Jeanne Moreau

©Abaca, Vitchi Marco
Jeanne Moreau naît d'un père restaurateur parisien et d'une mère danseuse anglaise. Elle grandit en partie à Vichy et retourne par la suite avec sa famille sur Paris.
Après avoir terminé des études secondaires, elle s'inscrit contre l'avis de son père et de sa mère aux cours de théâtre de Denis Agnès et entre au conservatoire de Paris. C'est après la guerre que Jeanne Moreau entre à la Comédie-Française, mais elle ne s'y éternise pas et se marie une première fois.
Son début de carrière se joue, pourtant, sur les planches du Français et au Festival d'Avignon dans les années 40 et 50. Elle se révèle unique en son genre, allure gracile et élégante, voix rauque, hors des canons de l'époque. C'est à l'occasion d'une représentation d' "Othello", qu' Orson Welles la repère en 1951. Ses premiers rôles au cinéma sont mineurs mais remarqués, notamment dans "Touchez pas au grisbi" en 1954 et dans "La Reine Margot".
Sa rencontre avec Louis Malle est déterminante. Ce réalisateur, un peu en marge de la Nouvelle Vague, lui offre deux rôles qui vont définitivement lancer sa carrière : "Ascenseur pour l'Echafaud"en 1957 et "Les Amants" en 1958. A côté de cette collaboration, Orson Welles continue de pousser Jeanne vers le succès et la dirige dans son chef d'oeuvre, "Le Procès" en 1961.
En 1960, Jeanne Moreau reçoit le prix d'interprétation à Cannes pour son rôle dans "Moderato Cantabile" de Peter Brooks. François Truffaut lui offre en 1962 le rôle principal de "Jules et Jim", film culte du réalisateur.
Dorénavant au firmament des actrices de légendes, elle peut s'offrir toujours autant d'irrévérence grâce à Bertrand Blier, notamment dans "Les Valseuses" ou dans "Le dernier nabab" d' Elia Kazan, aux côtés de Robert de Niro.
En 1991, Jeanne Moreau reçoit le César de la Meilleure actrice pour "La vieille qui marchait dans la mer". Comme un porte-bonheur, elle apparaît dans les premiers films de réalisateurs tels que François Ozon, ou dans ceux de cinéastes confirmés comme Amos Gitaï ou Tsaï Ming-Liang. En 2005, l'actrice créé une école de cinéma, les Ateliers d'Angers, pour organiser la relève du cinéma français.
Jeanne Moreau a reçu plusieurs hommages de l'industrie cinématographique internationale, dont notamment un Oscar d'honneur en 1998, un Lion d'Or pour l'ensemble de sa carrière à Venise, et un Ours d'or à Berlin.
Elle collabore de nombreuses fois à partir des années 2000 avec la réalisatrice Josée Dayan, qui fait tourner Jeanne Moreau dans nombreux de ses téléfilms, dont "Les Misérables" (2000) et "Les Rois Maudits" (2005). En 2012, elle réapparaît à l'écran dans "Gebo et l'ombre"du réalisateur disparu, Manoel de Oliveira .
Jeanne Moreau s'est mariée deux fois. Elle a un fils, Jérôme né en 1949. Elle décède le 31 juillet 2017, à son domicile parisien.
Filmographie :
2015 : Le Talent de mes amis, d'Alex Lutz
2012 : Gebo et l'ombre, de Manoel de Oliveira
2012 : Une Estonienne à Paris, de Ilmar Raag
2011 : Bouquet final, de Josée Dayan
2011 : La mauvaise rencontre, de Josée Dayan
2009 : Plus tard tu comprendras, d'Amos Gitai : Rivka
2009 : Visages, de Tsai Ming-liang
2008 : Château en Suède, de Josée Dayan
2007 : Chacun son cinéma : épisode Trois minutes, de Théo Angelopoulos
2007 : Sous les vents de Neptune, de Josée Dayan
2007 : Désengagement, d'Amos Gitai
2006 : Sortie de clown, de Nabil Ben Yadir
2006 : Roméo et Juliette, d'Yves Desgagnés
2005 : Les Rois Maudits, de Josée Dayan (Téléfilm)
2005 : Le Temps qui reste, de François Ozon
2004 : Akoibon, d'Édouard Baer
2003 : Les parents terribles, de Josée Dayan (Téléfilm)
2002 : Cet amour-là, de Josée Dayan
2002 : The Will to Resist, de James Newton
2000 : Lisa, de Pierre Grimblat
2000 : Le Manuscrit du prince (Il manoscrito del principe), de Roberto Andò
2000 : Les Misérables, de Josée Dayan (Téléfilm)
1998 : À tout jamais (Ever after), d'Andy Tennant
1997 : La Propriétaire (The proprietor), d'Ismail Merchant
1997 : Un amour de sorcière, de René Manzor
1997 : Amour et Confusions, de Patrick Braoudé
1995 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma, d'Agnès Varda
1995 : Par delà les nuages (Al di la delle nuvole), de Michelangelo Antonioni et Wim Wenders
1995 : Faire un film, pour moi c'est vivre, d'Erica Antonioni
