio One (série TV)
1952 : Sous le plus grand chapiteau du monde, de Cecil B. DeMille
1951 : Lux Video Theatre (série TV)
1951-1949 : Suspense (série TV)
1950 : La main qui venge, de William Dieterle
1950 : The Clock (série TV)
1950 : Julius Caesar, de David Bradley
1941 : Peer Gynt, de David Bradley

Récompenses :

1978 : Oscar d'honneur, pour l'ensemble de sa carrière
1967 : Golden Globe d'honneur, pour l'ensemble de sa carrière
1962 : Golden Globe d'honneur, pour acteur favori de l'année
1960 : Oscar du Meilleur acteur, pour "Ben-Hur"
1960 : Etoile sur Hollywood Boulevard

Ses dernières news

Toutes ses news
Planète des singes : Bad Ape, un (nouveau) primate tourné vers l'avenir ?
Jessica Rat
06 juillet 2017

Planète des singes : Bad Ape, un (nouveau) ...

06 juillet 2017
article
Secrets de tournage : Ben-Hur
Pauline Julien
10 septembre 2016

Secrets de tournage : Ben-Hur

10 septembre 2016
article
Rendez-vous le mois prochain... Ben-Hur
Marine de Guilhermier
07 août 2016

Rendez-vous le mois prochain... Ben-Hur

07 août 2016
article
Rodrigo Santoro en Jésus Christ pour Ben-Hur ?
14 janvier 2015

Rodrigo Santoro en Jésus Christ pour Ben-Hur ?

14 janvier 2015
news

Ses derniers films

Tous ses films

La Planète des singes

fantastique/SF
sortie le 20 avril 2016
La Planète des singes

Major Dundee

western
sortie le 30 septembre 2015
Major Dundee

Soleil vert

fantastique/SF
sortie le 28 janvier 2015
Soleil vert

Les Dix commandements

aventure
sortie le 30 octobre 2013
Les Dix commandements
 
0 commentaire - Charlton Heston
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]