Jack Nicholson

©Abaca, Everett Collection/ABACA

Jack Nicholson fait ses gammes dans différents shows télévisés et dans le film "La Petite Boutique des Horreurs" (1960).

Alors que sa carrière hollywoodienne peine à décoller, à une époque où les excès sont monnaie courante, il écrit le film "The Trip"en 1967 dans le cadre duquel il rencontre Peter Fonda et Dennis Hopper. Les deux acteurs lui offrent un rôle d'alcoolique dans le film culte "Easy Rider" deux ans plus tard, ce qui lui permet de décrocher sa première nomination aux Oscars.

L'année suivante, il est à nouveau nommé pour "Cinq pièces faciles". Sa carrière s'envole en 1973 avec "La Dernière Corvée" de Hal Hashby, qui lui vaut un Prix d'interprétation à Cannes, puis "Chinatown" de Roman Polanski, avec Faye Dunaway.

Jack Nicholson décroche son premier Oscar après quatre nominations pour "Vol au-dessus d'un nid de coucou" en 1976. Dans le film, il incarne un délinquant qui se fait passer pour malade mental pour éviter la prison et finit en structure psychiatrique où les restrictions de liberté mènent les patients vers un destin tragique. Film acclamé par le public et la critique, il est réalisé par Milos Forman et produit par Michael Douglas. On peut aussi de futurs immenses acteurs comme Danny DeVito ou encore Christopher Lloyd.

Un tournant s'opère pour l'acteur en 1974 : Nicholson crève l'écran par l'intensité de son interprétation de Jack Torrence, héros de l'ouvrage "The Shining" (écrit par Stephen King) et adapté par Stanley Kubrick. L'acteur confirme alors son penchant pour les personnages à l'âme fragile, tourmentée, toujours prêts à basculer de l'autre côté de la raison. Le sourire carnassier qu'il dévoile dans le film à la fois séduisant et diabolique deviendra sa signature, maintes fois imité et parodié.

Entre les années 1980 et 1990 l'acteur ne chôme pas. Il tourne dans "Tendres passions" de James L. Brooks qui lui vaut un deuxième Oscar ou encore "L'Honneur des Prizzi" de John Huston et "La Brûlure" de Mike Nichols.

Un jeune réalisateur très talentueux voit en Nicholson l'incarnation parfaite du plus épouvantable méchant de comics : le Joker. "Batman" de Tim Burton sort alors en 1989. Avant de retrouver Burton pour "Mars Attacks !"en 1993, il joue dans "Des hommes d'honneur" de Barry Levinson et "Wolf " de nouveau chez Mike Nichols.

Il remporte son troisième et dernier Oscar en date pour sa performance inattendue dans "Pour le pire et le meilleur" de James L.Brooks au côté de Helen Hunt.

Nicholson est à nouveau nommé pour "Monsieur Schmidt" en 2006 puis tourne avec Martin Scorsese pour la première fois dans "Les Infiltrés" avec Leonardo DiCaprio et Matt Damon. Plus discret, il est apparu dans les comédies plus ou moins dramatiques "Self Control", "Tout peut arriver" de Nancy Meyers, "Sans plus attendre" et "Comment savoir".

Sa vie privée, difficile et rocambolesque, pourrait être à elle seule l'objet d'un film. Il n'a jamais su qui était réellement son père. Plusieurs hommes se sont, tout au long de sa jeunesse, revendiqués comme tel. A l'âge de 37 ans, il apprend que ceux qu'il prenait pour ses parents étaient en réalité ses grands-parents et que sa soeur était en réalité sa mère.

Pour ce qui est de sa vie sentimentale, Nicholson est connu comme un grand séducteur. Le magazine Maxim l'a ainsi classé dans le top 10 des légendes du sexe, avec au total 2000 conquêtes dans sa vie. Il a formé pendant des années un couple mythique avec l'actrice Anjelica Huston, fille de John Huston.

Fan de basketball, il supporte activement les Los Angeles Lakers. Il n'est pas rare de le voir au premier rang du Staples Center, en train de houspiller les arbitres avec son fils Raymond.

Filmographie :

