Marcello Mastroianni

©Getty Images, Louis Monier
Marcello Mastroianni grandit dans un milieu modeste, à une époque où le fascisme est prédominant en Italie. Rêvant de monter sur scène, il est contraint de jouer en cachette de sa famille, hostile à sa réussite dans le métier alors que la Seconde Guerre mondiale vient d'éclater.

C'est au théâtre qu'il s'évade et apprend les rouages du métier d'acteur auprès de Luchino Visconti, rencontré au Centre universitaire de théâtre. Ce dernier lui offre des rôles écrits par de grands auteurs, à l'instar d'Un Tramway nommé désir de Tennessee Williams.

A cette époque, Marcello Mastroianni va faire une deuxième rencontre décisive pour sa future carrière d'acteur : celle de Federico Fellini, dont l'épouse, l'actrice Giulietta Masina, lui a déjà donné la réplique. C'est ainsi qu'après divers rôles chez Riccardo Freda ("L'évadé du bagne"), Luciano Emmer ("Les fiancés de Rome"), Mario Monicelli ("Le médecin et le sorcier") et Dino Risi ("Le chemin de l'espérance"), Fellini lui offre le rôle de sa carrière, celui qui le fera accéder au panthéon des stars planétaires.

Dans "La Dolce Vita", sorti en 1960, il y revêt le costume de Marcello Rubini, un journaliste de tabloïds à l'aise dans ses mocassins, même au milieu de la Fontaine de Trevi dans les bras de la sensuelle Sylvia Rank, incarnée par Anita Ekberg. Le film devient instantanément mythique, remportant la Palme d'Or au Festival de Cannes.

Le latin lover compose ensuite des personnages de la comédie italienne (un baron dans "Divorce à l'italienne", un riche séducteur napolitain dans "Mariage à l'italienne") et devient l'acteur fétiche du réalisateur Ettore Scola, qui le fera tourner à huit reprises, notamment dans "Une journée particulière" (1977), avec Sophia Loren, dans lequel il évolue en pleine période fasciste italienne entre alliance allemande, lois raciales et déclaration de guerre.

En 1963, Fellini lui offre un nouveau rôle en or : celui d'un cinéaste en pleine crise de la quarantaine dans "Huit et demi", en compagnie d'Anouk Aimée. Sa performance, entre fantasmes et souvenirs, lui vaudra deux Golden Globes ainsi que deux Oscars.

Au-delà de ses frontières, Marcello Mastroianni est très vite devenu une attachante figure du cinéma européen. Il tourne en France chez Louis Malle, Jacques Demy, Yves Robert ou encore Agnès Varda, et noue une relation avec l'actrice Catherine Deneuve, avec qui il aura une fille, en 1972, l'actrice Chiara Mastroianni.

