Judith Chemla

©Abaca, Marechal Aurore
Judith Chemla grandit dans la banlieue parisienne de Gentilly. Sa mère est avocate, mais aurait rêvé d'une carrière de danseuse alors que son père, lui, a suivi sa destinée de violoniste. La gamine de sept ans prend d'abord exemple sur ce dernier, dans un effort de rapprochement lorsque ses parents divorcent. Mais le violon, c'est pas son truc, et elle finit par en avoir assez de se faire sermonner par son paternel. Aussi, lorsqu'elle découvre le théâtre à 14 ans grâce à un professeur de français, l'adolescente laisse enfin tomber l'archet.

Pour poursuivre sa nouvelle passion, la jeune fille quitte le lycée en terminale, avant de passer son bac. Par ailleurs bénie d'une sacrée voix de soprano, Judith Chemla dirige alors son cursus dans le chant lyrique au Conservatoire d'Aubervilliers, puis entre au Conservatoire National Supérieur d'Art dramatique. Elle y rencontre Muriel Mayette, sa professeure, qui la fera bientôt intégrer la Comédie-Française.

Arrivée fin 2007 au sein de la célèbre troupe, la jeune actrice fait ses débuts sur les planches dans le fameux "Misanthrope" de Molière, mis en scène par Lukas Hemleb. S'en suivent "L'illusion comique" de Corneille et quelques-autres pièces, jusqu'à ce qu'elle tire sa révérence en 2009 pour se lancer à de vastes projets. Notamment mêler le chant à la comédie : dès l'année suivante, elle monte avec son compagnon d'alors, le comédien James Thiérée - avec qui elle a eu un fils -, le spectacle musical "Tue-tête". Puis assume, trois ans plus tard, le rôle principal de "Crocodile Trompeur/Didon et Enée", adapté en partie de l'opéra d'Henry Purcell par Samuel Achache et Jeanne Candel. Lequel obtiendra le Molière du Meilleur spectacle musical.

Artiste touche-à-tout, Judith Chemla s'est parallèlement frayé un chemin aux côtés des plus grands noms du cinéma français. Elle apparaît pour la première fois sur le grand écran en 2006 dans "Hellphone", une comédie d'horreur pour adolescents signée James Huth avec Jean Dujardin et Jean-Baptiste Maunier. L'année suivante, elle rencontre l'actrice et réalisatrice Noémie Lvovsky sur "Faut que ça danse !" et tournera à nouveau avec elle quatre ans plus tard dans son fameux "Camille redouble". La Josepha qu'elle incarne lui vaut alors une nomination au César de la Meilleure actrice dans un second rôle.

Ayant entre-temps joué auprès de Mélanie Thierry et Gaspard Ulliel pour "La Princesse de Montpensier" (2009) de Bertrand Tavernier, ou encore d'Audrey Tautou, ...
href="http://people.orange.fr/star/sami-bouajila-CNT00000055SKW/">Sami Bouajila et Nathalie Baye pour "De vrais mensonges" (2010) de Pierre Salvadori, Judtih Chemla commence ainsi à se faire connaître du grand public. Elle assure d'autant plus sa notoriété en apparaissant dans le petit écran pour la série à succès "Engrenages" en 2012, suivie de quelques téléfilms dont un remake de Blanche-Neige auprès de Fanny Ardant, "Miroir mon amour" (2012) signé Siegrid Alnoy.

Alors qu'on a pu la voir entre-temps au cinéma dans "L'homme qu'on aimait trop" (2014), d'André Téchiné avec Catherine Deneuve et Guillaume Canet, puis "Rendez-vous à Atlit" (2015) de Shirel Amitaï avec Géraldine Nakache, Judith Chemla est de retour sur le grand écran en 2016. En tête d'affiche, même, face à Jean-Pierre Darroussin et Yolande Moreau pour "Une vie", réalisé par Stéphane Brizé et présenté à la 73e édition de la Mostra de Venise. L'actrice et chanteuse lyrique tient par ailleurs le rôle principal de Violetta dans la "Traviata" de Giuseppe Verdi, fameux opéra adapté par Benjamin Lazar au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, puis en tournée.

Après quoi Judith Chemla devrait prochainement revenir dans les salles obscures : dans la comédie dramatique "Les temps difficiles" d'Eric Toledano et Olivier Nakache, avec notamment Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche, puis dans le drame "Drôle de père", seconde réalisation d'Amélie Van Elmbt.

Filmographie :

2017 : Drôle de père, d'Amélie Van Elmbt
2017 : Les temps difficiles, d'Eric Toledano et Olivier Nakache
2016 : Une vie, de Stéphane Brizé
2015 : Ce sentiment de l'été, de Michael Hers
2015 : Rendez-vous à Atlit, de Shirel Amitaï
2014 : L'homme qu'on aimait trop, d'André Téchiné
2013 : Tout est permis, d'Emilie Deleuze (téléfilm)
2013 : Le boeuf clandestin, de Gérard Jourd'hui (téléfilm)
2013 : La princesse sicilienne, de Nora Kaci
2013 : 15 jours ailleurs, de Didier Bivel (téléfilm)
2012 : Miroir mon amour, de Siegrid Alnoy (téléfilm)
2012 : Engrenages (série TV)
2011 : Camille redouble, de Noémie Lovsky
2010 : De vrais mensonges, Pierre Salvadori
2010 : Je suis un No Man's Land, de Thierry Jousse
2010 : Sur la tête de Bertha Boxar, d'Angela Terrail et Soufiane Adel
2009 : La princesse de Montpensier, Bertrand Tavernier
2009 : Suite noire (série TV)
2008 : Musée haut, musée bas, de Jean Michel Ribes
2008 : Le petit chaperon rouge, de Shinji Aoyama
2008 : Versailles, de Pierre Schöller
2007 : Faut que ça danse, de Noémie Lvovsky
2006 : Hellphone, de James Huth

Ses dernières news

Toutes ses news
C'est la vie : le nouveau film du duo de réalisateurs d'Intouchables
Marine de Guilhermier
06 mai 2016

C'est la vie : le nouveau film du duo de ...

06 mai 2016
article

Ses derniers films

Tous ses films

Le Sens de la fête

comédie
sortie le 4 octobre 2017
Le Sens de la fête

Une Vie

drame
sortie le 23 novembre 2016
Une Vie

Ce Sentiment De L'Été

drame
sortie le 17 février 2016
Ce Sentiment De L'Été

Rendez-vous à Atlit

comédie dramatique
sortie le 21 janvier 2015
Rendez-vous à Atlit
 
0 commentaire - Judith Chemla
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]