Frank Capra

©Getty Images, Betty Galella
Faisant patrie de la vague d'immigrés européens désireux de trouver de meilleures conditions de vie sur le sol américain, le jeune Frank Capra arrive à Los Angeles à l'âge de six ans. Sans le sou mais galvanisée par l'espoir que véhicule le rêve américain, sa famille peine à joindre les deux bouts.

En 1918, après avoir subi de plein fouet la Première Guerre mondiale et la mort accidentelle de son père, Frank Capra est confronté au chômage. Il se tourne alors vers une industrie qui est encore à ses balbutiements, mais dont l'essor semble en excellente voie : le cinéma. Passant par toutes les strates du métier, il est d'abord monteur, puis gagman et scénariste. À cette époque, il saisit l'occasion de travailler avec le roi d'Hollywood, Mack Sennett, qui a notamment révélé Charlie Chaplin.

C'est le début d'une formidable carrière nourrie de films exemplaires. En 1931, alors que l'ère du cinéma Pré-Code donne encore toutes libertés aux artistes, il s'engouffre dans la tendance du film noir et dirige Jean Harlow dans "La Blonde Platine", qui vaudra à la comédienne de se voir attribuer le surnom éponyme.

Trois ans plus tard, la censure devient non plus dissuasive mais répressive, du fait d'un durcissement du Code Hays. Faisant fi de la bride de la morale, Capra signe son emblématique "New York-Miami" (1934) qui met en vedette Clark Gable et Claudette Colbert, premier film de l'Histoire à remporter cinq Oscars majeurs (film, scénario, réalisateur, acteur, actrice).

Suivront "L'homme de la rue" (1941), "Arsenic et vieilles dentelles" (1944), mais surtout "La Vie est belle" (1947) − adapté d'un petit conte de Noël baptisé "The Greatest Gift" (1943) − qui devient le premier film produit par Liberty Films, la société de production créée par Frank Capra à la fin de la guerre. Il y met en scène le personnage de George Bailey (James Stewart), un homme qui enchaîne les coups durs après la mort de son père et la reprise de l'entreprise familiale.

Suite à l'échec du film en salle et aux critiques assénées au cinéaste, ce dernier expliquera les intentions de son film dans son autobiographie : "La Vie est belle n'était fait ni pour les critiques blasés, ni pour les intellectuels fatigués. C'était mon type de film pour les gens que j'aime. Un film pour ceux qui se sentent la, abattus et découragés. Un film pour les alcooliques, les drogués et les prostituées, pour ceux qui sont derrière les murs d'une prison ou des rideaux de fer. Un film pour leur dire qu'aucun homme n'est un raté."

Lauréat du Golden Globes du meilleur réalisateur pour ce film, Frank Capra invente un concept avec "La Vie est belle" : celui de la neige au cinéma. Autrefois représentée ...
par des cornflakes peints en blanc, depuis ce film la neige n'est plus fabriquée de la même façon. En effet, trop bruyante si bien qu'elle rendait les dialogues incompréhensibles, sa conception a été revue par Russell Shearman, le chef du département des effets spéciaux du studio RKO, qui a alors développé une nouvelle technique consistant à mélanger du sucre et de l'eau. Cette substance était pulvérisée à l'aide d'un canon à neige soufflant de minuscules simulacres de flocons de neige. En silence. 6 000 galons de cette pseudo neige ont été utilisés sur le tournage de "La Vie est belle".

Sa carrière est ensuite ponctuée par la satire mordante "L'enjeu" (1948) avec le duo Spencer Tracy/Katharine Hepburn, "Jour de chance" (1950), remake de "La Course de Broadway Hill", qu'il avait réalisé en 1934, ou encore la comédie "Un trou dans la tête" (1959) avec Frank Sinatra.

En 1961, il signe son dernier long-métrage, "Milliardaire d'un jour" (1961), après avoir fait une petite incursion à la télévision avec les téléfilms "Our Mr. Sun", "Hemo the Magnificen" et "The Strange Case of the Cosmic Rays".

Après une vie entièrement dédiée au septième art, Frank Capra s'éteint en Californie le 3 septembre 1991, à l'âge de 94 ans.

Filmographie :

1961 : Milliardaire d'un jour
1959 : Un trou dans la tête
1957 : The Strange Case of the Cosmic Rays (Téléfilm)
1957 : Hemo the Magnificen (Téléfilm)
1956 : Our Mr. Sun (Téléfilm)
1951 : Si l'on mariait papa
1950 : Jour de chance
1948 : L'enjeu
1946 : La vie est belle
1944 : Arsenic et vieilles dentelles
1941 : L'homme de la rue
1939 : Mr. Smith au Sénat
1938 : Vous ne l'emporterez pas avec vous
1937 : Les horizons perdus
1936 : L'extravagant Mr Deeds
1934 : La course de Broadway
1934 : New York - Miami
1933 : La grande dame d'un jour
1933 : La grande muraille
1932 : La ruée
1932 : Amour défendu
1931 : La blonde platine
1931 : La femme aux miracles
1931 : Le dirigeable
1930 : Rain or Shine
1930 : Ladies of Leisure
1929 : Les mousquetaire de l'air
1929 : L'affaire Donovan
1929 : The Younger Generation
1928 : The Power of the Press
1928 : Submarine
1928 : Say It with Sables
1928 : L'homme le plus laid du monde
1928 : Bessie à Broadway
1928 : So This Is Love ?
1928 : That Certain Thing
1927 : L'homme le plus laid du monde
1927 : Sa dernière culotte
1926 : L'athlète complet
Récompenses :
2001 : Prix Hall of Fame pour New York-Miami
1982 : Lion d'or d'honneur
1959 : Directors Guild of America Award pour l'ensembe de sa carrière
1947 : Golden Globe du meilleur réalisateur pour La Vie est belle
1939 : Oscar du meilleur réalisateur pour Vous ne l'emporterez pas avec vous
1937 : Oscar du meilleur réalisateur pour L'Extravagant Mr. Deeds
1935 : Oscars du meilleur réalisateur et du meilleur film pour New York-Miami

Ses dernières news

Toutes ses news
Ces films de Noël qui cartonnent à la télé mais pas au cinéma
Marine de Guilhermier
27 décembre 2016

Ces films de Noël qui cartonnent à la télé ...

27 décembre 2016
article
La Vie est belle ou la magie de la neige au cinéma
Marine de Guilhermier
26 décembre 2016

La Vie est belle ou la magie de la neige au cinéma

26 décembre 2016
article
10 films incontournables pour des vacances de Noël réussies
Marine de Guilhermier
22 décembre 2016

10 films incontournables pour des vacances de ...

22 décembre 2016
diaporama
La Vie est belle : retour sur le conte de Noël intemporel de Frank Capra
Pauline Julien
25 décembre 2015

La Vie est belle : retour sur le conte de Noël ...

25 décembre 2015
article

Ses derniers films

Tous ses films

Mr. Smith au Sénat

comédie
sortie le 4 février 2015
Mr. Smith au Sénat

L'Extravagant Mr. Deeds

comédie
sortie le 4 février 2015
L'Extravagant Mr. Deeds

La Grande Muraille

drame
sortie le 4 février 2015
La Grande Muraille

Horizons perdus

aventure
sortie le 4 février 2015
Horizons perdus
 
0 commentaire - Frank Capra
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]