Jacques Martin

©Abaca

Jacques Martin se dirige tout d'abord vers le théâtre dès 1949, quand il suit les cours de Charles Dullin. L'année suivantee, il commence sa carrière télévisuelle sous le pseudonyme de Durcef et anime l'émission Pas très show sur Télé-Strasbourg (France 3 Alsace maintenant). Le comédien fait également partie de la troupe du cabaret satirique Le Barabli, de Germain Muller, entre 1959 et 1962.

Toujours passionné par la musique, Jacques se lance au début des années 1960 dans la chanson, en tant que compositeur et chansonnier dans des émissions comiques. Il n'en reste pas là car il se produit également comme chanteur lors de la première partie de Jacques Brel à l'Olympia. En 1968, il s'essaye à l'écriture d'une comédie musicale, Petitpatapon, qui se solde par un échec.

Martin rejoint l'ORTF en 1964, et crée avec Jean Yanne l'émission 1 = 3. Ils y interprètent des parodies de grands événements historiques, mais l'émission est arrêtée prématurément. Toujours en mélangeant ses deux passions, la comédie et la musique, il co-présente de 1973 à février 1974 Taratata. L'émission propose des prestations de chanteurs entrecoupés de sketches.

L'année suivante, il se lance avec Le Petit Rapporteur dans une émission satirique qui parodie le journal télévisé. Cependant, l'émission qui marque les esprits est L'École des fans, créée le 30 janvier 1977 et diffusée le dimanche. Cette dernière permet à des enfants d'interpréter les chansons d'un invité.

Vers la fin de sa carrière, Jacques Martin prend part régulièrement à l'émission de Philippe Bouvard sur RTL, Les Grosses Têtes. Mais aussi à On va s'gêner de Laurent Ruquier sur Europe 1. En mars 1998, France 2 décide d'arrêter à la fin de la saison son programme du dimanche, l'émission Sous vos applaudissements. Cependant, Jacques Martin est victime d'un accident vasculaire cérébral qui l'oblige à stopper ses émissions. Il décède d'un cancer généralisé le 14 septembre 2007.

Filmographie :

1962 : L'Amour avec des si, de Claude Lelouch
1964 : Comment épouser un premier ministre, de Michel Boisrond
1966 : Monsieur le président-directeur général, de Jean Girault
1969 : Erotissimo, de Gérard Pirès
1972 : Sex-shop, de Claude Berri
1973 : Na !, de Jacques Martin
1981 : Le rescapé de Tikeroa, de Jean L'Hôte (Téléfilm)
1982 : La Passante du Sans-Souci, de Jacques Rouffio

Ses dernières news

Toutes ses news
Claude Sarraute, le lifting de l'amour
Hélène Demarly
21 novembre 2016

Claude Sarraute, le lifting de l'amour

21 novembre 2016
article
Cyril Hanouna : ce que pensent vraiment les stars de l'animateur
Hélène Garçon
08 avril 2016

Cyril Hanouna : ce que pensent vraiment les...

08 avril 2016
diaporama
Michel Drucker : "Le jeunisme et le racisme de l'âge, je l'ai déjà vu passer"
Fabien Gallet
06 janvier 2016

Michel Drucker : "Le jeunisme et le...

06 janvier 2016
article
Sheila : "Ce que je recherche désormais, c'est de passer le relais"
Aurélie Tournois
05 août 2015

Sheila : "Ce que je recherche désormais,...

05 août 2015
article

Ses derniers films

Tous ses films

La Passante du Sans-Souci

drame
sortie le 14 avril 1982
La Passante du Sans-Souci

Les Ordres

drame
sortie le 1 janvier 1974
Les Ordres

Sex-shop

comédie
sortie le 1 janvier 1972
Sex-shop

Erotissimo

comédie
sortie le 1 janvier 1969
Erotissimo
 
0 commentaire - Jacques Martin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]