Ettore Scola

©Abaca

De 1947 à 1952, il débute sa carrière en travaillant pour le compte de plusieurs revues et journaux humoristiques, dont l'hebdomadaire satirique Marco Aurelio. En parallèle, il rédige des scénarios, et plus précisément des comédies, pour l'acteur italien Totò.

C'est comme scénariste qu'il passe pour la première fois la porte du cinéma en 1953. Il signe les scénarios du Fanfaron(1962)ou encore des Monstres(1963), pour Dino Risi, puis réalise son premier long-métrage, Parlons femmes, en 1964.

Il s'impose en France grâce à son film Drame de la jalousie(1970). Ce succès français facilite l'obtention d'un prix d'interprétation par Marcello Mastroianni lors du Festival de Cannes, en 1970.

La carrière d'Ettore Scola prend ensuite un net envol avec le film Nous Nous Sommes Tant Aimés, sorti en 1974. Cette fresque de la société italienne lui vaut le César de meilleur film étranger en 1977.

Le réalisateur italien poursuit sa carrière en tant que cinéaste engagé, notamment dans son film Affreux, Sales et Méchants(1976), où il défend les gens marginalisés, l'occasion pour lui de souligner les conditions de vie effroyables dans les bidonvilles de Rome. Ce film lui vaut le Prix de la Mise en scène lors du Festival de Cannes de 1976.

L'année suivante, il réalise le film qui est parvenu à réunir le plus grand nombre de spectateurs : Une journée particulière, avec Marcello Mastroianni et Sophia Loren, qui lui vaut le César du meilleur film étranger en 1978.

Son rapport avec la France se trouve renforcé dans le film La Nuit de Varennes(1982),dans lequel il évoque la Révolution française. Il tourne ensuite le film Le Bal(1983),grâce auquel il remporte plusieurs prix en 1984 : un César du Meilleur réalisateur, un César du Meilleur film et un Ours d'argent du Meilleur réalisateur à la Berlinale.

En 2011, Ettore Scola annonce la fin de sa carrière cinématographique en tant que réalisateur, déclarant ne plus se sentir en phase avec le monde du cinéma contemporain, et préférant se retirer avec dignité pour ne pas faire le film de "trop".

Le 19 janvier 2016, le maître italien meurt à Rome à l'âge de 84 ans, laissant derrière lui une quarantaine de films, en quarante ans de carrière.

Filmographie :

1964 : Cent millions ont disparu
1964 : Parlons femmes
1965 : Belfagor le Magnifique
1968 : Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ?
1969 : Le Fouineur
1969 : Le Commissaire Pepe
1970 : Drame de la jalousie
1972 : La Plus Belle Soirée de ma vie
1973 : Voyage dans le Fiat-nam
1974 : Nous nous sommes tant aimés
1976 : Affreux, sales et méchants
1977 : Mesdames et messieurs bonsoir
1977 : Une journée particulière
1978 : Les Nouveaux Monstres
1980 : La Terrasse
1981 : Passion d'amour
1982 : La Nuit de Varennes
1983 : Le Bal
1985 : Macaroni
1987 : La Famille
1989 : Quelle heure est-il ?
1989 : Splendor
1990 : Le Voyage du capitaine Fracasse
1993 : Mario, Maria, Mario
1995 : Le Roman d'un jeune homme pauvre
1998 : Le Dîner
2001 : Concurrence déloyale
2003 : Gente di Roma
2013 : Qu'il est étrange de s'appeler Federico

Récompenses :

1966 : Ruban d'argent du Meilleur scénario pour L'Amour tel qu'il est
1975 : Prix d'or au Festival international du film de Moscou pour Nous nous sommes tant aimés
1976 : Prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour Affreux, sales et méchants
1977 : César du Meilleur film étranger pour Nous nous sommes tant aimés
1978 : César du meilleur film étranger pour Une journée particulière
1978 : Ruban d'argent du meilleur scénario pour Une journée particulière
1983 : David di Donatello du Meilleur réalisateur pour Une journée particulière
1980 : Prix du scénario et des dialogues au Festival de Cannes pour La Terrasse
1980 : Ruban d'argent du Meilleur scénario pour La Terrasse
1981 : Ruban d'argent du Meilleur scénario pour Passion d'amour
1983 : David di Donatello du Meilleur scénario pour La Nuit de Varennes
1984 : César du Meilleur film pour Le Bal, ex-aequo avec À nos amours de Maurice Pialat
1984 : César du Meilleur réalisateur pour Le Bal
1984 : Ours d'argent du meilleur réalisateur à la Berlinale pour Le Bal
1984 : David di Donatello du Meilleur film pour Le Bal, ex-aequo avec Et vogue le navire... de Federico Fellini
1984 : David Di Donatello du Meilleur réalisateur pour Le Bal
1984 : Prix Alitalia pour Le Bal
1986 : Médaille d'or de la ville de Rome pour le 30e anniversaire des David di Donatello
1987 : David di Donatello du Meilleur film pour La Famille
1987 : David di Donatello du Meilleur réalisateur pour La Famille
1987 : David di Donatello du Meilleur scénario pour La Famille
1987 : Ruban d'argent du Meilleur réalisateur pour La Famille
1987 : Ruban d'argent du Meilleur scénario pour La Famille
1990 : Prix Pietro Bianchi à la Mostra de Venise
1995 : Prix pour l'ensemble de sa carrière au Festival du film Flaiano
2001 : Saint-Georges d'argent au Festival international du film de Moscou pour Concurrence déloyale
2001 : Prix artistique de Taormine au Festival du film de Taormine
2013 : Prix Jaeger-LeCoultre Glory to the Filmmaker à la Mostra de Venise

Ses dernières news

Toutes ses news
Marc Lavoine : "Je ne veux pas vendre mon âme au diable"
Sébastien Jenvrin
16 septembre 2016

Marc Lavoine : "Je ne veux pas vendre mon ...

16 septembre 2016
article
Berlinale 2016 : Clive Owen et Alba Rohrwacher dans le Jury de Meryl Streep
Hawoly Ba
02 février 2016

Berlinale 2016 : Clive Owen et Alba Rohrwacher ...

02 février 2016
article
Le réalisateur italien Ettore Scola est décédé
Hawoly Ba
20 janvier 2016

Le réalisateur italien Ettore Scola est décédé

20 janvier 2016
article
Une journée particulière
18 novembre 2013

Une journée particulière

18 novembre 2013
on-tv-tonight

Ses derniers films

Tous ses films

Il Mattatore (L'homme aux cent visages)

comédie
sortie le 14 juin 2017
Il Mattatore (L'homme aux cent visages)

Les Complexés

comédie
sortie le 10 mai 2017
Les Complexés

Mesdames et Messieurs, Bonsoir

comédie
sortie le 5 avril 2017
Mesdames et Messieurs, Bonsoir

Je la connaissais bien...

drame
sortie le 29 mars 2017
Je la connaissais bien...
 
0 commentaire - Ettore Scola
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]