Gloria Gaynor

©Abaca

Gloria Gaynor grandit dans le New Jersey au sein d'une famille de mélomanes. Son père, guitariste, chante dans un groupe professionnel tandis que ses frères chantent du gospel. Dès son plus jeune âge, elle écoute Nat King Cole et Sarah Vaughan.

Agée d'une dizaine d'années, Gloria intègre la chorale de son école. Après le lycée, elle continue à pratiquer le chant tout en suivant parallèlement des cours d'esthétique et de commerce.

En 1971, elle chante au sein du groupe de jazz The Soul Satisfiers. Son premier album Never Can Say Goodbye, dont les trois titres Honey Bee, Never Can Say Goodbye et Reach Out, I'll Be There provoquent dans les clubs des danses endiablées, sort en 1975. Son second disque Experience Gloria Gaynor suit rapidement la même année, sans séduire autant que son prédécesseur. C'est en 1978 qu'elle triomphe véritablement avec le titre I Will Survive, issu de l'album Love Tracks. A ce moment-là, le titre, écrit par Freddie Perren et Dino Fekaris, et où elle chante sans choriste pour l'accompagner, n'est pourtant qu'une face B dont le véritable single titre Subtitute ne connaît alors qu'un succès mitigé. Mais, devant le choix unanime des programmateurs de radio de diffuser plutôt la deuxième face, la maison de disque finit par intervertir l'ordre des morceaux. Le titre, repris en 1994 par le groupe néerlandais Hermes House Band, deviendra quatre ans plus tard l'hymne officiel du Stade français Paris. Son statut d'icône gay, acquis à la suite de la parution du tube I Am What I Am, se confirmera d'ailleurs avec la popularisation de I Will Survive lors de la Coupe du Monde 1998.

Fin 1979, elle publie l'album I Have A Right, puis enregistre le titre disco Love Is Just A Heartbeat Away pour le film de vampires Nocturna. Dans les années 1980, sa musique se réoriente vers le Rythm'n'blues et la pop. En 2001, elle fait un nouveau virage disco et connaît un succès important avec son duo Last Night avec le producteur Giorgio Moroder. L'année suivante, alors qu'elle vient de publier l'album I Wish You Love, elle se voit remettre un World Music Award pour l'ensemble de son oeuvre par le Prince Albert de Monaco. En 2006 Gloria Gaynor publie son autobiographie intitulée I Will Survive.

Discographie :

1975 : Never Can Say Goodbye
1975 : Experience Gloria Gaynor
1976 : I've Got You
1977 : Glorious
1978 : Park Avenue Sound
1978 : Love Tracks
1979 : I Have A Right
1980 : Stories
1981 : I Kinda Like Me
1982 : Hit parade
1983 : Gloria Gaynor
1984 : I Am Gloria Gaynor
1986 : The Power of Gloria Gaynor
1990 : Gloria Gaynor'90
1992 : Love Affair
2002 : I Wish You Love
2006 : The Answer

Récompenses :

1980 : Grammy Award du meilleur enregistrement disco pour I Will Survive
2002 : Legend Award au World Music Awards pour contribution exceptionnelle à l'industrie musicale mondiale
2012 : Grammy Hall of Fame Award pour I Will Survive

Ses dernières news

Toutes ses news
À Hollywood, les stars s'élèvent contre Donald Trump
Pauline Julien
17 janvier 2017

À Hollywood, les stars s'élèvent contre Donald ...

17 janvier 2017
article
Foot : les pires hymnes pour soutenir les Bleus
Sébastien Jenvrin
10 juin 2016

Foot : les pires hymnes pour soutenir les Bleus

10 juin 2016
article
Mélenchon, Dati, Duflot : qu'écoutent les politiques français ?
Sébastien Jenvrin
09 mai 2016

Mélenchon, Dati, Duflot : qu'écoutent les ...

09 mai 2016
article
 
0 commentaire - Gloria Gaynor
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]