Le 19 décembre 1996, l'acteur meurt d'un cancer du pancréas. Son dernier film, "Voyage au début du monde", de Manoel de Oliveira, sort l'année suivante à titre posthume.
Filmographie :
1997 : Voyage au début du monde, de Manoel de Oliveira
1996 : Trois vies et une seule mort, de Raoul Ruiz
1995 : Par-delà les nuages, de Michelangelo Antonioni et Wim Wenders
1995 : Pereira prétend, de Roberto Faenza
1995 : Les cent et une nuits de Simon Cinéma, d'Agnès Varda
1994 : Prêt-à-porter, de Robert Altman
1994 : A che punto è la notte, de Nanni Loy (Téléfilm)
1993 : Un, deux, trois, soleil, de Bertrand Blier
1993 : On n'en parle pas, de Maria Luisa Bemberg
1992 : 4 New-Yorkaises, de Beeban Kidron
1992 : Tchin-Tchin, de Gene Saks
1991 : Le voleur d'enfants, de Christian de Chalonge
1991 : Le pas suspendu de la cigogne, de Theodoros Angelopoulos
1990 : Dans la soirée, de Francesca Achibugi
1990 : Ils vont tous bien!, de Giusepe Tornatore
1989 : Quelle heure est-il, d'Ettore Scola
1989 : Splendor, d'Ettore Scola
1988 : Miss Arizona, de Pal Sandor
1988 : Piazza Navona (Série TV)
1987 : Les yeux noirs, de Nikita Mikhalkov
1986 : L'apiculteur, de Theodoros Angelopoulos
1986 : Ginger et Fred, de Federico Fellini
1985 : Le pigeon vint ans après, d'Amanzio Todini
1985 : Macaroni, d'Ettore Scola
1985 : La double vie de Mathias Pascal, de Mario Monicelli
1984 : Henri IV, le roi fou, de Marco Bellochio
1983 : Le général de l'armée morte, de Luciano Tovoli
1983 : Gabriela, Cravo e Canela, de Bruno Barreto
1983 : L'histoire de Pierra, de Marco Ferreri
1982 : Les frénétiques, de David Winters
1982 : Derrière la porte, de Liliana Cavani
1982 : La nuit de Varennes, d'Ettore Scola
1981 : La peau, de Liliana Cavani
1981 : Fantôme d'amour, de Dino Risi
1980 : La cité des femmes, de Federico Fellini
1980 : La terrasse, d'Ettore Scola
1979 : Mélodie meurtrière, de Sergio Corbucci
1979 : Le grand embouteillage, de Luigi Comencini
1978 : D'amour et de sang, de Lina Wertmüller
1978 : Le mani sporche (Série TV)
1978 : La fille, d'Alberto Lattuada
1978 : Rêve de singe, de Marco Ferreri
1977 : Enquête à l'italienne, de Steno
1977 : La maîtresse légitime, de Marco Vicario
1977 : Une journée particulière, d'Ettore Scola
1976 : Culastrisce nobile veneziano, de Flavio Mogherini
1976 : Mesdames et messieurs bonsoir (Collectif)
1976 : Todo Modo, d'Elio Petri
1975 : La femme du dimanche, de Luigi Comencini
1975 : Divine créature, de Giuseppe Patroni Griffi
1975 : Vertiges, de Mauro Bolognini
1975 : La pépée du gangster, de Giorgio Capitani
1974 : Allonsanfan, de Paolo et Vittorio Taviani
1974 : Touche pas la femme blanche, de Marco Ferreri
1973 : Salut l'artiste, d'Yves Robert
1973 : Représailles, de George P. Cosmatos
1973 : L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune, de Jacques Demy
1973 : La grande bouffe, de Marco Ferreri
1973 : Repas à l'italienne, de Dino Risi
1972 : Quoi?, de Roman Polanski
1972 : Liza, de Marco Ferreri
1972 : 1870, d'Aflfredo Giannetti (Téléfilm)
1971 : Le ravi, d'Ettore Scola
1971 : Ca n'arrive ...
qu'aux autres, de Nadine Trintignant
1971 : Scipione detto anche l'africano, de Luigi Magni
1970 : La femme du prêtre, de Dino Risi
1970 : Le voyeur, de Franco Indovina
1970 : Léo le dernier, de John Boorman
1970 : Les fleurs du soleil, de Vittorio De Sica
1970 : Drame de la jalousie, d'Ettore Scola
1968 : Le temps des amants, de Vittorio De Sica
1968 : Diamonds for Breakfast, de Christopher Morahan
1967 : Fantômes à l'italienne, de Renato Castellani
1967 : L'étranger, de Luchino Visconti
1966 : Spara forte, piu forte... non capisco, d'Eduardo De Filippo
1966 : Opération Opium, de Terence Young
1966 : Moi, moi, moi et les autres, d'Alessandro Blasetti
1965 : Break-up, érotisme et ballons rouges, de Marco Ferreri
1965 : Aujourd'hui, demain et après-demain (Collectif)
1965 : La dixième victime, d'Elio Petri
1965 : Casanova '70, de Mario Monicelli
1964 : Mariage à l'italienne, de Vittorio De Sica
1963 : Hier, aujourd'hui et demain, de Vittorio De Sica
1963 : Les camarades, de Mario Monicelli
1963 : Huit et demi, de Federico Fellini
1962 : Journal intime, de Valerio Zurlini
1962 : Vie privée, de Louis Malle
1961 : Divorce à l'italienne, de Pietro Germi
1961 : Fantômes à Rome, d'Antonio Pietrangeli
1961 : L'assassin, d'Elio Petri
1961 : La nuit, de Michelangelo Antonioni
1960 : Adua et ses compagnes, d'Antonio Pietrangeli
1960 : Le Bel Antonio, de Mauro Bolognini
1960 : La dolce vita, de Federico Fellini
1969 : Ferdinand 1er, roi de Naples, de Gianni Franciolini
1959 : Tutti innamorati, de Giuseppe Orlandini et Franco Rossi
1959 : L'ennemi de ma femme, de Gianni Puccini et Gabriele Palmieri
1959 : La loi, de Jules Dassin
1958 : Amours et ennuis, d'Angelo Dorigo
1958 : Femmes d'un été, de Gianni Franciolini
1958 : Le pigeon, de Mario Monicelli
1958 : Un morceau de ciel, d'Aglauco Casadio
1957 : Le médecin et le sorcier, de Mario Monicelli
1957 : Les nuits blanches, de Luchino Visconti
1957 : Le moment le plus beau, de Luciano Emmer
1957 : La ragazza della salina, de Frantisek Cap
1957 : Pères et fils, de Mario Monicelli
1956 : Le bigame, de Luciano Emmer
1956 : La chance d'être femme, d'Alessandro Blasetti
1955 : Par-dessus les moulins, de Mario Camerini
1955 : Tam-tam, de Gian Gaspare Napolitano et Folco Quilici
1954 : Conquête héroïque, de Paolo Moffa et Carlos Serrano de Osma
1954 : Dommage que tu sois une canaille, d'Alessandro Blasetti
1954 : La maison du souvenir, de Carmine Gallone
1954 : Jours d'amour, de Giuseppe De Santis et Leopoldo Savona
1954 : L'esclave du péchê, de Raffaello Matarazzo
1954 : Quelques pas dans la vie, d'Alessandro Blasetti et Paul Paviot
1954 : La chronique des pauvres amants, de Carlo Lizzani
1953 : La valise des songes, de Luigi Comencini
1953 : Il n'est jamais trop tard, de Filippo Walter Ratti
1953 : La fièvre de vivre, de Claudio Gora
1953 : Le chemin de l'espérance, de Dino Risi
1953 : Lulù, de Fernando Cerchio
1952 : Les héros du dimanche, de Mario Camerini
1952 : Penne nere, d'Oreste Biancoli
1952 : Sensualité, de Clemente Fracassi
1952 : Tragico ritorno, de Pier Luigi Faraldo
1952 : L'ange du péché, d'Anton Giulio Majano
1952 : Les fiancés de Rome, de Luciano Emmer
1951 : Paris est toujours Paris, de Luciano Emmer
1951 : L'Inconnue des cinq cités (Collectif)
1950 : Acte d'accusation, de Giacomo Gentilomo
1950 : Les mousquetaires de la mer, de Giorgio Bianchi
1950 : Dans les coulisses, de Mario Monicelli et Steno
1950 : Contre la loi, de Flavio Calzavara
1950 : Dimanche d'août, de Luciano Emmer
1949 : Vent'anni, de Giorgio Bianchi
1949 : Le pain des pauvres, de Luigi Capuano
1948 : Tempesta su Parigi, de Riccardo Freda
1948 : L'évadé du bagne, de Riccardo Freda
1944 : Les enfants nous regardent, de Vittorio De Sica
1942 : L'ombre du passé, de Mario Camerini
1939 : Marionette, de Carmine Gallone
Récompenses :
1997 : Ruban d'argent spécial pour un second rôle dans le monde du cinéma
1996 : David di Donatello du souvenir
1995 : David di Donatello du meilleur acteur principal pour Pereira prétend
1995 : Caméra d'or au Festival de Cannes pour sa carrière
1993 : César d'honneur
1993 : Coupe Volpi du meilleur second rôle à la Mostra de Venise pour Un, deux, trois, soleil
1991 : Ruban d'argent du meilleur acteur principal pour Dans la soirée
1990 : Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière
1989 : Coupe Volpi du meilleur acteur à la Mostra de Venise pour Quelle heure est-il ?
1988 : Ruban d'argent du meilleur acteur pour Les Yeux noirs
1988 : David di Donatello du meilleur acteur principal pour Les Yeux noirs
1988 : Prix du cinéma européen pour sa carrière
1987 : Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour Les Yeux noirs
1986 : Ruban d'argent du meilleur acteur pour Ginger et Fred
1986 : David di Donatello du meilleur acteur principal pour Ginger et Fred
1983 : David di Donatello spécial pour sa carrière
1970 : Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour Drame de la jalousie
1965 : David di Donatello du meilleur acteur italien pour Mariage à l'italienne
1965 : BAFTA Film Award du meilleur acteur étranger pour Hier, aujourd'hui et demain
1964 : David di Donatello du meilleur acteur italien pour Hier, aujourd'hui et demain
1964 : BAFTA Film Award du meilleur acteur étranger pour Divorce à l'italienne
1963 : Golden Globe Award du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Divorce à l'italienne
1962 : Ruban d'argent du meilleur acteur principal pour Divorce à l'italienne
1961 : Ruban d'argent du meilleur acteur principal pour La Dolce vita
1958 : Ruban d'argent du meilleur acteur principal pour Nuits blanches
1955 : Ruban d'argent du meilleur acteur principal pour Jours d'amour

