Nadine Labaki

©BestImage, BORDE-MOREAU
C'est dans le cadre de son projet de fin d'études, en tant qu'étudiante en audiovisuel à l'Université de Beyrouth, que Nadine Labaki réalise à 23 ans son premier petit film, "11 rue Pasteur" (1997). Très remarqué, ce dernier remporte le Prix du meilleur court-métrage à la Biennale des cinémas arabes de l'Institut du Monde Arabe à Paris. Son diplôme en poche, la jeune femme entame sa carrière de cinéaste en dirigeant des clips publicitaires et musicaux au Moyen-Orient, puis rejoint l'Hexagone en 2004 au sein du programme de la Résidence du Festival de Cannes.

Elle y développe son premier long-métrage, "Caramel", comédie romantique contant le quotidien de cinq femmes à Beyrouth, dans laquelle elle se donne aussi le premier rôle. Dévoilé trois ans plus tard dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs de la Croisette, le film, largement acclamé, devient bientôt le plus gros succès international du cinéma libanais. Il lui vaut, en 2008, de recevoir de la part du ministère de la Culture français les insignes de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Trois ans plus tard, Nadine Labaki revient dans les salles obscures avec son deuxième essai en tant que réalisatrice et scénariste, "Et maintenant on va où ?". Encore présenté à Cannes, le film à nouveau centré sur quelques femmes libanaises, tentant d'apaiser les tensions entre chrétiens et musulmans dans leur village, ressort du festival avec deux prix. S'exportant par ailleurs outre-Atlantique, il remporte le Prix du Public à Toronto et se voit choisi pour représenter le Liban aux Oscars, mais n'obtiendra finalement pas de nomination.

Outre ses propres longs-métrages, la cinéaste tourne en parallèle pour quelques ...
autres réalisateurs. On la retrouve ainsi dans le film franco-marocain "Rock the Casbah" (2013) de Laïla Marrakchi, aux côtés de Vincent Lindon et Gilles Lellouche dans le thriller "Mea Culpa" (2014) de Fred Cavayé, face à Benoît Poelvoorde et Roschdy Zem dans la comédie dramatique "La rançon de la gloire" (2014) de Xavier Beauvois, puis au sein du casting du drame palestinien "The Idol" (2015) de Hany Abu-Assad.

Après être déjà retournée derrière la caméra pour participer au film à sketches brésilien "Rio, Eu Te Amo" en 2014, Nadine Labaki serait en train de développer son troisième long. Elle tease en effet "une nouvelle aventure" avec quelques photos sur les réseaux sociaux, sans toutefois en dévoiler plus. Selon Variety, il s'agirait d'un film dénommé "Cafarnaúm", pour lequel la réalisatrice aurait entamé un tournage durant l'été 2016 au Liban.

Filmographie :

Réalisatrice :

2014 : Rio, Eu Te Amo (segment "O Milagre")
2011 : Et maintenant on va où?
2007 : Caramel

Actrice :

2015 : The Idol, de Hany Abu-Assad
2014 : La rançon de la gloire, de Xavier Beauvois
2014 : Mea culpa, de Fred Cavayé
2013 : Rock the Casbah, de Laïla Marrakchi
2011 : Et maintenant on va où?, de Nadine Labaki
2010 : Il padre e lo straniero, de Ricky Tognazzi
2010 : Balle perdue, de Georges Hachem
2007 : Caramel, de Nadine Labaki
2005 : Bosta l'autobus, de Philippe Aractingi

Récompenses :

2011 : Mention Spéciale du Prix du jury oecuménique et Prix François-Chalais au Festival de Cannes, pour "Et maintenant on va où ?"
2011 : Prix du public au Festival international du film de Toronto, pour "Et maintenant on va où ?"

Ses derniers films

Tous ses films

Le Chanteur de Gaza

comédie dramatique
sortie le 10 mai 2017
Le Chanteur de Gaza

Cafarnaúm

drame
sortie le 1 janvier 2017
Cafarnaúm

La Rançon de la Gloire

comédie dramatique
sortie le 7 janvier 2015
La Rançon de la Gloire

Mea Culpa

suspense
sortie le 5 février 2014
Mea Culpa
 
0 commentaire - Nadine Labaki
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]