IAM

©Abaca, Loona
Marseille, 1984. Philippe Fragione et Éric Mazel forment le groupe Lively Crew. Celui-ci devient le B Boys Stance lorsqu'il accueille dans ses rangs Geoffroy Mussard, d'abord, puis Pascal Perez, et enfin les danseurs Malek Brahimi et François Mendy. La troupe, au complet en 1989, se trouve enfin une nouvelle enseigne qui ne va pas tarder à être sur toutes les lèvres : IAM. Les membres, eux, se dotent de pseudonymes largement empruntés à l'Égypte des pharaons : Imhotep pour Pascal, DJ Kheops pour Éric, Divin Kephren pour François, et bien sûr Akhenaton pour Philippe. Seuls à se démarquer, Malek se couronne Sultan alors que Geoffroy s'inspire des ninjas en se dénommant Shurik'N.

Le groupe fait ses premières armes sur une cassette de treize titres, enregistrée avec les moyens du bord (un magnéto quatre pistes). Bien que peu d'exemplaires circulent, la pudiquement dénommée "Concept" parvient à faire parler d'elle et finit par atterrir auprès de Labelle Noire, petit label qui appartient à la grande maison de disques Virgin. IAM obtient ainsi son premier contrat en 1990, enchaîne déjà les premières parties de concerts - et pas des moindres : Madonna, Public Enemy, Les Rita Mitsouko... - puis livre son premier album dès l'année suivante.

Avec déjà des singles réussis comme Tam Tam de l'Afrique, "... de la planète Mars" s'écoule à quelque 100 000 exemplaires, propulsant d'emblée les rappeurs marseillais parmi les plus importants de l'Hexagone. Ils s'installent surtout en véritable concurrents des Parisiens, qui monopolisaient jusque-là la scène rap française. Le succès d'IAM se confirme ensuite avec la sortie de l'ambitieux double-album "Ombres et lumière" en 1993. Une quarantaine de titres pour explorer des thèmes d'actualité comme les mythes de l'Égypte Antique, des sujets graves comme des rythmes dansants, offrant notamment un premier tube national au groupe avec l'ironique Je danse le Mia.

Se moquant des danseurs du samedi soir, "en survêtement Tacchini", "chemise ouverte, chaîne en or qui brille", et porté par un clip délicieusement kitsch signé Michel Gondry, le single à l'effet d'une bombe de Marseille à Paris. Grâce à celui-ci, mais aussi pour la richesse de l'opus dans son ensemble, IAM est sacré en 1995 Groupe de l'année aux Victoires de la Musique. Cette année-là, il assure d'autant plus son statut de pionnier en participant au projet musical de Mathieu Kassovitz en parallèle à "La Haine" : pour les "musiques inspirées du film", le groupe signe le titre La 25ème heure.

Après un petit temps de répit, qui permet à Akhenaton de voler de ses propres ailes avec "Métèque et mat" (1995), la bande se retrouve pour un troisième opus estampillé IAM. Enregistré entre New York et Paris, "L'École du Micro d'Argent" sort en 1997. Les Marseillais signent là leur plus grand succès commercial, s'agissant même de l'album de rap français les plus vendus encore à ce jour avec plus d'un million et demi d'exemplaires écoulés depuis sa sortie. C'est aussi leur oeuvre la plus aboutie, qualifiée de culte et vénérée par les critiques grâce à autant de titres incontournables que L'école du micro d'argent, Nés sous la même étoile, Petit frère, L'empire du côté obscur, Quand tu allais, on revenait, et bien sûr le morceau final épique - 9 minutes sans refrain - ...
Demain, c'est loin, que l'Abcdr du Son classe en pôle position de ses "100 classiques du rap français".

