Jimmy Cliff

©Getty Images

James Chambers n'a que treize ans lorsqu'il quitte l'école. Passionné de musique, il se met alors à apprendre les chansons des stars du rock de l'époque : Fats Domino, Little Richard, Bobby Day ou bien encore Dee Clark. Elevé à la campagne, sa carrière ne décolle vraiment que lorsqu'il décide de partir pour la capitale de la Jamaïque, Kingston. Il y rencontre Count Boysie avec qui il fait ses premiers enregistrements de ska, Daisy Got Me Crazy et I'm Sorry, et prend son nom de scène, Jimmy Cliff.

A la fin de l'année 1961, Jimmy Cliff propose quelques titres au producteur de musique Leslie Kong qui décide d'investir dans son premier disque. Ce dernier sort en Angleterre chez Island Records, mais seul le morceau Hurricane Hattie devient un succès là-bas. Parallèlement, il continue d'enregistrer d'autres titres chez Leslie Kong dont King of Kings et Miss Jamaïca, de véritables cartons en Jamaïque, qui construisent sa réputation.

En 1964, Jimmy Cliff part en tournée à New York avec le musicien et producteur jamaïcain Byron Lee pour promouvoir le ska aux Etats-Unis. Puis, il s'envole pour Londres en 1965 où il rencontre Chris Blackwell, producteur chez Island Records, et qui cherche à créer de nouvelles tendances musicales. Il convainc alors Jimmy Cliff de venir s'installer dans la capitale britannique, et de cette collaboration naît l'album Hard Road to Travel en 1968. Le titre Waterfall devient le premier succès mondial de Cliff.

Mais c'est avec Wonderful world, wonderful people que le chanteur devient une star, grâce au titre éponyme de l'album qu'il réussit à classer en Europe et aux Etats-Unis. Puis, le succès continue de s'enchaîner, notamment avec le titre You can get it if you really want, qui devient un classique du ska. En 1971, après la mort de son mentor Leslie Kong, Jimmy Cliff reprend le projet qu'il supervisait, le film The Harder They Come réalisé par Perry Henzell, et où il tient le rôle principal. La bande originale est alors propulsée par l'une des plus fortes compositions du chanteur, Many rivers to cross, qui lui donne le statut de porte-parole de toute une génération.

Après avoir quitté Island Records pour le label Reprise, plus établi et mieux représenté aux Etats-Unis, la popularité de Jimmy Cliff atteint des sommets en Afrique lorsqu'il se décide à se convertir à l'Islam. Une période qui marque aussi l'éloignement de ses racines jamaïcaines pour un son plus international avec des influences jazz et des rythmes africains.

En 1981, il quitte Reprise pour rejoindre le prestigieux label Columbia, où il retrouve un reggae dépouillé, notamment dans l'album Special. Mais en 1983, Jimmy Cliff se lance vers le disco-funk et des titres beaucoup plus marketing. Il collabore notamment avec Kool & the Gang sur The Power and the Glory et pour lequel il reçoit un Grammy Award. Par la suite, les titres We all are one et Reggae Night font de lui une star internationale.

Dans les années 1990, ses tubes I can see clearly now et Hakuna Matata, extrait de la bande originale du Roi Lion, confortent le chanteur dans son rang de star du reggae. De même, en 2004, l'album Black Magic et les nombreux duos présents sur le disque (Sting, Joe Strummer, Wyclef Jean et même Yannick Noah) lui donne une reconnaissance internationale. Depuis la sortie de son dernier album, Rebirth, en 2012, Jimmy Cliff enchaîne les tournées en attendant de sortir un éventuel nouvel album.

Discographie :

1968 : Hard Road To Travel
1969 : Jimmy Cliff
1970 : Goodbye Yesterday
1971 : Another Cycle
1972 : The Harder They Come
1973 : Unlimited
1974 : Struggling Man
1974 : House of Exile
1975 : Brave Warrior
1975 : Follow My Mind
1978 : Give Thanx
1980 : I Am The Living
1981 : Give the People What They Want
1982 : Special
1983 : The Power And The Glory
1984 : Can't Get Enough Of It
1985 : Cliff Hanger
1985 : Sense Of Direction
1986 : Club Paradise
1987 : Hanging Fire
1989 : Images
1990 : Save Our Planet Earth
1992 : Breakout
1996 : Higher and Higher
1998 : Journey of a Lifetime
1999 : Humanitarian
2002 : Fantastic Plastic People
2004 : Black Magic
2010 : Existence
2012 : Rebirth

Récompenses :

1986 : Grammy Award du meilleur album reggae pour Cliff hanger
2013 : Grammy Award du meilleur album reggae pour Rebirth

Ses dernières news

Toutes ses news
10 reprises plus connues que leur version originale
Sébastien Jenvrin
26 octobre 2016

10 reprises plus connues que leur version ...

26 octobre 2016
diaporama
5 classiques du reggae à redécouvrir cet été
Marc-Emmanuel Adjou
28 juillet 2016

5 classiques du reggae à redécouvrir cet été

28 juillet 2016
article
Bac 2016 : 5 chansons pour se détendre
Sébastien Jenvrin
15 juin 2016

Bac 2016 : 5 chansons pour se détendre

15 juin 2016
article

Ses derniers films

Tous ses films

Marley

documentaire
sortie le 13 juin 2012
Marley

Rasta rockett

aventure
sortie le 13 avril 1994
Rasta rockett

Désigné pour mourir

action
sortie le 1 janvier 1990
Désigné pour mourir

Club Paradise

comédie
sortie le 1 janvier 1986
Club Paradise

Sa discographie avec

Toute sa discographie
 
0 commentaire - Jimmy Cliff
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]