Geena Davis

©Abaca, Shootpix
Alors qu'elle rêve de devenir actrice depuis toute petite, Geena Davis, qui se sentait pourtant mal à l'aise du haut de son 1,83 mètre à l'adolescence, va finalement faire de son esthétique impressionnante un atout. Après des études d'art dramatique à l'Université de Boston et des petits boulots en tant que vendeuse et serveuse, elle devient en effet mannequin à New York. "À l'époque, les grands top-modèles comme Christie Brinkley et Lauren Hutton obtenaient des rôles dans des films. Je me suis dit : 'Eh bien, tout ce que j'ai à faire c'est de devenir une mannequin à succès et peut-être alors je serais engagée au cinéma", se rappelle-t-elle auprès de NPR. Si l'idée lui semble farfelue aujourd'hui, c'est en effet grâce à cette occupation - et plus précisément une photo dans le catalogue de Victoria's Secret - que le réalisateur Sydney Pollack la remarque. Il lui offre le rôle d'April, en petite tenue, au côté de Dustin Hoffman dans "Tootsie" (1982).

La jeune femme fait donc ses premiers pas sur le grand écran à 26 ans auprès de poids lourds du métier. Forte de cette première expérience réussie, elle décide de rejoindre Los Angeles, où elle se tourne d'abord vers la petite lucarne. On la retrouve notamment dans les séries "Buffalo Bill" (1983-1984) puis "Sara" (1985), dans laquelle elle tient le premier rôle. Déjà divorcée d'un premier mariage avec Richard Emmolo, qui aura duré à peine un an, c'est ensuite auprès de son second époux, l'acteur Jeff Goldblum, que Geena Davis se fait remarquer au cinéma dans le film d'horreur devenu culte de David Cronenberg, "La mouche" (1986). L'actrice américaine rencontre d'autant plus de succès deux ans plus tard en donnant la réplique à Alec Baldwin et Michael Keaton dans le cultissime "Beetlejuice" de Tim Burton, ainsi que dans le "Voyageur malgré lui" de Lawrence Kasdan, pour lequel elle remporte l'Oscar du Meilleur second rôle féminin.

Après quelques autres comédies comme "Objectif terrienne" (1988) de Julian Temple, son dernier film auprès de Jeff Goldblum avant leur divorce en 1990, Geena Davis incarne son personnage le plus emblématique en 1991 pour Ridley Scott : elle forme un duo de choc avec Susan Sarandon dans l'excellent "Thelma & Louise". Son interprétation d'épouse soumise émancipée par un road trip chaotique dans ce film féministe, qui remporte notamment l'Oscar du Meilleur scénario, lui vaut une nouvelle nomination à la prestigieuse cérémonie et quelques autres aux Golden Globes et BAFTA Awards. Au sommet de sa carrière, l'actrice prolonge le succès l'année suivante avec "Une équipe hors du commun" de Penny Marshall, où elle incarne une joueuse de baseball face à Madonna et Tom Hanks. Soit à nouveau un rôle de femme forte qui lui permet de prétendre encore à un Golden Globe. Elle obtient bientôt une troisième nomination à la célèbre remise de prix américaine, lorsqu'elle retrouve Michael Keaton dans "Chérie, vote pour moi" (1994) de Ron Underwood. Un film de sa toute nouvelle société de production, The Forge, fondée avec le réalisateur Renny Harlin... son troisième mari.

Geena Davis tourne sous la direction de ce dernier à deux reprises, dans deux flops ("L'Île aux pirates", 1995, et "Au revoir à jamais", 1996), puis se fait de plus en plus rare. Si ce n'est pour les "Stuart Little" de Rob Minkoff (1999, 2002), grands succès familiaux dans lesquels elle joue les parents au côté de Hugh Laurie, l'actrice disparaît même du grand écran pendant la majorité des années 2000. Dans une interview auprès du Guardian, elle réagira plus tard à propos de cette période difficile : "J'ai tourné en moyenne un film par an durant toute ma carrière et ça c'est parce que je chipote. J'aurai certainement pu en faire plus. Puis dans ma quarantaine j'ai fait un seul film... J'étais persuadée que cela ne m'arriverait pas, parce que j'avais eu tous ces grands rôles de femme (...) Et c'est ...
arrivé."

Victime de son âge, elle prend alors pleinement conscience de l'inégalité qui demeure entre les hommes et les femmes à Hollywood. Elle se rend même compte d'un manque flagrant de personnages féminins dans les films et autres programmes télévisés pour enfants après la naissance de sa fille, à ses 46 ans, qu'elle a eue avec son quatrième mari, le chirurgien Reza Jarrahy - avec qui elle aura également des jumeaux deux ans plus tard, et qui partage encore sa vie à ce jour. Aussi Geena Davis fonde-t-elle en 2004 un institut dédié à la question du "Genre dans les Médias" pour tenter de contrer la balance. Elle-même obtient un nouveau rôle fort l'année suivante, jouant la première femme à accéder à la tête des États-Unis, la Présidente MacKenzie Allen, dans le feuilleton "Commander in Chief". Si celui-ci se voit annulé après une seule saison, il lui vaut tout de même le Golden Globe de la Meilleure actrice dans une série dramatique ainsi qu'une nomination aux Emmy Awards.

