Josh Lucas

©Getty Images, Marion/Startraks
Josh Lucas découvre le métier d'acteur à 8 ans lorsqu'il assiste, caché derrière une dune de sable, à un tournage qui a lieu sur la petite île de Caroline du Sud, Sullivan's Island, où sa famille avait alors déclaré domicile. Si ses parents, activistes forcenés, le feront déménager pas moins d'une trentaine de fois en raison de leur militantisme politique, l'enfant nomade garde ainsi un souvenir passionné de cette expérience et décide d'en faire son métier.

Enfin installé définitivement à Washington, Josh Lucas participe à un programme d'art dramatique au lycée, avec lequel il remporte un championnat régional d'interprétation et accédera même au championnat national en 1989. Fort de telles réussites, le jeune homme entame alors sa carrière sur les planches de Seattle, avant de s'envoler pour la Mecque du cinéma : Los Angeles.

L'acteur en herbe fait ses premières apparitions sur le petit écran à l'aube des années 1990, dans des séries juvéniles comme "Corky, un adolescent pas comme les autres" et "Parker Lewis ne perd jamais". Il obtient par la suite quelques petits rôles conséquents en 1993, notamment dans le téléfilm "Class of '61", réalisé par Gregory Hoblit et produit par Steven Spielberg, ainsi que dans "Les Survivants" de Frank Marshall, son premier long-métrage.

Mais si elle semblait ainsi bien démarrer, la carrière de Josh Lucas peine à décoller plus que cela. Aussi décide-t-il de tout plaquer, changer de décor en s'installant à New York, et reprendre à zéro. Dans la grosse pomme, l'acteur parfait son jeu en suivant des cours sous la houlette de Suzanne Shepherd et en jouant sur les planches. Son rôle de Judas dans la pièce controversée de Terrence McNally, "Corpus Christi", le relance en 1997 sur les devants de la scène. Et lui permet de prétendre à quelques castings de taille comme "American psycho" de Mary Harron, diffusé dans les salles obscures trois ans plus tard.

Avec ce film, et quatre autres sortis cette année-là, dont "Le poids de l'eau" de Kathryn Bigelow et "Tu peux compter sur moi" de Kenneth Lonergan, Josh Lucas est enfin reconnu par la critique. S'il reste encore longtemps cantonné à des seconds rôles, c'est dorénavant auprès de grands noms du cinéma hollywoodien. Aussi le retrouve-t-on aux côtés de Russell Crowe dans "Un homme d'exception" (2001) de Ron Howard, face à Reese Witherspoon dans "Fashion Victime" (2002) d'Andy Tennant, ou encore auprès de Morgan Freeman et Robert Redford dans "Une vie inachevée" (2005) de Lasse Hallström.

Il lui faut toutefois attendre 2006 avant d'obtenir ses premières têtes d'affiche : Wolfgang Petersen lui donne le rôle principal, aux côtés de Kurt Russell, dans son "Poséidon" et le producteur phare d'Hollywood, Jerry Bruckheimer, le choisit pour interpréter le légendaire coach de basket Don Haskins dans "Glory Road" signé James Gartner.

Depuis, on a notamment pu le voir dans "Tell-Tale" (2009) de Michael Cuesta, un thriller produit par les frères Scott, inspiré de la fameuse nouvelle "Le coeur révélateur" d'Edgar Allan Poe, dans la comédie romantique "Bébé mode d'emploi" de Greg Berlanti avec Katherine Heigl, "La Défense Lincoln" (2011) de Brad Furman avec Matthew McConaughey, "J. Edgar" (2011) de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio, "12 heures" (2012) de Simon West avec Nicolas Cage, "Big Sur" (2013) de Michael Polish avec Jean-Marc Barr et Kate Bosworth, ou encore l'acclamé "The Mend" (2014) signé John Magary, où il tient à nouveau la tête d'affiche.

Après être retourné sur le petit écran en 2014 pour la série policière "Les Mystères de Laura", où il donne la réplique à Debra Messing ...
pendant deux saisons, Josh Lucas revient en 2016 au cinéma dans plusieurs films : les comédies "Youth in Oregon" de Joel David Moore et "Dear Eleanor" de Kevin Connolly, ainsi que le thriller "Cortex" de Ralph Soll. On le retrouvera en outre en 2017 dans les drames biographiques "The Most Hated Woman In America", signé Tommy O'Haver, et "Felt", de Peter Landesman.