2010 : Comment savoir, de James L. Brooks
2008 : Sans plus attendre, de Rob Reiner
2006 : Les Infiltrés, de Martin Scorsese
2003 : Self Control, de Peter Segal
2003 : Tout peut arriver, de Nancy Meyers
2002 : Monsieur Schmidt, de Alexander Payne
2001 : The Pledge, de Sean Penn
1997 : Pour le pire et pour le meilleur, de James L. Brooks
1996 : Blood and Wine, de Bob Rafelson
1996 : Étoile du soir, de Robert Harling
1996 : Mars Attacks!, de Tim Burton
1995 : Crossing Guard, de Sean Penn
1994 : Wolf, de Mike Nichols
1992 : Man Trouble, de Bob Rafelson
1992 : Des hommes d'honneur, de Rob Reiner
1992 : Hoffa, de Danny DeVito
1989 : Batman, de Tim Burton
1987 : Les Sorcières d'Eastwick, de George Miller
1987 : Broadcast News, de James L. Brooks
1987 : Ironweed, de Héctor Babenco
1986 : Elephant's Child, de Mark Sottnick
1986 : La Brûlure, de Mike Nichols
1985 : L'Honneur des Prizzi, de John Huston
1983 : Tendres Passions, de James L. Brooks
1982 : Police frontière, de Tony Richardson
1981 : Le facteur sonne toujours deux fois, de Bob Rafelson
1981 : Reds, de Warren Beatty
1980 : Shining, de Stanley Kubrick
1976 : Missouri Breaks, d'Arthur Penn
1976 : Le Dernier Nabab, de Elia Kazan
1975 : Profession : Reporter, de Michelangelo Antonioni
1975 : Tommy, de Ken Russell
1975 : La Bonne Fortune, de Mike Nichols
1975 : Vol au-dessus d'un nid de coucou, de Miloš Forman
1974 : Chinatown, de Roman Polanski
1973 : La Dernière Corvée, de Hal Ashby
1972 : The King of Marvin Gardens, de Bob Rafelson
1971 : Ce plaisir qu'on dit charnel, de Mike Nichols
1971 : A Safe Place, de Henry Jaglom
1970 : Les Motos de la violence, de Martin B. Cohen
1970 : Melinda, de Vincente Minnelli
1970 : Cinq pièces faciles, de Bob Rafelson
1969 : Easy Rider, de Dennis Hopper
1968 : Psych-Out, de Richard Rush
1967 : The Shooting, de Monte Hellman
1967 : L'Affaire Al Capone, de Roger Corman
1967 : Le Retour des Anges de l'enfer, de Richard Rush
1965 : L'Ouragan de la vengeance, de Monte Hellman
1964 : Ensign Pulver, de Joshua Logan
1964 : Flight to Fury, de Monte Hellman
1964 : Back Door to Hell, de Monte Hellman
1963 : Le Corbeau, de Roger Corman
1963 : L'Halluciné, de Roger Corman
1962 : The Broken Land, de John A. Bushelman
1960 : The Wild Ride, de Harvey Berman
1960 : Too Soon to Love, de Richard Rush
1960 : La Petite Boutique des horreurs, de Roger Corman
1960 : Studs Lonigan, de Irving Lerner
1958 : The Cry Baby Killer, de Jus Addiss

Récompenses :

2003 : Golden Globe de la meilleure performance pour un acteur dans Monsieur Schmidt
1998 : Oscar du meilleur acteur pour Pour le pire et le meilleur
1998 : Golden Globe de la meilleure performance pour un acteur dans Pour le pire et le meilleur
1996 : Etoile reçue sur le Hollywood Walk Of Fame
1986 : Golden Globe du meilleur acteur pour L'Honneur des Prizzi
1984 : Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Tendres Passions
1984 : Golden Globe du meilleur second rôle masculin dans Tendres Passions
1983 : BAFTA du meilleur second rôle masculin dans Reds
1977 : BAFTA du meilleur acteur pour Vol au-dessus d'un nid de coucou
1976 : Oscar du meilleur acteur pour Vol au-dessus d'un nid de coucou
1976 : Golden Globe du meilleur acteur pour Vol au-dessus d'un nid de coucou
1975 : Golden Globe du meilleur acteur pour Chinatown
1975 : BAFTA du meilleur acteur dans Chinatown
1974 : Prix d'interprétation du Festival de Cannes pour La Dernière Corvée

 

 

Ses dernières news

Toutes ses news
10 films d'horreur qui nous font toujours trembler
Christian Pambrun
21 septembre 2017

10 films d'horreur qui nous font toujours trembler

21 septembre 2017
diaporama
Kevin Spacey, Gary Oldman... Ils sont cantonnés aux rôles de vilains
Jessica Rat
31 août 2017

Kevin Spacey, Gary Oldman... Ils sont ...

31 août 2017
diaporama
Bientôt un nouveau film consacré aux origines du Joker
Jessica Rat
23 août 2017

Bientôt un nouveau film consacré aux origines ...

23 août 2017
article
Ces scènes culte qui ont été improvisées
Marine de Guilhermier
24 février 2017

Ces scènes culte qui ont été improvisées

24 février 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Toni Erdmann US-Remake

comédie dramatique
sortie le 1 janvier 2018
Toni Erdmann US-Remake

Profession : reporter

suspense
sortie le 26 juillet 2017
Profession : reporter

La Dernière Corvée

comédie dramatique
sortie le 5 octobre 2016
La Dernière Corvée

Vas-y, fonce

suspense
sortie le 5 octobre 2016
Vas-y, fonce
 
0 commentaire - Jack Nicholson
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]