Peut-être est-ce à force de se battre, mais c'est finalement en entamant sa cinquantaine que l'actrice retrouve une certaine notoriété. Elle effectue son grand retour au cinéma, après sept ans d'absence, dans la comédie dramatique australienne "Accidents Happen" (2009) d'Andrew Lancaster. Et devient surtout un visage familier du petit écran américain, où elle tient notamment un rôle régulier dans la onzième saison de "Grey's Anatomy" (2014-2015) puis enchaîne avec la nouvelle série horrifique "L'exorciste" (2016). Geena Davis est par ailleurs célébrée à Cannes cette année-là, recevant avec sa partenaire légendaire Susan Sarandon le Prix Kering "Women in Motion". Un honneur décerné aux protagonistes de "Thelma & Louise" pour "leurs carrières exceptionnelles ainsi que leur engagement pour le cinéma et pour la cause des femmes. Une récompense qui arrive fort à propos, l'année des 25 ans de ce film culte de l'indépendance des femmes", note ainsi le groupe de luxe.

Celle qui vient de fêter ses soixante ans en 2016 semble donc jouir d'un second souffle dans sa carrière d'actrice. Elle est d'ailleurs attendue prochainement en tête d'affiche de deux longs-métrages : la comédie "Don't Talk to Irene" de Patt Mills et le drame "Marjorie Prime" de Michael Almereyda.

Filmographie :

2017 : Marjorie Prime, de Michael Almereyda
2017 : Don't Talk to Irene, de Pat Mills
2016 : L'Exorciste (Série TV)
2015 : Annedroids (Série TV)
2015 : Me Him Her, de Max Landis
2015-2014 : Grey's Anatomy (Série TV)
2014 : Souvenirs de Marnie, de Hiromasa Yonebayashi (Film d'animation)
2013 : In a World..., de Lake Bell
2013 : Docteur La Peluche (Série TV)
2013 : Untitled Bounty Hunter Project, de Dean Devlin (Téléfilm)
2012 : Coma (Série TV)
2009 : Accidents Happen, d'Andrew Lancaster
2006-2005 : Commander in Chief (Série TV)
2005 : Stuart Little 3 - L'appel de la forêt, d'Audu Paden (Film d'animation)
2004 : Will & Grace (Série TV)
2002 : Stuart Little 2, de Rob Minkoff
2001-2000 : Geena (Série TV)
1999 : Stuart Little, de Rob Minkoff
1996 : Au revoir à jamais, de Renny Harlin
1995 : L'île aux pirates, de Renny Harlin
1994 : Chérie, vote pour moi, de Ron Underwood
1994 : Angie, de Martha Coolidge
1992 : Héros malgré lui, de Stephen Frears
1992 : Une équipe hors du commun, de Penny Marshall
1991 : Thelma & Louise, de Ridley Scott
1990 : Hold-up à New York, de Howard Franklin et Bill Murray
1989 : Trying Times (Série TV)
1988 : Voyageur malgré lui, de Lawrence Kasdan
1988 : Objectif Terrienne, de Julien Temple
1988 : Beetlejuice, de Tim Burton
1986 : La mouche, de David Cronenberg
1986-1984 : Sacrée famille (Série TV)
1985 : Transylvania 6-5000, de Rudy De Luca
1985 : George Burns Comedy Week (Série TV)
1985 : Fletch, de Michael Ritchie
1985 : Sara (Série TV)
1985 : Les enquêtes de Remington Steele (Série TV)
1985 : Les filles du KGB, de Don Taylor (Téléfilm)
1984 : Riptide (Série TV)
1984 : L'île fantastique (Série TV)
1984-1983 : Buffalo Bill (Série TV)
1983 : K 2000 (Série TV)
1982 : Tootsie, de Sydney Pollack

Récompenses :

2006 : Golden Globe de la Meilleure actrice dans une série dramatique, pour "Commander in Chief"
1989 : Oscar du Meilleur second rôle féminin, pour "Voyageur malgré lui"

Ses dernières news

Toutes ses news
Dustin Hoffman a 80 ans : retour sur 3 films emblématiques de l'acteur
Jessica Rat
08 août 2017

Dustin Hoffman a 80 ans : retour sur 3 films ...

08 août 2017
article
Susan Sarandon : vers une reconversion dans la pornographie ?
Fabien Gallet
20 mai 2016

Susan Sarandon : vers une reconversion dans la ...

20 mai 2016
article
Un remake de Stuart Little en développement chez Sony
Pauline Julien
03 août 2015

Un remake de Stuart Little en développement ...

03 août 2015
article
Beetlejuice
03 janvier 2013

Beetlejuice

03 janvier 2013
on-tv-tonight

Ses derniers films

Tous ses films

In A World...

comédie
sortie le 1 janvier 2013
In A World...

La Mouche

horreur
sortie le 7 décembre 2011
La Mouche

Beetlejuice

fantastique/SF
sortie le 21 octobre 2009
Beetlejuice

Stuart Little 2

comédie
sortie le 16 octobre 2002
Stuart Little 2
 
0 commentaire - Geena Davis
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]