Michael Douglas

©Abaca, Chase Rollins/AFF
C'est son père qui lui permet d'obtenir son premier rôle sur grand écran dans "L'ombre d'un géant", de Melville Shavelson, où il est un conducteur de Jeep tandis que Kirk Douglas campe un colonel américain chargé de fonder l'armée d'Israël à la veille de son indépendance. Il prend ensuite des cours d'art dramatique à Santa Barbara avant de réellement commencer sa carrière avec son rôle de GI pacifiste au Vietnam dans "Hail, hero !" (1969). Quatre ans plus tard, il se fait connaitre du grand public grâce à la série policière américaine "Les Rues de San Francisco", dans laquelle il campe le personnage de l'inspecteur Steve Keller. Jeune et impétueux, il sort tout droit de l'école de police et va devoir faire ses preuves sur le terrain.

Il lance sa carrière de producteur trois ans plus tard avec "Vol au-dessus d'un nid de coucou", succès planétaire porté par Jack Nicholson et récompensé par cinq Oscars, dont celui de la meilleure production. Sa carrière connaît un léger ralentissement au début des années 1980 avant de redémarrer grâce au rôle de l'aventurier Jack Colton que Robert Zemeckis lui confie pour "À la poursuite du diamant vert", qu'il produit. Mais surtout avec son premier rôle oscarisé en 1987 dans "Wall Street", d'Oliver Stone. Sa performance du psychopathe Gordon Gekko, archétype du trader de Wall Street, sourire carnassier en bandoulière et phrases chocs ("Greed is good"), lui vaut l'Oscar du meilleur acteur ainsi qu'un Golden Globe.

La suite des années 1990 se ponctue d'autres grands succès comme le thriller érotique "Basic Instinct" (1992) avec la célèbre scène de l'interrogatoire dans laquelle Sharon Stone croise et décroise langoureusement ses jambes devant un enquêteur (Michael Douglas) troublé. Pour ce film très osé, les deux acteurs ont joué eux-mêmes la totalité des scènes de sexe et de violences, sans avoir recours à des doublures. C'est ensuite avec Demi Moore qu'il sort les griffes dans "Harcèlement" (1994), adapté du roman éponyme de Michael Crichton. Jeux pervers entre deux collègues et anciens amants, Tom Sanders (Michael Douglas) devient le bouc-émissaire d'une croqueuse d'hommes (Demi Moore) l'accusant d'un harcèlement sexuel dont il n'est autre que la victime.

Avec ces deux films sulfureux, Michael Douglas se taille dans les années 1990 une réputation de tombeur de ces dames et même pire, d'accro au sexe. L'acteur a démenti plusieurs fois cette dernière rumeur, née lorsqu'il a suivi en 1992 une cure de désintoxication non pas pour des raisons d'obsessions sexuelles compulsives mais pour traiter sa consommation excessive d'alcool. Quoi qu'il en soit, Michael Douglas en a fait naître des fantasmes chez la gent féminine, avec ses cheveux grisonnants et son regard troublant.

Ce regard empreint d'une tension palpable nous a aussi pris en otage en 1997 dans "The Game". Réalisé par David Fincher, il y campe un homme d'affaires avide de pouvoir, froid et distant. Jusqu'à ce qu'il souffle ses 48 bougies et découvre le cadeau de son petit frère (Sean Penn). Pris au piège et rendu fou dans un jeu machiavélique à taille humaine qu'il ne contrôle pas, Douglas en est des plus convaincants.

En 2000, sa prestation de juge de la Cour Suprême nommé à la tête de la lutte antidrogue dans "Traffic" de Steven Soderbergh est saluée par la critique, mais la comédie lui réussit tout autant ("Une si belle famille", 2002). En 2010, il renfile le costume trois-pièces de Gordon Gekko au côté de Shia LaBeouf dans "Wall Street 2 : l'argent ne dort jamais" avant de triompher dans "Ma vie avec Liberace", biopic pailleté pour lequel il revêt le costume du pianiste virtuose et artiste exubérant Liberace pour Soderbergh. Sélectionné en compétition officielle du 66e Festival de Cannes, Michael Douglas obtient avec ce film son deuxième Golden Globe du meilleur acteur.

Au générique en 2015 du nouveau film de divertissement de l'écurie Marvel, "Ant-Man", avec Paul Rudd dans le rôle de ce minuscule super-héros, il participe au long-métrage qui sera le plus gros succès de sa carrière avec ses 519 250 779 dollars de recettes au box-office mondial, loin derrière les 352 927 224 qu'avait engrangé "Basic Instinct" en 1992. Le rôle de ce savant ...
grisonnant créateur du costume de l'homme-fourmi marque également ses premiers pas, à 70 ans, dans un film de super-héros. L'acteur a également dû se familiariser avec les fonds verts, procédé numérique dont il a été peu habitué au cours de sa carrière.

Côté vie privée, Michael Douglas est marié avec l'actrice galloise Catherine Zeta-Jones, de 25 ans sa cadette, depuis 2000, après un premier mariage avec la productrice Diandra Douglas. Les deux acteurs ont eu deux enfants ensemble : Dylan Michael et Carys Zeta. En 1980, il a dû mettre sa carrière entre parenthèses pendant trois ans à la suite d'un accident de ski.

