Jacky

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©BestImage, Giancarlo Gorassini
Journaliste de formation, Jacques Jakubowicz, de son vrai nom, n'a qu'une passion : la musique. Aussi choisit-il d'écrire pour le magazine Rock & Folk lorsqu'il lance sa carrière en 1973. De même qu'il devient, en travaillant pour les labels Phonogram puis Island Records, attaché de presse pour des artistes aussi réputés que Serge Gainsbourg, Alain Bashung, et même la star internationale du reggae Bob Marley.

Déjà plutôt bien lancée, sa carrière prend un tout autre tournant en 1978 lorsqu'il débarque sur le petit écran français. Dans le domaine musical, toujours, il devient cette année-là animateur de l'émission Chorus sur Antenne 2. Puis, il ne tarde pas à se faire connaître du grand public en rejoignant, l'année suivante, l'équipe de Dorothée au sein de l'émission pour enfants Récré A2.

Trois ans plus tard, on le retrouve au côté d'Antoine de Caunes à la présentation du magazine jeunesse Houba Houba dans le cadre des Enfants du Rock, présenté par Léon Zitrone. Mais surtout, Jacky obtient aussi en 1982 sa propre émission, Platine 45, première dans l'Hexagone à être exclusivement consacrée aux clips musicaux, qu'il animera, seul, pendant quatre ans.

L'animateur, dont on entend déjà la voix sur les ondes radiophoniques d'Europe 1 puis de Skyrock, s'essaie en parallèle à la chanson. Il s'entoure alors de la crème des années 1980 : Alain Chamfort, Étienne Daho, Lio... dont le duo sur Tétéou, sorti en 1985, rencontre un certain succès. Tout comme son Parleur des hauts-parleurs et Tout augmente sauf l'amour l'année suivante.

Fort de sa notoriété, le chanteur et présentateur quitte la deux pour poursuivre l'aventure sur la première chaîne. D'abord pour la dernière saison d'une émission - toujours jeunesse - intitulée Vitamine, puis de nouveau au côté de ...
Dorothée en intégrant en 1987 son fameux Club. Il y officiera, avec quatre autres animateurs, pendant toute une décennie. C'est d'ailleurs par ce programme, et des segments comme la sitcom "Pas de pitié pour les croissants", le musical "Jacky Show", ou encore le "Club Mini" pour les tout-petits, qu'il a marqué toute une génération.

La fin du Club Dorothée correspond, même, pour lui et les autres membres de la troupe, à la fin de l'heure de gloire. Depuis la disparition de l'émission, il y a bientôt vingt ans de cela, Jacky ratisse les chaînes du câble, puis de la TNT. En 2008, il obtient son propre créneau quotidien sur IDF1 avec le JJDA (Jacky Journal D'Aujourd'hui), dans lequel il revisite - accompagné d'une poule nommée Sandrine - l'actualité média et people d'Île-de-France.

Alors qu'il se voit par ailleurs inviter sur le plateau de quelques programmes grand public, comme Le maillon faible et Touche pas à mon poste, Jacky renoue en 2011 avec l'entourage Dorothée en participant à la série "Les mystères de l'amour", dérivée d'"Hélène et les Garçons " avec bien sûr Hélène Rollès. L'année suivante, il est au générique du film très controversé de Dieudonné, "L'antisémite". Depuis, il se contente de jouer les animateurs pour son talk-show décalé JJDA, encore diffusé quotidiennement sur IDF1, tout de même huit ans après sa création.

Filmographie :

2012-2011 : Les mystères de l'amour (Série TV)
2012 : L'antisémite, de Dieudonné
2002 : La bande du drugstore, de François Armanet
1997 : Pour être libre (Série TV)
1992 : Famille fou rire (Téléfilm)
1990 : Marotte et Charlie Série TV)
1987 : Spécial croissant (Série TV)
1987 : Les aventures de Dorothée: un ami (Série TV)
1985 : Subway, de Luc Besson
1983 : Rock 'n Torah, de Marc-André Grynbaum
1982 : Rock, de Michel Treguer
 
0 commentaire - Jacky
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]