Nina Meurisse

©Abaca, Reynaud Julien/APS-Medias/ABACA
Depuis cette expérience marquante, la Caennaise, née le 14 novembre 1988, a toujours gardé dans un coin de sa tête l'envie de repasser devant la caméra, même si la musique prenait une place importante dans sa vie, entre les cours de harpe, de piano et de guitare auprès d'un père psychiatre et auteur-compositeur-interprète à ses heures perdues.

Si ses parents ne sont pas contre l'idée qu'elle poursuive dans cette voie, il la pousse néanmoins à continuer ses études. Elève au lycée Victor Hugo où elle y choisit l'option théâtre, matière qu'elle présente au bac, Nina Meurisse monte ensuite à Paris où elle participe à des ateliers de scène avec le Conservatoire d'art dramatique du XIVème arrondissement et le Studio Théâtre d'Asnières. C'est en Biélorussie, à Minsk, qu'elle achèvera sa formation.

Son bagage professionnel en poche, la mélomane et jeune comédienne travaille comme vendeuse dans des magasins de vêtements ou comme technicienne dans des théâtres, avant de décrocher ses premiers rôles dans des courts-métrages, notamment chez le cinéaste suisse Frédéric Mermoud ("L'Escalier" en 2002, "Rachel" en 2006). Entre-temps, elle s'essaie à la réalisation avec le court-métrage "Petit traité de marketing" (2002), lauréat du Prix de l'Humour au Festival de Houlgate.

Après avoir beaucoup tourné dans des courts-métrages, elle retrouve Frédéric Mermoud pour son premier long, le dérangeant "Complices" (2010), pour lequel il lui confie l'un des rôles principaux, celui de Rebecca, une adolescente dont le petit ami se prostitue. À l'origine du film : un fait divers survenu à Neuilly et mettant en cause deux jeunes garçons qui se rémunéraient en diffusant en ligne des petites annonces à destination de filles mineures désirant se prostituer.

Grâce à ce film réalisé par son complice de toujours, Nina Meurisse décroche deux ans plus tard un rôle dans le polar "Mains Armées" de Pierre Jolivet, avec Roschdy Zem. Pour les besoins de son personnage de Juliette, seule femme de la brigade marseillaise qui parvient tant que mal à cacher sa grossesse, l'actrice apprend à manier une arme et à ...
dégainer. Des qualifications qui ne lui serviront pas le moins du monde dans la nouvelle collaboration de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui, "Au bout du conte" (2013), où elle partage l'affiche avec d'autres jeunes acteurs prometteurs tels qu'Agathe Bonitzer ou Arthur Dupont.

De plus en plus sollicitée par le cinéma français de niche, elle est créditée au générique du bouleversant "Lulu femme nue" (2013), avec Karin Viard, suivi du film de super-héros à la française, "Vincent n'a pas d'écailles" (2014), et de l'engagé "Je suis un soldat", dans lequel elle campe la soeur de Sandrine (Louise Bourgoin), seule point d'attache de cette femme contrainte de retourner vivre chez sa mère après avoir perdu son travail. Tout en abordant de plein fouet la crise sociale, le film dénonce les trafics de chiens.

En 2016, Nina Meurisse enfile la blouse d'une psychiatre pour la nouvelle série de M6, "Glacé", adaptée du roman policier de Bernard Minier et tourne dans "Une vie", de Stéphane Brizé, adapté quant à lui d'un roman de Guy de Maupassant.
Filmographie :
2016 : Une vie, de Stéphane Brizé
2016 : Glacé (Série TV)
2016 : Accusé (Série TV)
2015 : Je suis un soldat, de Laurent Larivière
2015 : Les Chaises musicales, de Marie Belhomme
2014 : Virage Nord, de Virginie Sauveur
2014 : Vincent n'a pas d'écailles, de Thomas Salvador
2013 : Mon amie Pierrot, d'Orso Miret
2013 : Lulu femme nue, de Solveig Anspach
2013 : Crawl, d'Hervé Lasgouttes
2013 : Au bout du conte, d'Agnès Jaoui
2012 : Mains armées, de Pierre Jolivet
2012 : Avanti, d'Emmanuelle Antille
2011 : Roses à crédit, d'Amos Gitaï (Téléfilm)
2011 : La Bringille, d'Emmanuelle Millet
2011 : Léa, de Bruno Rolland
2010 : Chesterfield, de Fabrice Cazeneuve (Téléfilm)
2010 : Mon père, Francis le Belge, de Frédéric Balekdjian (Téléfilm)
2010 : Complices, de Frédéric Mermoud
2003 : Des épaules solides, d'Ursula Meier (Téléfilm)
2000 : Saint-Cyr, de Patricia Mazuy
Récompenses :
2002 : Prix dinterprétation pour le court-métrage "L'Escalier" au Festival de Cabourg
2007 : Prix d'interprétation au Festival de Grenoble pour le court-métrage "La Vie d'Anaïs"

Ses dernières news

Toutes ses news
Au bout du conte, retour gagnant du duo Jaoui - Bacri
12 mars 2013

Au bout du conte, retour gagnant du duo Jaoui ...

12 mars 2013
tuesday-movie

Ses derniers films

Tous ses films

Une Vie

drame
sortie le 23 novembre 2016
Une Vie

L'Effet Aquatique

comédie romantique
sortie le 29 juin 2016
L'Effet Aquatique

Je suis un soldat

drame
sortie le 18 novembre 2015
Je suis un soldat

Les Chaises Musicales

comédie dramatique
sortie le 29 juillet 2015
Les Chaises Musicales
 
0 commentaire - Nina Meurisse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]