Filmographie :

2018 : Ant-Man and the Wasp, de Peyton Reed
2017 : Head Full of Honey, de Til Schweiger
2017 : Unlocked, de Michael Apted
2015 : Ant-Man, de Peyton Reed
2014 : Hors de portée, de Jean-Baptiste Léonetti
2014 : Ainsi va la vie, de Rob Reiner
2013 : Last Vegas, de Jon Turteltaub
2013 : Ma vie avec Liberace, de Steven Soderbergh (Téléfilm)
2011 : Piégée, de Steven Soderbergh
2011 : Phinéas et Ferb (Série TV)
2010 : Wall Street : l'argent ne dort jamais, d'Oliver Stone
2009 : Solitary Man, de Brian Koppelman et David Levien
2009 : Présumé coupable, de Peter Hyams
2009 : Hanté par ses ex, de Mark Waters
2007 : King of California, de Mike Cahill
2006 : Toi et moi... et Dupree, d'Anthony Russo et Joe Russo
2006 : The Sentinel, de Clark Johnson
2003 : Espion mais pas trop !, d'Andrew Fleming
2003 : Une si belle famille, de Fred Schepisi
2003 : Freedom : A History of Us (Série TV)
2002 : Liberty's Kids : Est. 1776 (Série TV)
2002 : Will & Grace (Série TV)
2001 : Pas un mot..., de Gary Fleder
2001 : Divine mais dangereuse, d'Harald Zwart
2000 : Traffic, de Steven Soderbergh
2000 : Wonder Boys, de Curtis Hanson
1998 : Meurtre parfait, d'Andrew Davis
1997 : The Game, de David Fincher
1996 : L'ombre et la proie, de Stephen Hopkins
1995 : Le président et Miss Wade, de Rob Reiner
1994 : Harcèlement, de Barry Levinson
1993 : Chute libre, de Joel Schumacher
1992 : Basic Instinct, de Paul Verhoeven
1992 : Une lueur dans la nuit, de David Seltzer
1989 : La guerre des Rose, de Danny DeVito
1989 : Black Rain, de Ridley Scott
1987 : Wall Street, d'Oliver Stone
1987 : Liaison fatale, d'Adrian Lyne
1985 : Chorus Line, de Richard Attenborough
1985 : Le diamant du Nil, de Lewis Teague
1984 : A la poursuite du diamant vert, de Robert Zemeckis
1983 : La nuit des juges, de Peter Hyams
1980 : C'est ma chance, de Claudia Weill
1979 : Le vainqueur, de Steven Hilliard Stern
1979 : Le syndrome chinois, de James Bridges
1978 : Morts suspectes, de Michael Crichton
1972-1976 : Les rues de San Francisco (Série TV)
1972 : Napoléon et Samantha, de Bernard McEveety
1972 : When Michael Calls, de Philip Leacock (Téléfilm)
1971 : Médecins d'aujourd'hui (Série TV)
1971 : Summertree, d'Anthony Newley
1971 : Sur la piste du crime (Série TV)
1970 : Adam at Six A.M., de Robert Scheerer
1969 : Hail, Hero !, de David Miller
1969 : CBS Playhouse (Série TV)
1966 : L'ombre d'un géant, de Melville Shavelson

Récompenses :

2014 : Golden Globe du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour "Ma vie avec Liberace"
2014 : Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour "Ma vie avec Liberace"
2014 : Satellite Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour "Ma vie avec Liberace"
2013 : Critics' Choice Television Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour "Ma vie avec Liberace"
2013 : Primetime Emmy Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour "Ma vie avec Liberace"
2004 : Cecil B. DeMille Award pour l'ensemble de sa carrière
2000 : Screen Actors Guild Award de la meilleure distribution pour "Traffic"
2000 : Satellite Award du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour "Wonder Boys"
1998 : César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière
1988 : Oscar du meilleur acteur pour "Wall Street"
1988 : David di Donatello du meilleur acteur étranger pour "Wall Street"
1988 : Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique pour "Wall Street"
1985 : Golden Globe du meilleur film musical ou comédie pour "A la poursuite du diamant vert"
1977 : BAFTA Award du meilleur film pour "Vol au-dessus d'un nid de coucou"
1976 : Oscar de la meilleure production pour "Vol au-dessus d'un nid de coucou"

Ses dernières news

Toutes ses news
Quand les acteurs se confient sur leurs scènes de nu
Jessica Rat
19 octobre 2017

Quand les acteurs se confient sur leurs scènes ...

19 octobre 2017
diaporama
Catherine Zeta-Jones, 47 ans, s'affiche sans maquillage au réveil
Anthony Vincent
06 septembre 2017

Catherine Zeta-Jones, 47 ans, s'affiche sans ...

06 septembre 2017
article
Les papys jeunes papas
Fabien Gallet
15 août 2017

Les papys jeunes papas

15 août 2017
diaporama
Ant-Man 2 : Michelle Pfeiffer et Laurence Fishburne rejoignent l'aventure
Marc-Emmanuel Adjou
24 juillet 2017

Ant-Man 2 : Michelle Pfeiffer et Laurence ...

24 juillet 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Ant-Man and the Wasp

action
sortie le 18 juillet 2018
Ant-Man and the Wasp

L'Expérience interdite - Flatliners

suspense
sortie le 22 novembre 2017
L'Expérience interdite - Flatliners

Conspiracy

suspense
sortie le 31 mai 2017
Conspiracy

Ainsi va la vie

comédie dramatique
sortie le 14 septembre 2016
Ainsi va la vie
 
0 commentaire - Michael Douglas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]