Danger Mouse

©Getty Images, Lyle A. Waisman / Contributeur
Danger Mouse, de son vrai nom Brian Burton est probablement l'un des artistes de l'ombre le plus reconnu dans son domaine, excellant dans la production, la composition, l'écriture et la réalisation d'albums. Egalement DJ, on ne compte plus les collaborations prestigieuses et réussies de Danger Mouse. Depuis plus d'une décennie, il demeure très demandé pour la polyvalence de ses talents et de ses sensibilités musicales.
New Yorkais de souche, il naît en 1977 et grandit à Spring Valley au nord de la Big Apple. La famille déménage alors en Georgie, à Stone Mountain, où il fréquente une école relativement mal gérée, où la violence règne. Il part à l'université d'Athens, toujours dans l'Etat de Georgie et entreprend des études de commerce. À cette époque, il rencontre CeeLo Green, avec qui il s'associera pour fonder Gnarls Barkley quelques années plus tard.
Toujours en études, il continue d'être animé par sa passion pour la musique, par le hip-hop notamment, mais également le rock. Tardivement certes, il entend Pink Floyd et sa passion mute enfin en créativité. Il abandonne sa carrière de commercial et prend une voie artistique.
Il quitte les Etats-Unis pour s'installer à Londres, où il travaille en indépendant. Mais le niveau de vie de la ville le pousse à prendre un job d'appoint dans un pub, une expérience tout sauf positive pour lui. Il décide donc de quitter Londres, à regret et retourne en Amérique, mais cette fois s'installe en Californie.
En 2003, sort le premier vrai opus de Brian, "The Grey Album", un album de remix qui reprend les titres du "Black Album" de Jay-Z, utilisant le sample de l'album blanc des Beatles . Même si l'idée est brillante et unique, il se faite épingler par EMI, maison de production des Beatles, qui lui reproche de n'avoir demandé aucun droit sur ces musiques. Malgré tout, rien empêche au dorénavant baptisé "Danger Mouse" (en référence au dessin-animé britannique "Dare Dare Motus" de 1981) d'atteindre la notoriété et d'attirer l'oeil de grands professionnels de l'industrie musicale britannique.
C'est le non moins talentueux Damon Albarn (Gorillaz, Blur) qui le convainc de mettre sa patte sur "Demon Days", le deuxième album de Gorillaz sorti en 2005. Danger Mouse en assure alors l'entière production, ...
et c'est un carton. L'opus finit numéro 1 au Royaume-Uni, réussite facilitée par le succès de l'entêtant single, Feel Good Inc. Ironie de la chose, l'album est produit par EMI...
Le prodige retrouve alors son ancien collègue de fac, CeeLo Green et les deux comparses unissent leurs forces en créant Gnarls Barkley, un duo soul qui explose les téléchargements légaux britanniques avec son tube "Crazy". L'album "St.Elsewhere" sort dans la foulée et c'est un immense succès critique qui remporte le Grammy Award du meilleur album alternatif en 2007.
Décrit dans la presse par ses pairs comme génial, travailleur, perfectionniste et éminemment discret, Danger Mouse est derrière une multitude de projets plus importants les uns que les autres. Norah Jones, Beck, U2, ASAP Rocky... Entre 2005 et 2015, il oeuvre pour le compte de divers artistes commerciaux et plus indépendants. Ses associations fructueuses lui permettent d'être élu au Grammy Awards 2011, producteur de l'année.
Il travaille notamment, depuis 2008, en étroite collaboration avec le tandem blues rock américainThe Black Keys. Il empoche d'ailleurs le Grammy de la meilleure chanson rock pour Lonely boy, qui figure sur l'album "El Camino" qui est lui aussi couronné le même soir. Il produit également "Turn Blue", leur huitième album en 2014. Cette même année, il remporte le Golden Globe de la meilleure chanson originale pour le film "Mandela : Long Walk to Freedom", Ordinary Love.
Entre 2015 et 2016, Danger Mouse travaille sur deux albums extrêmement attendus, qui ont tous deux rencontré un grand succès : Il est derrière la production de "25", dernier opus de la surdouée Adele et "The Gateaway", création du groupe de quinquas rock californiens, les Red Hot Chili Peppers.
Très timide étant jeune, c'est affublé de son costume de souris qu'il pouvait soutenir le regard de son public et ainsi s'auto-baptiser Danger Mouse.
Discographie :
2011 : Rome
2010 : Dark Night Of the Soul
2008 : The Odd Couple (membre de Gnarls Barkley)
2006 : St. Elsewhere (membre de Gnarls Barkley)
2003 : Ghetto Pop Life
2003 : The Grey Album
Récompenses :
2011 : Grammy Award du producteur de l'année
2007 : Grammy Award du meilleur album alternative pour St. Elsewhere
2007 : Grammy Award de la meilleure performance alternative/urbaine pour Crazy

Ses dernières news

Toutes ses news
Que faut-il penser du retour d'Electric Guest ?
Sébastien Jenvrin
17 février 2017

Que faut-il penser du retour d'Electric Guest ?

17 février 2017
article
Iggy Pop collabore avec Danger Mouse pour la BO du film "Gold"
Sébastien Jenvrin
16 janvier 2017

Iggy Pop collabore avec Danger Mouse pour la ...

16 janvier 2017
article
Golden Globes 2017 : Justin Timberlake et Iggy Pop parmi les nommés
Clara Lemaire
13 décembre 2016

Golden Globes 2017 : Justin Timberlake et Iggy ...

13 décembre 2016
article
Electric Guest, de retour avec le single "Dear to Me"
Sébastien Jenvrin
22 novembre 2016

Electric Guest, de retour avec le single ...

22 novembre 2016
article

Sa discographie avec

Toute sa discographie
 
0 commentaire - Danger Mouse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]