Luc Plamondon

  • En bref
  • 5 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©Getty Images, Jean Baptiste Lacroix

Luc Plamondon apprend le piano très jeune et commence des études classiques à l'école privée du Petit Séminaire du Québec (aujourd'hui Collège François-de-Laval). C'est en assistant à une représentation de la comédie musicale Hair à Broadway qu'il comprend que cet univers sera sa vocation.

En 1970, il signe son premier succès, Les chemins de l'été, interprété par la vedette de l'époque, Steve Fiset. Dès lors, il se met à écrire principalement pour quatre chanteuses canadiennes : Emmanuëlle, Monique Leyrac, Renée Claude et Diane Dufresne.

En 1972, il étend ses collaborations à l'Europe et écrit pour de très grands artistes tels que Julien Clerc, Nicole Croisille, Françoise Hardy, Johnny Hallyday, Richard Cocciante, Catherine Lara, Daniel Balavoine ou bien encore Garou. Fort de nombreux succès, il se lance dans la composition de la comédie musicale Starmania avec Michel Berger en 1976.

Présentée comme le premier opéra-rock francophone, Starmania sort d'abord sur disque en 1978 et voit la participation de plusieurs artistes français (France Gall, Daniel Balavoine) et québécois (Diane Dufresne, Fabienne Thibeault, Claude Dubois). Le succès est immédiat, notamment grâce aux titres Le Blues du businessman et Le monde est stone qui sont aujourd'hui considérés comme de grands classiques. Le spectacle sera alors monté sur scène plusieurs fois à Paris (1979, 1988) et à Montréal (1980, 1987). Sa deuxième comédie musicale, La Légende de Jimmy (1990) toujours en collaboration avec Michel Berger, n'aura malheureusement pas le même succès.

En 1982, il écrit sa toute première chanson pour Céline Dion, Le piano fantôme, qui se trouve sur l'album québécois Tellement j'ai d'amour... Une collaboration qui ne s'arrête pas là puisqu'en 1991 il lui écrit les compositions du disque Dion chante Plamondon, intitulé Des mots qui sonnent en France.

Une troisième version de Starmania est montée à Paris au théâtre Mogador en 1993 avec de tous nouveaux artistes, dont Isabelle Boulay, Bruno Pelletier, Michel Pascal et Patsy Gallant. Le succès est à nouveau au rendez-vous : la production décroche un Prix Félix en 1994 et une Victoire de la musique du spectacle musical en 1995. L'album Starmania, Mogador 94 se vend quant à lui à 500 000 exemplaires, et obtient un disque de platine.

Quatre ans plus tard, le parolier réitère l'exploit en écrivant les textes de la comédie musicale Notre-Dame de Paris sur une musique de Richard Cocciante. En 1998, les premières représentations au Palais des Congrès de Paris connaissent un vif succès, si bien que le spectacle est également emmené au Québec et à Londres. Mais en 2002, Luc Plamondon se perd avec la comédie musicale Cindy. Cette version moderne du conte Cendrillon, personnage interprété par Lââm, est un échec total et s'arrête au bout de quelques mois.

En 2016, le producteur annonce le grand retour de Notre-Dame de Paris au Palais des Congrès, avec une toute nouvelle troupe, de nouveaux costumes et de nouveaux décors, mais avec les mêmes chansons qui ont fait le succès de la comédie musicale presque vingt ans plus tôt.

Récompenses :

1994 : Prix Félix pour Starmania, Mogador 94
1995 : Victoire de la musique du spectacle musical de l'année pour Starmania, Mogador 94

Ses dernières news

Toutes ses news
France Gall en 10 tubes inoubliables
Jessica Rat
04 octobre 2017

France Gall en 10 tubes inoubliables

04 octobre 2017
diaporama
Ces stars qui ont renouvelé leurs voeux
Justine Fiordelli
09 février 2017

Ces stars qui ont renouvelé leurs voeux

09 février 2017
diaporama
Quelles comédies musicales aller voir cet automne ?
Clara Lemaire
12 octobre 2016

Quelles comédies musicales aller voir cet ...

12 octobre 2016
article
Notre-Dame de Paris dévoile le casting de son nouveau spectacle
Clara Lemaire
02 juin 2016

Notre-Dame de Paris dévoile le casting de son ...

02 juin 2016
article
 
0 commentaire - Luc Plamondon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]