1995 : I Love You, I Love You ...
Not, de Billy Hopkins
1993 : Je m'appelle Victor, de Guy Jacques
1993 : Un certain jour de Juin (A Foreign Field), de Charles Sturridge
1992 : Coeur de métisse, de Vincent Ward
1992 : À demain, de Didier Martiny
1992 : L'Absence, (Die Abwesenheit) de Peter Handke
1992 : Les Arpenteurs de Montmartre, de Boris Eustache
1991 : L'Amant, de Jean-Jacques Annaud
1991 : La Vieille qui marchait dans la mer de, Laurent Heynemann
1991 : Jusqu'au bout du monde (Bis an Ende der Welt), de Wim Wenders
1991 : Le Pas suspendu de la cigogne, de Theo Angelopoulos
1991 : Anna Karamazoff, de Roustam Khamdamov
1990 : Nikita, de Luc Besson
1990 : Alberto Express, d'Arthur Joffé
1990 : La Femme fardée, de José Pinheiro
1989 : Jour après jour, d'Alain Attal
1988 : La Nuit de l'océan, d'Antoine Perset
1987 : Le Miraculé, de Jean-Pierre Mocky
1987 : Remake, d'Ansano Giannarelli
1986 : Sauve-toi, Lola de, Michel Drach
1986 : Le Paltoquet, de Michel Deville
1982 : Mille milliards de dollars, d'Henri Verneuil
1982 : La Truite, de Joseph Losey
1982 : Querelle, de Rainer Werner Fassbinder
1981 : Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, de George Kaczender
1981 : Plein sud, de Luc Béraud
1980 : Chansons souvenir, de Robert Salis
1976 : Monsieur Klein, de Joseph Losey
1976 : Le Dernier Nabab, d'Elia Kazan
1975 : Souvenirs d'en France, d'André Téchiné
1974 : Les Valseuses, de Bertrand Blier
1974 : La Race des seigneurs, de Pierre Granier-Deferre
1973 : Jeanne la Française, de Carlos Diegues
1973 : Je t'aime, de Pierre Duceppe
1973 : Nathalie Granger, de Marguerite Duras
1972 : Chère Louise, de Philippe de Broca
1972 : L'Humeur vagabonde, d'Édouard Luntz
1972 : Absences répétées, de Guy Gilles
1971 : Comptes à rebours, de Roger Pigaut
1970 : Alex in Wonderland, de Paul Mazursky
1969 : Monte Walsh, de William A. Fraker
1969 : Le Corps de Diane, de Jean-Louis Richard
1969 : Le Petit Théâtre, de Jean Renoir de Jean Renoir
1968 : Une histoire immortelle (The Immortal Story), d'Orson Welles
1967 : La mariée était en noir, de François Truffaut
1967 : La Grande Catherine (Great Catherine), de Gordon Flemyng
1967 : Le Marin de Gibraltar (The Sailor from Gibraltar), de Tony Richardson
1966 : Le Plus Vieux Métier du monde, de Philippe de Broca
1966 : Mademoiselle, de Tony Richardson
1966 : Falstaff, d'Orson Welles
1965 : La Rolls-Royce jaune (The Yellow Rolls-Royce), d'Anthony Asquith
1965 : Viva María!, de Louis Malle
1964 : Peau de banane, de Marcel Ophüls
1964 : Mata Hari, de Jean-Louis Richard
1964 : Le Train (The Train), de John Frankenheimer
1964 : Le Journal d'une femme de chambre, de Luis Buñuel
1963 : La Baie des Anges, de Jacques Demy
1963 : Les Vainqueurs (The Victors), de Carl Foreman
1963 : Le Feu follet, de Louis Malle
1962 : Jules et Jim, de François Truffaut
1962 : Eva, de Joseph Losey
1962 : Le Procès, d'Orson Welles
1961 : La Nuit, de Michelangelo Antonioni
1961 : Une femme est une femme, de Jean-Luc Godard
1960 : Le Dialogue des Carmélites, de Philippe Agostini et Raymond Leopold Bruckberger
1960 : Moderato cantabile, de Peter Brook
1960 : Cinq femmes marquées, de Martin Ritt
1959 : Les Quatre Cents Coups, de François Truffaut
1959 : Les Liaisons dangereuses, de Roger Vadim
1958 : Les Amants, de Louis Malle
1957 : Ascenseur pour l'échafaud, de Louis Malle
1957 : Les Louves ou Démoniaque, de Luis Saslavsky
1957 : Trois jours à vivre, de Gilles Grangier
1957 : L'Étrange Monsieur Steve, de Raymond Bailly
1957 : Échec au porteur, de Gilles Grangier
1957 : Le Dos au mur, d'Édouard Molinaro
1956 : Le Salaire du péché, de Denys de La Patellière
1956 : Jusqu'au dernier, de Pierre Billon
1955 : Gas-oil, de Gilles Grangier
1955 : Les Hommes en blanc, de Ralph Habib
1955 : M'sieur La Caille, d'André Pergament
1954 : La Reine Margot, de Jean Dréville
1954 : Secrets d'alcôve, d'Henri Decoin
1954 : Les Intrigantes, d'Henri Decoin
1953 : Julietta, de Marc Allégret
1953 : Touchez pas au grisbi, de Jacques Becker
1952 : Il est minuit, Docteur Schweitzer, d'André Haguet
1952 : Dortoir des grandes, d'Henri Decoin
1951 : L'Homme de ma vie, de Guy Lefranc
1950 : Meurtres ?, de Richard Pottier
1950 : Pigalle-Saint-Germain-des-Prés, d'André Berthomieu
1949 : Dernier Amour, de Jean Stelli

