Manoel de Oliveira

©Abaca, Hahn-Nebinger-Orban/ABACA

À 18 ans, et malgré un goût prononcé pour le sport, son destin est lié au cinéma. Réalisateur, scénariste, documentariste, Manoel de Oliveira demeure l'un des cinéastes dont la filmographie est l'une des plus riches du cinéma européen, surtout par sa diversité de points de vue.

Il débute alors comme acteur dans La Chanson de Lisbonne, le premier film parlant portugais. Cette première expérience l'encourage à poursuivre dans cette voie, mais c'est derrière la caméra que le talent de Manoel de Oliveira se révèle.

En 1931, il capture le quotidien des ouvriers du port de Duro et livre ainsi son premier court-métrage, salué par la critique : Douro, faina fluvial.

Le premier long-métrage de Manoel de Oliveira se déroule également dans le cadre familier que constituent pour lui les rives du fleuve de Porto. Aniki-Bóbó, sorti en 1942, évoque la vie brutale et tourmentée d'une bande d'enfants faisant l'école buissonnière.

Par la suite, les thèmes se diversifient, avec toujours une part d'humour noir caractérisant le travail de Manoel de Oliveira. Le cinéaste réalise en 1963 son deuxième long-métrage, Actes de Printemps, dans lequel est évoquée la Passion du Christ. En 1971, il se fait critique, et livre avec Le Passé et le Présentune satire violente de la bourgeoisie portugaise et du mariage.

La productivité du réalisateur augmente considérablement à partir de la fin des années 1970, une époque où il se consacre au thème éternel que sont les amours impossibles ou frustrés. Il réalise alors Amour De Perdition, considéré par beaucoup comme son plus beau film, adaptation du roman de Camilo Castelo Branco.

Manoel de Oliveira continue son exploration de l'univers du romantisme en s'efforçant de respecter scrupuleusement les textes. Il réalise ainsi Francisca en 1982, etvLe Soulier De Satin en 1985.

Dans les années 1990 et 2000, ses adaptations deviennent plus libres, le cinéaste n'hésitant pas à ajouter du burlesque aux grands classiques de la littérature.

Un choix goûté par la critique, puisque La Divine comédie, qui n'a qu'assez peu de rapports avec celle de Dante, reçoit en 1991 le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise. En 1999, c'est à Cannes qu'il est récompensé, cette fois-ci pour La Lettre, une adaptation très personnelle de La princesse de Clèves.

Le réalisateur s'éteint dans sa ville natale de Porto, le 2 avril 2015 à l'âge de 108 ans.

En 2016 sort son film posthume, Visite ou Mémoires et Confessions, qui est comme son titre l'évoque, une réflexion autobiographique sur sa carrière, au crépuscule de sa vie. Le film a été réalisé en 1982.

Filmographie :

2016 : Visite ou Mémoires et Confessions
2012 : Gebo et l'ombre
2010 : L'étrange affaire Angelica
2009 : Singularités d'une jeune fille blonde
2007 : Christophe Colomb, l'énigme
2007 : Chacun son cinéma (épisode)
2006 : Belle toujours
2005 : Le miroir magique
2004 : Le cinquième empire
2003 : Un film parlé
2002 : Le principe de l'incertitude
2001 : Porto de mon enfance
2001 : Je rentre à la maison
2000 : Parole et utopie
1999 : La lettre
1998 : Inquiétude
1997 : Voyage au début du monde
1996 : Party
1995 : Le couvent
1994 : La Cassette
1993 : Val Abraham
1992 : Le jour du désespoir
1991 : La divine comédie
1990 : Non, ou la veine gloire de commander
1988 : Les cannibales
1986 : Mon cas
1985 : Le soulier de satin
1981 : Francisca
1981 : Moi, l'autre
1979 : Amor de Perdição
1978 : Amor de Perdição (Série TV)
1975 : Benilde ou a Virgem Mãe
1963 : Acto da primavera
1942 : Aniki Bóbó
1931 : Douro, Faina Fluvial (Documentaire)

Récompenses :

2008 : Trophée du Festival de Cannes
2004 : Lion d'Or d'honneur de la Mostra de Venise
1999 : Prix du Jury dans La Lettre
1997 : Prix Fipresci dans Voyage au début du monde
1991 : Grand Prix du Jury de la Mostra de Venise pour La Divine Comédie
1985 : Lion d'Or d'honneur de la Mostra de Venise

Ses dernières news

Toutes ses news
Quels sont les réalisateurs les plus âgés du cinéma contemporain ?
28 septembre 2012

Quels sont les réalisateurs les plus âgés du ...

28 septembre 2012
news

Ses derniers films

Tous ses films

Visite ou Mémoires et confessions

documentaire
sortie le 6 avril 2016
Visite ou Mémoires et confessions

Le Vieillard du Restelo

autre
sortie le 1 janvier 2014
Le Vieillard du Restelo

Gebo et l'ombre

comédie dramatique
sortie le 26 septembre 2012
Gebo et l'ombre

Mundo Invisível

drame
sortie le 1 janvier 2012
Mundo Invisível
 
0 commentaire - Manoel de Oliveira
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]