Jean Todt

En 1981, il devient avec Guy Frelin vice-champion du monde de rallye et champion du monde des constructeurs. Mais Jean Todt excelle aussi hors des circuits, où ses qualités de manager sont rapidement reconnues, allant jusqu'à lui ouvrir les portes de Peugeot dont il devient directeur sportif en 1982. Il va redresser de manière spectaculaire la marque au lion, en grande difficulté financière et en déficit d'image à l'époque. Les nouvelles voitures créées au sein de Peugeot Talbot Sport - entité crée par Jean Todt - vont permettre d'accumuler les victoires dont le Paris-Dakar 1989 et les 24 Heures du Mans 1992.

Après douze ans passés chez Peugeot, il est recruté à quarante-sept ans par Ferrari, devenant ainsi le premier étranger à la tête de la prestigieuse écurie italienne, qui est dans une période noire, car sans titre depuis 1979, et minée par des problèmes internes. Il va alors, comme il l'a fait chez Peugeot, revoir toute la gestion du groupe italien. C'est lui qui réussit en 1995 à convaincre le meilleur pilote de sa génération, Michael Schumacher, de rejoindre la star des écuries F1. Un choix qui s'avère plus que payant, puisque Ferrari va dominer tous les classements internationaux dans les années 2000, en remportant cinq titres mondiaux à la suite, de 2000 à 2004, un record dans l'histoire de la Formule 1.

Après quatorze titres mondiaux et cent-six victoires en Grand Prix, Jean Todt quitte ses fonctions au sein de la mythique écurie en 2008.

Après une courte retraite, l'ancien copilote revient au sport en tant que président de la Fédération Internationale de l'Automobile en 2009 et voit son mandat renouvelé en 2013. En parallèle, il est aussi l'un des membres de l'Académie des sports et de l'Académie des technologies. Il s'investit également dans l'humanitaire (il est vice-président de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière) et utilise son image pour récolter des dons, et c'est d'ailleurs à ce profit qu'il apparaît aux côtés de son ami Michael Schumacher dans le film Astérix aux Jeux Olympiques en 2008.

Filmographie :

2008 : Astérix aux Jeux Olympiques

Palmarès :

1966 : Rallye Jeanne d'Arc avec Denis Gillet
1968 : Rallye Lyon-Charbonnières avec Jean-Claude Andruet
1968 : Rallye Grasse-Alpin avec Jean-François Piot
1969 : Critérium de Touraine avec Jean-François Piot
1970 : Rallye Grasse-Alpin avec Jean-François Piot
1970 : Tour de France automobile avec Jean-Pierre Beltoise et Patrick Depaille
1971 : Rallye du Portugal avec Jean-Pierre Nicolas
1971 : Rallye de Genève vec Jean-Pierre Nicolas
1972 : Tour de La Réunion avec Jean-Pierre Nicolas
1972 : Rallye RACE d'Espagne avec Jean-Pierre Nicolas
1972 : Rallye de l'Olympe avec Jean-Pierre Nicolas
1973 : Rallye de Pologne avec Achim Warmbold
1973 : Rallye d'Autriche avec Achim Warmbold
1975 : Rallye du Maroc avec Hannu Mikkola
1976 : 12 Heures de Ronse avec Achim Warmbold
1976 : Tour de Corse avec Jean-Claude Lefèbvre
1977 : Rallye saxon de la Baltique avec Achim Warmbold
1979 : Rallye CODASUR avec Jean Guichet
1981 : Rallye d'Argentine avec Guy Fréquelin
1981 : Vice-champion du monde avec Guy Fréqueli
1981 : Champion mondial des constructeurs

Ses dernières news

Toutes ses news
Jean Todt et Michelle Yeoh rescapés du séisme au Népal : il raconte
Camille Inglebert
28 avril 2015

Jean Todt et Michelle Yeoh rescapés du séisme...

28 avril 2015
article

Ses derniers films

Tous ses films

The Lady

biopic
sortie le 30 novembre 2011
The Lady

Astérix aux Jeux Olympiques

aventure
sortie le 30 janvier 2008
Astérix aux Jeux Olympiques
 
0 commentaire - Jean Todt
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]