Michael Moore

©Getty Images, Taylor Hill
Michael Moore grandit à Davison, banlieue de Flint, ville industrielle située à quelque centaines de kilomètres de Detroit, auprès d'une mère secrétaire et d'un père employé à la chaîne pour l'industrie automobile. Évoluant ainsi dans une classe ouvrière des plus typiques des années 1950 et 1960 aux États-Unis, il s'intéresse très tôt à la politique et devient vite un perturbateur.

Élu à 18 ans à la commission scolaire de Flint, Michael Moore est le plus jeune citoyen à avoir obtenu un poste dans la fonction publique au Michigan. Son acte le plus marquant est d'avoir réussi à rendre ses réunions au sein de la commission ouvertes à tout un chacun. Porté par sa révolte contre les politiques locales et notamment contre le géant de l'automobile General Motors - qui a fait un temps la prospérité, puis la chute de sa ville - le jeune homme se lance par la suite dans le journalisme.

Il intègre dans ce sens l'Université de Michigan-Flint, mais laisse toutefois rapidement tomber ses études pour se consacrer entièrement à son activisme en tant que journaliste dénonciateur. À 22 ans, Michael Moore fonde la revue The Flint Voice, dont il fait la promotion sur une émission qu'il anime pour la radio locale, Radio Free Flint. À 30 ans, il travaille brièvement en tant qu'éditeur pour le magazine Mother Jones. Licencié au bout d'à peine un an, l'agitateur décide alors de se servir de l'argent gagné en dédommagement pour réaliser un documentaire...

Complétant cette somme initiale par des financements levés en organisant des parties de bingo dans son quartier, Michael Moore parvient au bout de ses efforts et diffuse "Roger & Me" en 1989. Chronique de ses tentatives d'interviews auprès de Roger Smith, président de General Motors, ce premier essai derrière - et devant - la caméra est déjà un succès. Il présente d'emblée ce que l'on appellera bientôt "la méthode Moore" : travailler l'art de sa (propre) mise en scène, manipuler la narration, non pas pour la déformer mais la rendre plus efficace, puis, surtout, utiliser la satire comme arme de choix. Un petit jeu dans lequel politiciens corrompus et multinationales avides font le gagne-pain du réalisateur.

Après avoir porté sa recette sur le petit écran, notamment dans une série intitulée "TV Nation" diffusée sur deux saisons dès 1994, Michael Moore passe au film narratif en réalisant "Canadian Bacon" (1995). Celui-ci imagine le président des États-Unis entrer en guerre contre le Canada dans un effort de remonter dans les sondages... Loin d'être fructueux, il s'agit du premier et dernier essai dans la fiction du réalisateur, qui s'empresse vite de reprendre sa casquette bien-aimée (au sens figuré comme littéral) de documentariste.

Un choix judicieux puisque, bien qu'il lui faille certes attendre quelques années, une fois trouvée la gloire ne le quittera plus : Michael Moore devient une véritable célébrité, aussi acclamée que redoutée, lorsqu'il présente en 2002 son fameux "Bowling for Columbine". S'en prenant au deuxième article de la Constitution américaine, autorisant le port d'armes à feu, après la tragédie meurtrière survenue trois ans auparavant dans ce lycée du Colorado, Michael Moore tape là où ça fait mal. Un pari osé qui lui vaut un Oscar, un César, et une salutation à Cannes.

Le réalisateur assied sa réputation en 2004, en critiquant directement - toujours avec beaucoup d'humour - George W. Bush et ses (faibles) prétextes pour déclarer la guerre en Irak et en Afghanistan après les attaques terroristes du 11 septembre 2001. Michael Moore remporte à nouveau ...
un succès triomphal : son "Fahrenheit 9/11" est non seulement sacré de la Palme d'Or à Cannes mais règne aussi en tant que documentaire le plus lucratif de tous les temps.

Pour son prochain exposé, dorénavant attendu de pied ferme, le réalisateur prend cette fois pour cible le système de sécurité sociale américain. Dans "Sicko", sorti en 2007, Michael Moore dénonce l'industrie pharmaceutique et plaide pour une meilleure protection sociale, à l'instar d'autres grandes nations comme le Canada ou la France. Présentant son nouveau film hors-compétition à Cannes, le polémiste a droit a une ovation historique de près d'un quart d'heure sur la croisette. La même année, il diffuse "Captain Mike Across America" au Festival international du film de Toronto. Réédité sous le nom de "Slacker Uprising", le film centré sur les fameux swing states lors de l'élection présidentielle de 2004 est diffusé en téléchargement gratuit sur Internet l'année suivante, mais passe largement inaperçu.

