Mick Jagger

©Abaca, Atoa James/Everett Collection/ABACA
Leader emblématique des Rolling Stones

Très tôt intéressé par la musique venue d'outre-Atlantique, Mick Jagger collectionne les vinyles de Muddy Waters dès le plus jeune âge, obtient sa première guitare à 14 ans, et joue dès l'adolescence dans un groupe dénommé Little Boy Blue and the Blue Boys avec un ami qu'il connaît depuis tout petit, Keith Richards. Ensemble, les deux acolytes rencontrent au début des années 1960, au détour d'un concert de blues, un certain Brian Jones. C'est ainsi en 1962 que naissent les Rolling Stones, un nom que les jeunes musiciens empruntent à... Muddy Waters et sa chanson Rollin' Stone. Bientôt complété par le batteur Charlie Watts et le bassiste Bill Wyman, le groupe est lancé dans les charts britanniques avec une reprise de Bobby Womack, It's All Over Now, en 1964. Puis s'exporte rapidement aux États-Unis avec notamment l'ultra-célèbre (I Can't Get No) Satisfaction en 1965.

S'en suivront autant de titres cultes que Paint it Black, Gimme Shelter, Sympathy for the Devil, Street Fighting Man, Jumpin' Jack Flash, You Can't Always Get What You Want, Angie, Ruby Tuesday, Miss You, Brown Sugar, It's Only Rock'n'Roll... Car malgré quelques changements de formation, les Rolling Stones non seulement survivent aux décennies qui passent mais s'imposent comme l'un des plus grands groupes de rock au monde - il est d'ailleurs quatrième de la liste des "100 plus grands artistes de tous les temps" du célèbre magazine homonyme (derrière les Beatles, Bob Dylan et Elvis Presley). Une réussite largement attribuée au génie créatif du tandem Jagger/Richards, qui restera toujours lié malgré moult chamailleries, mais aussi incontestablement marquée par cette bête de scène de leader, à la voix unique et la gestuelle si singulière qu'on en écrit même des chansons - Moves Like Jagger, diront notamment Maroon 5 et Christina Aguilera.

Des duos légendaires

Alors que son groupe est au top de sa forme au début des années 1970, Mick Jagger commence à se faire son propre chemin musical, d'abord à travers quelques projets collaboratifs. En 1972, il participe aux choeurs du célèbre tube de Carly Simon, You're so Vain - ce qui ne manque pas de l'inclure dans la liste des amants supposés de la chanteuse, qui auraient inspirés les paroles de "Tu es si vaniteux"... En 1978, le leader des Rolling Stones soutient la carrière solo de Peter Tosh, récemment séparé de ses comparses Bob Marley et Bunny Wailer, en apparaissant en duo avec lui sur le single (You Got To Walk And) Don't Look Back. En 1984, c'est auprès de Michael Jackson qu'il fait encore sensation, sur le tube State of Shock. Un titre qu'il reprend l'année suivante sur scène avec une certaine Tina Turner, un mois avant la sortie d'un autre hit-single avec encore une autre légende, David Bowie, intitulé Dancing in the Street. Et après quelques autres collaborations de choc, dont God Gave Me Everything avec Lenny Kravitz en 2001, le chanteur britannique, inépuisable, participe à un All-Stars Band en 2011 intitulé SuperHeavy, avec Joss Stone, Damian Marley, Dave Stewart et A.R. Rahman.

Une carrière solo moins accomplie

Outres ses nombreux projets collaboratifs, Mick Jagger s'est également lancé en solo... mais sur le tard. Deux décennies sont déjà passées depuis la formation des Rolling Stones lorsqu'il dévoile son premier album personnel, "She's the Boss", en 1985. S'il est loin d'égaler les scores enregistrés par le groupe qui tire la langue - ce dernier ayant réussi le tour de force de produire huit albums consécutifs faits numéros 1, entre le "Sticky Fingers" de 1971 et le "Tattoo You" de 1981 - l'opus parvient à se hisser en treizième position des charts et se voit certifié platine, porté notamment par le single Just Another Night. Deux ans plus tard, fâché avec Keith Richards, le leader des Stones retente l'expérience en solo avec "Primitive Cool". Or ce dernier ne rencontre pas un grand succès, atteignant seulement la 41e place du classement américain alors que son single, Let's Work, entre tout juste dans le Top 40.

