Nina Simone

©Abaca

Sixième enfant d'une fratrie de huit, la jeune Eunice grandit dans une famille protestante pratiquante. Elle est très vite attirée par la musique classique et se met à jouer du piano dès l'âge de trois ans, qu'elle pratique à l'église locale. Alors qu'elle donne son premier concert à l'âge de douze ans, elle remarquée par une certaine Mrs Miller, qui l'encourage et recueille des fonds pour l'aider à financer une formation. Elle lui paye également ses premiers cours de piano et la présente à Muriel Massinovitch, miss Mazzy, qui devient pour elle une seconde mère.

Chez elle, Eunice s'entraîne jusqu'à trois heures par jour, jusqu'à devenir la "première concertiste classique noire en Amérique", phrase que l'artiste attribue à sa mère dans ses mémoires.

En 1950, grâce au soutien financier des personnes qui croient en elle, Eunice s'installe à New York pour étudier et se préparer à l'épreuve d'entrée de la Juilliard School of Music. Unique élève noire de sa promotion, elle n'est pas reçue. Une déception qui restera très grande dans l'esprit de l'artiste puisque ce refus est directement lié à sa couleur de peau.

Malgré tout, elle continue de prendre des leçons de piano et travaille très dur pour pouvoir se les payer. Elle est engagée au Midtown Bar & Grill à Atlantic City, où le patron l'oblige à chanter en plus de ses corvées, sous peine de la renvoyer. C'est là qu'elle prend le nom de scène de Nina Simone, Nina signifiant "petite fille" en espagnol, et Simone pourSimone Signoret qu'elle avait vu dans le film Casque d'or de Jacques Becker. Après trois saisons au restaurant, elle rencontre Jerry Fields, un agent artistique New Yorkais, impressionné par ses prestations. Il lui propose alors un contrat d'exclusivité qu'elle accepte, et commence à recevoir des offres d'engagement de plusieurs clubs.

En 1957, elle enregistre une interprétation de I Loves You, Porgy de Georges Gershwin, un titre qui deviendra son unique succès au top 40 du Billboard aux Etats-Unis. La sortie de son premier album, Little Girl Blue, suit peu de temps après et lui permet de signer avec une grande maison de disque de l'époque Colpix Records. Après avoir sorti plusieurs albums en public sur le label, Nina Simone décide de signer avec le néérlandais Philips en 1964.

Pour son premier album avec Philips, Nina Simone in Concert, elle aborde pour la première fois l'inégalité raciale très répandue à cette période aux Etats-Unis avec la chanson Mississipi Goddam. Elle y dénonce l'assassinant de Medgar Evers, défenseur des droits de l'homme et membre de l'association nationale pour la défense des gens de couleur, ainsi qu'un attentat dans une église en Alabama ayant tué quatre enfants noirs. La chanson sort en single, mais elle est boycottée dans certains états du sud. A partir de cet album, Nina Simone intègre des messages pour les droits civiques dans ses morceaux, prend la parole en public dans les réunions et soutient la révolution par la violence par opposition à l'approche de la non-violence recommandée par Martin Luther King.

En 1970, après avoir sorti Nina Simone Sings The Blues, la chanteuse quitte les Etats-Unis pour la Barbade après avoir appris qu'elle était recherchée pour impôts impayés, son ex-mari et manager Andrew Stroud n'ayant pas été très clairs sur la gestion de ses activités.

En janvier 1982, alors qu'elle séjourne à Paris, Nina Simone enregistre Fodder on My Wings pour le label français Carrère, et donne quelques interprétations intimes dans de petites salles du quartier Latin, ainsi qu'au Palais des Glaces. Puis, après avoir écrit son autobiographie qui paraît en 1992, elle enregistre son dernier album studio, A Single Woman l'année d'après.

Désormais installée dans le sud de la France, Nina Simone commence à recevoir prix et distinctions pour sa carrière : elle est notamment l'invitée spéciale de Nelson Mandela en 1998, et en 2000 elle reçoit le prix du Diamond Award for Excellence in Music de l'association de la musique afro-américaine de Philadelphie.

La chanteuse décède à Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône le 21 avril 2003 après plusieurs mois de maladie, atteinte d'un cancer du sein dont elle souffrait depuis plusieurs années.

Discographie :

1958 : Little Girl Blue
1959 : The Amazing Nina Simone
1959 : Nina Simone at Town Hall
1960 : Forbidden Fruit
1962 : Nina Simone sings Ellington
1964 : Broadway-Blues-Ballads
1965 : I Put A Spell On You, Sincerly Nina et Pastel Blues
1966 : Nina Simone with Strings, Let It All Out, Wild Is The Wind
1967 : High Priestess of Soul, Nina Simone Sings the Blues et Silk & Soul
1968 : "Nuff Said !"
1969 : Nina Simone and Piano, To Love Somebody
1970 : Gifted & Black
1971 : Here Comes The Sun
1972 : Emergency Ward
1978 : Baltimore
1982 : Fodder On My Wings
1985 : Nina's Back
1993 : A Single Woman

 

Ses dernières news

Toutes ses news
Barack Obama : déjà un nouveau poste dans la musique ?
Sébastien Jenvrin
10 janvier 2017

Barack Obama : déjà un nouveau poste dans la ...

10 janvier 2017
article
Nina Simone et le Velvet Underground vont recevoir un Grammy d'honneur
Sébastien Jenvrin
23 décembre 2016

Nina Simone et le Velvet Underground vont ...

23 décembre 2016
article
10 artistes engagés pour la cause noire
Sébastien Jenvrin
02 novembre 2016

10 artistes engagés pour la cause noire

02 novembre 2016
diaporama
10 artistes engagés pour la cause noire
Sébastien Jenvrin
02 novembre 2016

10 artistes engagés pour la cause noire

02 novembre 2016
diaporama
 
0 commentaire - Nina Simone
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]