Ce n'est qu'en 2009 que Michael Moore revient au top de sa forme avec "Capitalism : A Love Story". Après tout, le documentariste se devait de contester le système financier américain, crise oblige... Présenté au 66e Festival international du film de Venise, il ne rencontre pas autant de succès que ses prédécesseurs "Bowling for Columbine", "Fahrenheit 9/11" et "Sicko". Mais, comme eux, figure tout de même parmi les vingt documentaires les plus lucratifs de tous les temps.

Après six ans d'absence, Michael Moore fait son grand retour dans les salles obscures avec "Where to Invade Next" fin 2015. Littéralement intitulé "Où envahir maintenant", le dernier documentaire du réalisateur se demande sur quelle nation les Etats-Unis, qui n'ont plus gagné de guerre depuis 1945, devraient aujourd'hui jeter leur dévolu. Non pas dans le sens strictement militaire du terme, mais plutôt pour s'inspirer de ces pays - principalement européens - d'un point de vue politico-social. Bien entendu, la méthode Moore est encore de mise... Aussi le socialiste converti poursuit-il sa croisade, tant bien que mal, pour réveiller les consciences américaines. Reste à savoir s'il rencontrera autant de succès qu'avec ses précédents argumentaires de choc.

Filmographie :

2015 : Where to Invade Next
2009 : Capitalism: A Love Story
2007 : Captain Mike Across America
2007 : Sicko
2004 : Fahrenheit 9/11
2003 : The Best of R.E.M.: In View 1988-2003
2002 : Bowling for Columbine
2000-1999 : L'Amérique de Michael Moore - l'incroyable vérité (documentaire TV)
1998 : And Justice for All (documentaire TV)
1997 : TV Nation: Volume Two
1997 : TV Nation: Volume One
1997 : The Big One
1995 : Canadian Bacon
1995-1994 : TV Nation (documentaire TV)
1992 : Pets or Meat: The Return to Flint (documentaire TV)
1989 : Roger et moi


Bibliographie :

2011 : Here Comes Trouble, éd. Grand Central Publishing
2008 : Mike's Election Guide 2008, éd. Grand Central Publishing
2004 : Dude Where's My Country?, éd. Warner Books
2002 : Stupid White Men, éd. Regan Books
1998 : Adventures in a TV Nation, éd. HarperPerennial
1996 : Downsize This!, éd. HarperPerennial


Récompenses :

2009 : Petit Lion d'Or et Prix d'ouverture au Festival international du film de Venise, pour "Capitalism : A Love Story"
2004 : Palme d'Or au Festival de Cannes, pour "Fahrenheit 9/11"
2004 : Prix FIPRESCI au Festival de Cannes, pour "Fahrenheit 9/11"
2003 : Oscar du Meilleur documentaire, pour "Bowling for Columbine"
2003 : César du Meilleur film étranger, pour "Bowling for Columbine"
2002 : Prix du 55e Anniversaire au Festival de Cannes, pour "Bowling for Columbine"
1995 : Emmy Award de la Meilleure série informationnelle, pour "TV Nation"
1990 : Peace Film Award au Festival international du film de Berlin, pour "Roger & Me"

Ses dernières news

Toutes ses news
Pourquoi les stars se mettent à genoux contre Donald Trump ?
Jessica Rat
30 septembre 2017

Pourquoi les stars se mettent à genoux contre ...

30 septembre 2017
article
Hollywood se met à genoux contre Donald Trump
Jessica Rat
27 septembre 2017

Hollywood se met à genoux contre Donald Trump

27 septembre 2017
article
Donald Trump a observé l'éclipse solaire sans ses lunettes !
Fabien Gallet
22 août 2017

Donald Trump a observé l'éclipse solaire sans ...

22 août 2017
article
Fahrenheit 11/9 : Michael Moore s'attaque à Donald Trump
Jessica Rat
17 mai 2017

Fahrenheit 11/9 : Michael Moore s'attaque à ...

17 mai 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Fahrenheit 11/9

documentaire
sortie le 1 janvier 2018
Fahrenheit 11/9

Where To Invade Next

documentaire
sortie le 14 septembre 2016
Where To Invade Next

Michael Moore In TrumpLand

documentaire
sortie le 1 janvier 2016
Michael Moore In TrumpLand

Capitalism: A Love Story

documentaire
sortie le 25 novembre 2009
Capitalism: A Love Story
 
0 commentaire - Michael Moore
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]