Ses dernières news

Toutes ses news
Marcello Mastroianni a gâché une montée des marches cannoises de sa fille Chiara
Anthony Vincent
23 novembre 2017

Marcello Mastroianni a gâché une montée des ...

23 novembre 2017
article
Claudia Cardinale : ses souvenirs de Belmondo, Fonda et Mastroianni
Marine de Guilhermier
15 mai 2017

Claudia Cardinale : ses souvenirs de Belmondo, ...

15 mai 2017
article
10 anecdotes sur Catherine Deneuve
Marine de Guilhermier
24 mars 2017

10 anecdotes sur Catherine Deneuve

24 mars 2017
diaporama
Catherine Deneuve a "souffert d'être éloignée" de ses enfants
Jessica Rat
14 mars 2017

Catherine Deneuve a "souffert d'être ...

14 mars 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Le Bel Antonio

comédie dramatique
sortie le 21 février 2018
Le Bel Antonio

Adua et ses compagnes

comédie dramatique
sortie le 31 janvier 2018
Adua et ses compagnes

Ginger et Fred

comédie dramatique
sortie le 9 août 2017
Ginger et Fred

Mesdames et Messieurs, Bonsoir

comédie
sortie le 5 avril 2017
Mesdames et Messieurs, Bonsoir
 
0 commentaire - Marcello Mastroianni
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]