Éric Cantona

©Abaca

En 1982, il joue son premier match chez les Bleus de moins de 17 ans, puis débute en D1 l'année suivante avec Guy Roux comme entraîneur. En 1988, il est transféré à l'OM sous la houlette de Bernard Tapie, où il signe un contrat de cinq ans pour vingt-deux millions de francs (environ trois millions et demi d'euros) : un record pour l'époque. Il est plus tard sélectionné en équipe de France mais sera suspendu pendant un an, après avoir insulté l'entraîneur.

1992 est l'année de la renaissance pour le footballeur, qui arrive à Leeds United au Royaume-Uni. Il devient Champion d'Angleterre, le premier titre depuis dix-huit ans pour le club. Surnommé à l'époque "The Brat" ("le sale gosse"), Eric Cantona va vite devenir le chouchou des stades. Le Frenchie séduit les supporters avec son célèbre "I don't know why, but I love you" ("Je ne sais pas pourquoi mais je vous aime"), qui imaginent en retour une chanson à sa gloire "Ooh ! Aah ! Cantona !"

À la fin de la saison, la nouvelle star du ballon rond arrive à Manchester United, où il fait une année exceptionnelle, et remporte de nouveau le titre de Champion d'Angleterre. Entraîné par le mythique Alex Ferguson, le numéro 7 bat des records, enchaînant les titres au sein du club anglais. Sa technique de jeu et son caractère font de lui un personnage à part dans le milieu du foot, et la presse anglaise ne tarde pas à lui vouer un véritable culte et le nomme dorénavant King Eric.

Le roi va pourtant bientôt être destitué. Un nouveau scandale éclate en janvier 1995 : Eric Cantona assène un coup de pied à un supporter anglais qui lui lance des insultes xénophobes. Il sera condamné à 120 heures de travail d'intérêt général et à neuf mois de suspension.

Mais le sportif fait un retour triomphal à Manchester en octobre 1995, en réalisant un doublé champion d'Angleterre et vainqueur de la Coupe d'Angleterre. Après la saison 1996-1997, malgré une cote de popularité toujours au top et un très bon palmarès, Eric Cantona annonce sa retraite. Tous les journaux anglais feront leur Une sur le sujet, même le très sérieux Financial Times. Élu au rang de demi-dieu, le sportif revient en France où il commence une reconversion dans le beach soccer, menant l'équipe de France au titre de champion du monde en 2005.

Après une carrière de footballeur international, Eric Cantona surprend tout le monde en se lançant dans le cinéma. C'est d'abord la publicité qui lui fait les yeux doux, lui permettant d'effacer peu à peu son image de mauvais garçon.

En parallèle de ses compétitions sportives, l'ancien footballeur s'est toujours intéressé au monde artistique, notamment à la peinture. Il exposera ses toiles à Marseille en 1988, puis fera une entrée triomphante dans le milieu du cinéma avec Le bonheur est dans le pré (1995) d'Etienne Chatiliez, au côté de Michel Serrault.

Il enchaîne ensuite les rôles marquants, passant de la comédie au drame avec une certaine aisance. En 2009, Ken Loach lui consacre même un film entier : Looking for Eric, où il fait revivre le mythe Cantona.

Il obtient ensuite quelques rôles, chez Frédéric Schoendoerffer (Switch), Franck Gastambide (Les Kaïra), Yann Gonzalez (Les Rencontres d'après minuit) et prête sa voix à un personnage du film d'animation Moi, moche et méchant 2 (2013).

Il joue ensuite un Corse dans The Salvation (2014) de Kristian Levring et donne la réplique à Sergi López et Céline Sallette dans Les Rois du monde de Laurent Laffargue.

Filmographie :

1995 : Le bonheur est dans le pré d'Étienne Chatiliez
1998 : Elizabeth de Shekhar Kapur
1998 : Mookie d'Hervé Palud
1999 : Les Enfants du marais de Jean Becker
2001 : La Grande Vie ! de Philippe Dajoux
2003 : L'Outremangeur de Thierry Binisti
2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie
2005 : La vie est à nous ! de Gérard Krawczyk
2007 : Le Deuxième Souffle d'Alain Corneau
2008 : French Film de Jackie Oudney
2008 : Jack Says de Bob Phillips
2008 : Papillon noir de Christian Faure
2009 : Looking for Eric de Ken Loach
2010 : Ensemble, c'est trop de Léa Fazer
2011 : De force de Frank Henry
2011 : Switch de Frédéric Schoendoerffer
2012 : Les Mouvements du bassin de HPG
2012 : Les Kaïra de Franck Gastambide
2013 : Les Rencontres d'après minuit de Yann Gonzalez
2013 : Moi, moche et méchant 2 de Pierre Coffin et Chris Renaud (Film d'animarion)
2014 : The Salvation de Kristian Levring
2015 : Les Rois du monde de Laurent Laffargue

Palmarès :

1989 : Champion de France avec l'Olympique de Marseille
1990 : Vainqueur de la Coupe de France avec Montpellier
1991 : Champion de France avec l'Olympique de Marseille
1992 : Champion d'Angleterre avec Leeds United
1993 : Champion d'Angleterre avec Manchester United
1994 : Champion d'Angleterre avec Manchester United
1994 : Vainqueur de la Coupe d'Angleterre avec Manchester United
1996 : Vainqueur de la Coupe d'Angleterre avec Manchester United
1996 : Champion d'Angleterre avec Manchester United
1997 : Champion d'Angleterre avec Manchester United

Ses dernières news

Toutes ses news
Éric Cantona ne se "sent pas Français"
Fabien Gallet
14 novembre 2017

Éric Cantona ne se "sent pas Français"

14 novembre 2017
article
Gaëtan Roussel et l'actrice Rachida Brakni forment le duo Lady Sir
Sébastien Jenvrin
26 janvier 2017

Gaëtan Roussel et l'actrice Rachida Brakni ...

26 janvier 2017
article
10 ans de la mort de l'abbé Pierre : ces stars qui poursuivent son action
Hélène Demarly
22 janvier 2017

10 ans de la mort de l'abbé Pierre : ces stars ...

22 janvier 2017
article
Les plus grosses polémiques du football
Hélène Garçon
05 juillet 2016

Les plus grosses polémiques du football

05 juillet 2016
diaporama

Ses derniers films

Tous ses films

Marie et les naufragés

comédie
sortie le 13 avril 2016
Marie et les naufragés

Les Rois du monde

comédie dramatique
sortie le 23 septembre 2015
Les Rois du monde

The Salvation

western
sortie le 27 août 2014
The Salvation

Focus

drame
sortie le 1 janvier 2014
Focus
 
0 commentaire - Éric Cantona
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]