Jerry Lee Lewis

©Getty Images

Né dans une famille pauvre, Jerry Lewis se découvre une passion féroce pour le piano dès l'âge de 10 ans. Il synthétise alors les sons du boogie-woogie qu'il écoute à la radio avec le Rythm'n'Blues du Sud qu'il entend se jouer au Haney's Big House, un cabaret populaire de l'époque.

Inscrit à l'université chrétienne du Southwestern Bible College à Waxahachie au Texas, il n'y reste pas bien longtemps, attiré par les lumières de la scène et de la musique. Le jeune Jerry Lee décide alors de changer de trajectoire et de se diriger vers l'univers qui l'a toujours attiré. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'à ce moment-là, il s'apprête à changer le visage de la musique à jamais. Lorsqu'il quitte l'école, il décide de se mettre à travailler pour économiser et se marie à deux reprises.

C'est en 1956 qu'il commence à enregistrer, dans le mythique label Sun Records, spécialisé à ses débuts dans l'enregistrement amateur pour particuliers. Jerry Lee Lewis y rencontre alors des artistes de renom comme Carl Perkins, Johnny Cash ou encore Elvis Presley.

Le musicien se fait remarquer par sa culture musicale et son énergie incroyable : debout devant son piano, il danse et décuple la force de ses morceaux. Une mise en scène flamboyante qui impressionne notamment Elvis à chaque fois. Avec les sorties de Whole Lotta Shakin' Goin' et Great Balls of Fire en 1957, le jeune rockeur s'impose dans les charts et débarque sur grand écran dans des films comme High School Confidential et Jamboree.

En 1957, il épouse Myra Gale Brown, un mariage qui ne passe pas inaperçu dans la presse à scandale puisqu'il s'agit en vérité de sa cousine germaine, âgée de 13 ans seulement. Toujours officiellement marié à cause d'un divorce qui tarde à se régler, il est alors critiqué et poursuivi pour bigamie. Ses cachets d'artiste s'effondrent, ses disques se vendent de moins en moins bien, et le public ne se déplace pas pour le voir jouer en concert, mais pour le huer. Pourtant, Jerry Lee Lewis restera marié treize ans à Myra et aura deux enfants avec elle.

Après une prestation très remarquée en 1969 au Toronto Rock and Roll Revival Festival aux côtés de Chuck Berry, Little Richard, John Lennon et Yoko Ono, Jerry Lee Lewis fait son grand comeback dans les années 1970, où il enregistre un grand nombre de disques. Marqué par de nombreux drames familiaux, dont la mort de trois de ses enfants, le musicien s'enfonce dans la drogue et l'alcool et cultive le goût de la provocation et du paradoxe.

Sa confiance arrogante et on insatiable énergie lui a valu au cours de sa carrière un grand nombre de fans, mais également un grand nombre d'ennemis. Surnommé le "bad boy of rock'n'roll", soit le mauvais garçon du rock'n'roll, Jerry Lee Lewis a malgré lui préparé le terrain pour tous les autres qui ont suivi. A plus de 80 ans, il continue toujours les concerts et à déchaîner les foules.

Discographie :

1957 : Whole Lotta Shakin' Goin' On
1958 : Breathless
1957 : Great Balls of Fire
1958 : Hight School Confidential
1961 : What'd I Say
2006 : Last Man Standing

Filmographie :

1958 : Jeunesse droguée (High School Confidential), de Jack Arnold
1958 : Jamboree, de Roy Lockwood
1965 : Be My Guest, de Lance Comfort
1969 : Sweet Toronto de D.A Pennebaker
1978 : American Hot Was, de Floyd Mutrux

Ses dernières news

Toutes ses news
3 raisons qui font de Chuck Berry le vrai King du rock'n'roll
Sébastien Jenvrin
20 mars 2017

3 raisons qui font de Chuck Berry le vrai King ...

20 mars 2017
article
Elvis Presley, bientôt honoré dans un documentaire sur HBO
Sébastien Jenvrin
21 novembre 2016

Elvis Presley, bientôt honoré dans un ...

21 novembre 2016
article
EXCLU - David Thibault : "Je fais ce que j'aime en m'inspirant des légendes"
Clara Lemaire
13 juin 2016

EXCLU - David Thibault : "Je fais ce que ...

13 juin 2016
article

Sa discographie avec

Toute sa discographie
Great Balls of Fire
Great Balls of Fire
Jerry Lee Lewis
Rock & Roll Time
Rock & Roll Time
Jerry Lee Lewis
 
0 commentaire - Jerry Lee Lewis
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]