Aussi Mick Jagger attendra-t-il quelques années avant de revenir avec un troisième album. Sorti en 1993, "Wandering Spirits" est finalement son plus grand succès, tant critique que commercial, arrivant en onzième place des charts. Ce qui est toutefois encore bien loin de ce que le chanteur et musicien peut produire auprès des Rolling Stones - comme en témoigne "Voodoo Lounge" l'année suivante, auréolé pour sa part d'un prestigieux Grammy Award. Il faudra encore attendre huit ans avant de revoir l'artiste oser poser seul sur une jaquette. Et, encore une fois, "Goddess in the Doorway" reçoit des critiques partagées. Alors que certains en font un classique, d'autres sont plus réservés. Keith Richards, le premier, s'en moque en le surnommant "Dog Shit in ...
the Doorway" - remplaçant ainsi le mot "déesse" par "merde de chien"... Certainement pas en raison de cette (énième) boutade de son ami, mais Mick Jagger ne s'est depuis plus essayé à l'exercice. Si ce n'est pour un "Very Best-Of" (2007) et la bande originale d'"Irrésistible Alfie" (2004), réalisée néanmoins avec le fameux Dave Stewart des Eurythmics.

Acteur à ses heures

Le chanteur emblématique des Rolling Stones s'est intéressé assez tôt au cinéma. Sa grande notoriété lui permet de faire ses débuts sur le grand écran en 1970, d'une part en interprétant le bandit légendaire Ned Kelly dans un biopic éponyme de Tony Richardson, d'autre part en jouant les rock stars dépassées dans le "Performance" de Donald Cammell et Nicolas Roeg. Après quelques téléfilms, Mick Jagger revient en tête d'affiche pour la comédie d'aventure "Running Out of Luck", signée Julien Temple, où il se glisse encore naturellement dans la peau d'un chanteur de rock. Cinq ans plus tard, il fait face à Anthony Hopkins dans le film de science-fiction "Freejack", réalisé par Geoff Murphy. Encore quelques autres brèves apparitions, et on le retrouve enfin en 2001 dans un drame de George Hickenlooper, "The Man from Elysian Fields", avec Andy Garcia.

Si de toute évidence sa carrière d'acteur n'est pas des plus mémorables, le chanteur et musicien accompli fait mieux en tant que producteur. Celui qui a fondé sa propre société de production, Jagged Films, a ainsi investi dans divers projets cinématographiques. Principalement des documentaires réalisés sur les Rolling Stones, dont le célébré "Shine a Light" (2008) de Martin Scorsese. Mais aussi quelques fictions comme "The Women" (2008) de Diane English, le biopic sur James Brown, "Get on Up" (2014), de Tate Taylor, ou encore la série HBO, à nouveau en collaboration avec Scorsese, "Vinyl" (2016). Cette dernière, tant attendue, a toutefois largement déçu, au point de se voir annuler dès sa première saison. L'artiste britannique peut néanmoins se consoler avec une nouvelle nomination aux Grammy Awards, dans la catégorie "Meilleure musique de film" pour le documentaire "Mr. Dynamite : The Rise of James Brown" (2014), dont il a une nouvelle fois participé à la production.

