Nino Cerruti

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©Abaca

En 1950, le jeune homme abandonne pourtant ses études de philosophie pour reprendre l'usine familiale de tissus fondée par son grand-père en 1881. Cette usine lainière, baptisée Lanificio Fratelli Cerruti, est spécialisée dans le filage et le tissage. Installée à Biella, au pied des Alpes, l'entreprise deviendra un laboratoire de recherche sous l'impulsion de Nino qui multiplie les innovations techniques pour créer de nouveaux fils, dont des fils très fins comme le super 100 (1 kg de laine pour 100 km de fil) puis les super 120, 150, 180 et même 210. Aujourd'hui encore, les tissus Cerruti continuent d'être fabriqués dans ces ateliers.

Le créateur, qui prône que la véritable élégance repose sur des vêtements qui mettent à l'aise, invente toujours de nouveaux fils créés avec de nouvelles techniques : très impliqué, il vérifie chaque étape de la production et modernise les ateliers de son grand-père tout en investissant dans deux usines milanaises : en 1957, il produit ainsi sa première ligne masculine à Milan.

Les lignes Cerruti 1881 et Cerruti sont lancés en 1967 à Paris, année où Nino fonde également sa maison de haute couture en ouvrant sa boutique phare au 3 Place de la Madeleine dans la capitale de la mode. Giorgio Armani a d'ailleurs travaillé pour lui dans cet établissement avant de fonder sa propre marque en 1974.

Les créations du styliste feront leur apparition au cinéma dès la fin des années 1980 : on retrouve alors le nom de Cerruti aux génériques des films Bonnie and Clyde, Pretty Woman ou encore Basic Instinct.

Véritable icône, l'entrepreneur, connu dans le monde entier, apparaîtra lui-même dans le documentaire Catwalk (1995) ainsi que dans les films Mister G.(1998) et Cannes Man (2011). Dans un autre registre, le créateur italien devient, en 1994, le designer officiel de la Scuderia Ferrari.

C'est en octobre 2000 que Nino Cerruti décide de vendre sa marque basée à Paris à un groupe d'investisseurs italiens. Il regagne alors l'entreprise familiale à Biella et Milan, qu'il dirige toujours. En 2004, la société Lanificio Fratelli Cerruti est encore au top de sa forme et rachète l'entreprise italienne Baleri.

Filmographie :

1995 : Catwalk, de Robert Leacock (Documentaire)
1998 : Mister G. (Holy Man), de Stephen Herek
2011 : Cannes Man, de Richard Martini

 
0 commentaire - Nino Cerruti
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]