Ses dernières news

Toutes ses news
César 2018 : une cérémonie dédiée à Jeanne Moreau
Marine de Guilhermier
13 octobre 2017

César 2018 : une cérémonie dédiée à Jeanne Moreau

13 octobre 2017
article
Jeanne Moreau : des funérailles en toute discrétion au cimetière de Montmartre
Fabien Gallet
09 août 2017

Jeanne Moreau : des funérailles en toute ...

09 août 2017
article
Les femmes de la semaine du 29 juillet au 4 août 2017
Jessica Rat
04 août 2017

Les femmes de la semaine du 29 juillet au 4 ...

04 août 2017
diaporama
L'hommage de Brigitte Bardot à Jeanne Moreau
Hélène Garçon
03 août 2017

L'hommage de Brigitte Bardot à Jeanne Moreau

03 août 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Le Journal d'une femme de chambre

comédie dramatique
sortie le 2 août 2017
Le Journal d'une femme de chambre

Touchez pas au grisbi

suspense
sortie le 19 avril 2017
Touchez pas au grisbi

Jusqu'au bout du monde

fantastique/SF
sortie le 18 novembre 2015
Jusqu'au bout du monde

Falstaff

drame
sortie le 22 juillet 2015
Falstaff
 
0 commentaire - Jeanne Moreau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]