Preuve de son succès, le groupe joue à guichets fermés au Zénith parisien et entame une grande tournée nationale. Sur la scène des Francofolies de La Rochelle, il invite quelques rappeurs en herbe - de l'école marseillaise bien sûr - s'imposant ainsi en véritable maître sur la scène française. Aussi ses membres en profitent-ils pour s'essayer à quelques projets solo. Alors que Shurik'N rencontre un grand succès en 1998 avec "Où je vis", Akhenaton et Kheops reçoivent une nouvelle Victoire de la Musique en 1999, de la Meilleure bande originale de l'année pour avoir signé celle du célèbre "Taxi" (1998) de Gérard Pirès.

Les rappeurs ont sorti à eux tous une dizaine d'albums solos lorsqu'ils se retrouvent finalement en 2003. C'est entre Marseille, Paris et New York qu'ils enregistrent le quatrième opus d'IAM, précédé du single Noble Art en featuring avec les américains Redman et Method Man - le titre Bienvenue fera quant à lui l'objet d'une collaboration avec Beyoncé. Dans le contexte international tendu des attentats du 11 septembre suivis de la guerre controversée en Irak, sans compter le deuxième tour houleux de la présidentielle française en présence de Jean-Marie Le Pen, autant dire que l'album "Revoir un printemps" s'inscrit définitivement dans le côté obscure.

Les aficionados du groupe de rap marseillais doivent encore attendre quatre ans avant d'obtenir du nouveau matériel. IAM les fait patienter en 2007 avec une "Official Mixtape", mixée par Kheops et Cut Killer, avec des guests comme Psy 4 de la Rime, Chien de paille et Faf Larage - petit frère de Shurik'N. Puis présente un mois plus tard "Saison 5", avec notamment le single Ça vient de la rue, en hommage à la culture urbaine. Alors qu'ils font la promotion de ce cinquième opus dans des salles plus intimes que d'ordinaire, telles que le Bataclan et l'Olympia à Paris, les rappeurs font de nouveaux heureux en fin d'année avec un projet graphique cette fois, sous la forme d'un comics intitulé "Imperial Asiatic Man".

L'année suivante, pour fêter ses 20 ans, IAM s'offre le cadeau de ses rêves : un concert au pied des pyramides d'Égypte où le groupe reprend ses plus grands tubes devant quelque 700 personnes. En découle un nouveau documentaire de coulisses, "Encore un printemps", accompagné du live de leur performance inédite sur la sortie DVD.

Après encore de longues années d'attente, les Marseillais - qui ne sont plus que cinq depuis le départ de Freeman, alias Malek Sultan, en 2008 - reviennent à nouveau en 2013 avec "Arts Martiens", qui s'invite d'emblée en tête des charts. Toujours plein de surprises, ils dévoilent la même année "...IAM", septième opus que les rappeurs annoncent toutefois, au plus grand dam des fans, comme leur dernier... Pourtant les voilà de retour, trois ans plus tard, dans les studios pour concocter un nouvel album prévu pour 2017.

Discographie :

2013 : ...IAM
2013 : Arts Martiens
2007 : Saison 5
2003 : Revoir un printemps
1997 : L'École du Micro d'Argent
1993 : Ombres et lumières
1991 : ...de la planète Mars

Récompenses :

1998 : Victoire de la Musique du Meilleur album de l'année, pour "L'École du Micro d'Argent"
1995 : Victoire de la Musique du Groupe de l'année

Ses dernières news

Toutes ses news
10 artistes politiquement engagés dans leurs textes
Clara Lemaire
17 mai 2017

10 artistes politiquement engagés dans leurs ...

17 mai 2017
diaporama
NTM fêtera ses 30 ans de carrière à l'AccorHotels Arena de Paris en 2018
Clara Lemaire
16 mai 2017

NTM fêtera ses 30 ans de carrière à ...

16 mai 2017
article
EXCLU - IAM : "Rêver, c'est devenu un challenge"
Clara Lemaire
14 mars 2017

EXCLU - IAM : "Rêver, c'est devenu un ...

14 mars 2017
article
Quand les hommes chantent la cause des femmes
Clara Lemaire
08 mars 2017

Quand les hommes chantent la cause des femmes

08 mars 2017
article
 
0 commentaire - IAM
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]