Éric Tabarly

Éric Tabarly fait ses premières sorties en mer en 1932, à bord du bateau familial Annie, alors qu'il a tout juste trois ans. En 1938, son père achète le voilier Pen Duick - "mésange noire" en breton. C'est avec ce bateau qu'il se prend véritablement de passion pour l'océan, il donnera d'ailleurs ce nom à toute la famille de bateaux qu'il construira par la suite.

En 1952, son père envisage de vendre Pen Duick alors en très mauvais état, mais il renonce face à l'attachement de son fils pour le voilier et finit par lui offrir. À 21 ans, des projets plein la tête mais les poches vides, le jeune Éric Tabarly a besoin d'argent pour assouvir sa passion et retaper le bateau : il s'engage dans l'aéronavale où il partira survoler le Maroc et l'Indochine.

En 1959, ses sept années de sacrifices sont récompensées : il réussit enfin à remettre à flots Pen Duick et commence à s'entraîner dessus.

À sa sortie de l'École des Élèves Officiers de Marine, il s'engage en 1962 à Cherbourg, comme officier de navire de guerre. Il conçoit en parallèle son bateau le Pen Duick II, avec lequel il participe en 1964 à sa première transatlantique en solitaire, l'Ostar. Au départ de Plymouth, le navigateur et son bateau si léger pour affronter l'océan sont l'objet de nombreuses interrogations. Il finira pourtant grand vainqueur, avec plus de deux jour d'avance. Cet exploit le fait connaître des médias, et fait redécouvrir la course au large en France, sport alors délaissé à l'époque. Le marin se voit même décoré de la Légion d'honneur par le Général de Gaulle.

Fort de son premier succès, Éric Tabarly construit alors un monocoque encore plus grand, Pen Duick III, qui deviendra le bateau le plus titré de la série. Visionnaire, la navigateur se lance ensuite dans le multicoque avec Pen Duick IV, le premier trimaran de course de ce style. Suivront les petits frères V, VI et VII - rebaptisé du nom de son mécène : Paul Ricard.

Véritable ingénieur, Éric Tabarly n'aura de cesse d'utiliser les dernières innovations techniques pour servir sa passion et créer des voiliers de course novateurs, qui lui permettront de remporter plus d'une vingtaine de compétitions et de battre de nombreux records tout au long de sa carrière.

Non content de marquer l'architecture maritime, il inspire aussi toute une génération de marins et de navigateurs. Il remporte de nombreuses compétitions avec de jeunes coéquipiers qui s'illustreront plus tard tel qu'Alain Colas, Olivier de Kerzauson ou encore Michel Desjoyeaux.

L'homme libre, comme il se faisait souvent appeler, reste considéré comme le père de la course française au large. Très populaire de par ses victoires successives, il est aussi à l'origine de l'engouement de nombreux Français pour la voile et a largement contribué à son développement, notamment en Bretagne, dont il est originaire.

Marin adoré du grand public, sa mort brutale sera un choc pour le pays. Le 12 juin 1998, il périt en mer au large du pays de Galles, alors qu'il se rendait avec des amis en Écosse pour un rassemblement de voiliers.

Marin hors pair, Éric Tabarly était aussi écrivain prolifique, et a laissé une quinzaine d'ouvrages sur la vie en mer.

Palmarès:

1964 : Transat anglaise en solitaire avec Pen Duick II
1967 : Morgan Cup (Pen Duick III)
1967 : Gotland Race (Pen Duick III)
1967 : Channel Race (Pen Duick III)
1967 : Fastnet : 1967 (Pen Duick III)
1967 : Plymouth-La Rochelle (Pen Duick III)
1967 : Sydney-Hobart (Pen Duick III)
1969 : Transpac San Francisco-Tokyo (Pen Duick V)
1971 : Falmouth-Gibraltar (Pen Duick III)
1972 : Los-Angeles-Tahiti (Pen Duick III)
1973 : 1er de l'étape de la Whibread Le Cap-Sydney (Pen Duick VI)
1974 : Bermudes-Angleterre (Pen Duick VI)
1975 : Triangle Atlantique (Pen Duick VI)
1976 : Transat anglaise en solitaire Pen (Duick VI)
1979 : 2e de la Transat en double Lorient-les Bermudes-Lorient (Paul Ricard)
1980 : Record de la traversée de l'Atlantique Nord à la voile d'Ouest en Est, en multicoque
1984 : 3e de la Transat anglaise (Paul Ricard)
1987 : 2e de la Transat en équipage Lorient-Saint-Pierre-et-Miquelon-Lorient (Côte d'Or)
1997 : Fastnet (Aquitaine Innovation)
1997 : Transat Jacques-Vabre (Aquitaine Innovation)

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos

Ses derniers films

Tous ses films

Tabarly

documentaire
sortie le 11 juin 2008
Tabarly
 
0 commentaire - Éric Tabarly
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]