Parallèlement à sa carrière d'acteur, tout de même bien remplie, Josh Lucas a créé une maison de production avec son frère, Two Bridges. Par ailleurs militant très engagé, à l'image de ses parents, il participe notamment à la campagne YouthAIDS en aide aux jeunes atteints du virus du sida. De même qu'il soutient les campagnes électorales de Barack Obama, et plus récemment dénonce ardûment celle de Donald Trump, s'affichant chaque jour avec un nouveau t-shirt contre le candidat républicain sur son compte Instagram.

Filmographie :

2017 : Felt, de Peter Landesman
2017 : The Most Hated Woman in America, de Tommy O'Haver
2016 : Cortex, de Ralph Soll
2016 : Dear Eleanor, de Kevin Conolly
2016 : Youth in Oregon, de Joel David Moore
2016-2014 : Les mystères de Laura (série TV)
2015 : Last Week Tonight with John Oliver (série TV)
2014 : Le virtuose, de François Girard
2014 : The Mend, de John Magary
2014 : Little Accidents, de Sara Colangelo
2013 : Wish You Well, de Darnell Martin
2013 : Occult, de James Wong (téléfilm)
2013 : Space Warriors, de Sean McNamara
2013 : Big Sur, de Michael Polish
2012 : 12 heures, de Simon West
2012 : The Firm (série TV)
2011 : J. Edgar, de Clint Eastwood
2011 : A Year in Mooring, de Chris Eyre
2011 : La défense Lincoln, de Brad Furman
2011 : Red Dog, de Kriv Stenders
2011 : Little Murder, de Peter Antonijevic
2010 : Bébé mode d'emploi, de Greg Berlanti
2010 : Daydream Nation, de Michael Goldbach
2010 : William Vincent, de Jay Anania
2010 : Le secret de Peacock, de Michael Lander
2009 : Stolen Lives, d'Anders Anderson
2009 : Tell Tale, de Michael Cuesta
2009 : Possible Side Effects, de Tim Robbins (téléfilm)
2008 : Love Manager, de Stephen Belber
2008 : Les ombres du passé, de Boaz Yakin
2006 : Poséidon, de Wolfgang Petersen
2006 : Glory Road, de James Gartner
2005 : Une vie inachevée, de Lasse Hallström
2005 : Furtif, de Rob Cohen
2005 : Empire Falls (série TV)
2004 : De pères en fils, de Jordan Roberts
2004 : L'autre rive, de David Gordon Green
2003 : Wonderland, de James Cox
2003 : Le secret des frères McCann, de Tim McCanlies
2003 : Hulk, d'Ang Lee
2002 : Fashion victime, d'Andy Tennant
2002 : Four Reasons, de Radha Mitchell
2002 : Coastlines, de Victor Nunez
2001 : Un homme d'exception, de Ron Howard
2001 : When Strangers Appear, de Scott Reynolds
2001 : Session 9, de Brad Anderson
2001 : Bleu profond, de Scott McGehee et David Siegel
2000 : Le poids de l'eau, de Kathryn Bigelow
2000 : The Dancer, de Fred Garson
2000 : Drop Back Ten, de Stacy Cochran
2000 : American Psycho, de Mary Harron
2000 : Tu peux compter sur moi, de Kenneth Lonergan
1999 : Cracker (série TV)
1998 : Restless, de Jule Gilfillan
1998 : Harvest, de Stuart Burkin
1997 : The Definite Maybe, de Rob Rollins Lobl et Sam Sokolow
1997 : Minotaur, de Jonathan Tammuz
1996 : True Blue, de Ferdinand Fairfax
1996 : La peau sur les os, de Tom Holland
1995-1994 : La saga des McGregor (série TV)
1994 : In the Heat of the Night (série TV)
1993 : Un père en cavale, de Darrell James Roodt
1993 : Class of '61, de Gregory Hoblit (téléfilm)
1993 : Les survivants, de Frank Marshall
1991 : Child of Darkness, Child of Light, de Marina Sargenti (téléfilm)
1991 : La loi est la loi (série TV)
1991 : Parker Lewis ne perd jamais (série TV)
1990 : Corky, un adolescent pas comme les autres (série TV)
1990 : True Colors (série TV)

Ses dernières news

Toutes ses news
12 heures : Le nouveau film explosif du réalisateur d’Expendables 2
25 juillet 2013

12 heures : Le nouveau film explosif du...

25 juillet 2013
news

Ses derniers films

Tous ses films

Dear Eleanor

aventure
sortie le 1 janvier 2016
Dear Eleanor

The Mend

comédie dramatique
sortie le 4 novembre 2015
The Mend

Le Virtuose

drame
sortie le 1 janvier 2014
Le Virtuose

12 heures

suspense
sortie le 24 juillet 2013
12 heures
 
0 commentaire - Josh Lucas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]