Sir Jagger

En 2003, Mick Jagger reçoit l'honneur suprême de la couronne d'Angleterre : pour ses "services rendus à la musique", il est fait Chevalier. Un statut qui implique que l'on doive dorénavant l'appeler "Sir Jagger", et qui cause bien des remous au vu de son passé quelque peu chaotique... Sans même compter ses précédentes addictions, qui l'ont notamment mené devant la justice à la fin des années 1960, comme le dira son propre collègue, Charlie Watts, dans l'ouvrage biographique "According to the Rolling Stones" : "N'importe qui d'autre se ferait lyncher : 18 femmes, 20 enfants, et voilà qu'il est fait chevalier, fantastique !" Si le batteur exagère peut-être, un peu, il est vrai que le chanteur a au fil des années construit une très grande famille...

Longtemps lié à la célèbre Marianne Faithful dans sa jeunesse, il épouse en 1971 celle qui deviendra mondialement connue sous le nom de Bianca Jagger. Un premier mariage mis à terme sept ans plus tard, après que Mick Jagger ait rencontré Jerry Hall en 1977. Le couple d'amant officialise leur relation après treize ans de vie commune, avant de finalement se séparer en 1999. Trois ans plus tard, le chanteur tombe sous le charme de la styliste L'Wren Scott, avec qui il restera jusqu'à son suicide en 2014. De ses diverses relations, le leader des Rolling Stones aura en outre huit enfants, dont un dernier annoncé en cours de route en juillet 2016 avec la danseuse Melanie Hmarick - de 43 ans sa cadette. Aussi donne-t-il encore la vie, à 72 ans, alors qu'il est "déjà" papy de cinq petits-enfants et même d'une arrière-petite-fille. De quoi contribuer d'autant plus au mythe Mick Jagger, ou le secret de la jeunesse éternelle...

Discographie :

2004 : Alfie (Bande originale, signée avec Dave Stewart)
2001 : Goddess in the Doorwway
1993 : Wandering Spirit
1987 : Primitive Cool
1985 : She's the Boss

Filmographie :

2008 : Braquage à l'anglaise, de Roger Donaldson
2007 : The Knights of Prosperity (Série TV)
2001 : The Man from Elysian Fields, de George Hickenlooper
2001 : Enigma, de Michael Apted
1997 : Bent, de Sean Mathias
1992 : Freejack, de Geoff Murphy
1987 : Running Out of Luck, de Julien Temple
1986 : Laughter in the Dark, de Laszlo Papas
1978 : The Rutles : All You Need Is Cash, d'Eric Idle et Gary Weis (Téléfilm)
1977 : The War Between the Tates, de Lee Philips (Téléfilm)
1970 : Performance, de Donald Cammell et Nicolas Roeg
1970 : Ned Kelly, de Tony Richardson

Récompense :

2005 : Golden Globe de la Meilleure chanson dans un film, partagé avec Dave Stewart, pour Old Habits Die Hard dans "Alfie"

Ses dernières news

Toutes ses news
Booba sur les traces des Rolling Stones : il va jouer à la U Arena
Fabien Gallet
24 novembre 2017

Booba sur les traces des Rolling Stones : il ...

24 novembre 2017
article
Les morceaux les plus samplés de l'histoire de la musique
Fabien Gallet
15 novembre 2017

Les morceaux les plus samplés de l'histoire de ...

15 novembre 2017
diaporama
Mick Jagger en couple avec une productrice de 52 ans sa cadette ?
Fabien Gallet
30 octobre 2017

Mick Jagger en couple avec une productrice de ...

30 octobre 2017
article
Quiz : êtes-vous incollable sur les Rolling Stones ?
Fabien Gallet
20 octobre 2017

Quiz : êtes-vous incollable sur les Rolling ...

20 octobre 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Sam Phillips: The Man Who Invented Rock 'N' Roll

biopic
sortie le 1 janvier 2018
Sam Phillips: The Man Who Invented Rock 'N' Roll

Prince: R U Listening?

documentaire
sortie le 1 janvier 2017
Prince: R U Listening?

Get On Up

biopic
sortie le 24 septembre 2014
Get On Up

Mean Streets

drame
sortie le 18 juin 2014
Mean Streets
 
0 commentaire - Mick Jagger
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]