Jacques Rivette

©Abaca

En parallèle de son travail de critique de cinéma, Jacques Rivette assiste Jacques Becker et Jean Renoir sur leurs tournages respectifs. Il y apprend les rouages du cinéma et décide à son tour de passer derrière la caméra, tout en continuant de collaborer avec la célèbre revue Les Cahiers du cinéma.

Il commence par réaliser un premier court-métrage, Le Coup du berger (1956), puis se lance dans un long-métrage, à la même période que son acolyte au parcours similaire, François Truffaut.

Son premier long-métrage, Paris nous appartient, sort laborieusement sur les écrans en 1960, après avoir connu deux années de déboires financiers. C'est avec l'aide des Cahiers du cinéma et le soutien financier de Claude Chabrol et François Truffaut, que le film gagne les écrans, mais le succès de ce film, porté par Betty Schneider et Jean-Claude Brialy, n'est pas vraiment au rendez-vous.

Le cinéaste retente l'expérience six ans plus tard avec Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot, adapté du roman La Religieuse, qui met en scène Anna Karina dans le rôle d'une jeune femme envoyée chez les bonnes soeurs contre son gré. Dans un premier temps interdit par la censure française, le film sortira finalement sur les écrans en 1966, notamment grâce à la lettre que Jean-Luc Godard adressa au ministre de la culture André Malraux, et fera de Jacques Rivette l'un des réalisateurs phare du mouvement de La Nouvelle Vague.

Il réalise ensuite un premier film-fleuve, L'amour fou (1969), dont la durée excède les quatre heures. Suivront des films plus expérimentaux (Out 1 : Noli me tengere, Out 1 : Spectres, Céline et Julie vont en bateau) et un retour radical au réalisme avec Le Pont du Nord (1980), L'Amour par terre (1984) et La Bande des quatre (1988).

Sa méthode de travail surprend bon nombre d'acteurs de l'époque puisque sur chacun de ses tournages, le scénario est quasi absent et les lignes de dialogues du casting sont remises en mains propres la veille ou le jour même du tournage.

Célèbre pour avoir su détourner les codes du septième art et explorer les thèmes du complot, du mystère et du théâtre, Jacques Rivette confie en 1991 le premier rôle de sa Belle Noiseuse à Emmanuelle Béart, puis celui de Jeanne d'Arc à Sandrine Bonnairedans le diptyque Jeanne la Pucelle (1994).

Dans les années 2000, après le succès de Secret défense (1998), inspiré du Vertigo d'Hitchcock, le cinéaste se fait plus discret, réalisant quatre films : le puzzle comique Va savoir (2001), la longue romance Histoire de Marie et Julien (2003), Ne touchez pas la hache (2007), tiré du livre La Duchessede Langeaus de Balzac et 36 vues du pic Saint-Loup (2009) avec Jane Birkin.

Le 29 janvier 2016, Jacques Rivette, l'un des derniers piliers de la Nouvelle Vague, s'éteint à l'âge de 87 ans, laissant derrière lui une vingtaine de films.

Filmographie :

Réalisateur

1961 : Paris nous appartient
1966 : Suzanne Simonin, la religieuse de Denis Diderot
1969 : L'amour fou
1971 : Out 1, noli me tangere
1972 : Out 1 : Spectre
1974 : Céline et Julie vont en bateau
1976 : Duelle (une quarantaine)
1976 : Noroît
1981 : Le Pont du Nord
1981 : Merry-Go-Round
1984 : L'amour par terre
1985 : Hurlevent
1989 : La bande des quatre
1991 : La belle noiseuse
1992 : Divertimento
1994 : Jeanne la Pucelle I - Les batailles
1994 : Jeanne la Pucelle II - Les prisons
1995 : Haut bas fragile
1998 : Secret défense
2001 : Va savoir
2003 : Histoire de Marie et Julien
2007 : Ne touchez pas la hache
2009 : 36 vues du Pic Saint Loup

Acteur

1950 : Le Château de verre de René Clément
1979 : La Mémoire courte d'Eduardo de Gregorio

Récompenses :

14 prix dont le Grand Prix du Jury au Festival de Cannes pour La belle noiseuse en 1991

Ses dernières news

Toutes ses news
Maïwenn : son coup de gueule contre les César
Roxane Centola
29 février 2016

Maïwenn : son coup de gueule contre les César

29 février 2016
article
Jacques Rivette, figure emblématique de la Nouvelle Vague, est décédé
Pauline Julien
29 janvier 2016

Jacques Rivette, figure emblématique de la ...

29 janvier 2016
article
Peut-on tout montrer au cinéma ?
Pauline Julien
06 décembre 2015

Peut-on tout montrer au cinéma ?

06 décembre 2015
article

Ses derniers films

Tous ses films

Céline et Julie vont en bateau

comédie dramatique
sortie le 13 juillet 2016
Céline et Julie vont en bateau

Out 1 : Noli me tangere

comédie dramatique
sortie le 18 novembre 2015
Out 1 : Noli me tangere

36 vues du Pic Saint-Loup

comédie dramatique
sortie le 9 septembre 2009
36 vues du Pic Saint-Loup

Ne touchez pas la hache

drame
sortie le 28 mars 2007
Ne touchez pas la hache
 
0 commentaire - Jacques Rivette
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]