Nuri Bilge Ceylan

©Abaca, Briquet-Hahn-Marechal
Nuri Bilge Ceylan se lance en 1976 dans des études d'ingénieur chimiste à l'université technique d'Istanbul, dans un contexte de forte agitation étudiante, sociale et politique. Le jeune homme complète son cursus deux ans plus tard en cherchant un diplôme d'ingénieur électrique à l'université de Bogazici. Mais c'est là qu'il va bientôt développer un goût prononcé pour les arts visuels, s'inscrivant notamment au club de photographie de la faculté. Il commence également à prendre des cours optionnels de cinéma et assiste aux projections du ciné-club, ce qui ne manque pas de renforcer son amour du septième Art, né des années plus tôt dans les salles obscures de la cinémathèque d'Istanbul.

Diplômé en 1985, Nuri Bilge Ceylan voyage à Londres et à Katmandou, hésitant sur ses choix d'avenir. Il revient en Turquie pour faire son service militaire de dix-huit mois, à l'issue duquel il se décide enfin à dédier sa vie au cinéma. Aussi va-t-il l'étudier à l'université Mimar Sinan, tout en pratiquant la photographie commerciale pour gagner sa vie. Celui qui a déjà plus de 30 ans maintenant abandonne toutefois son cursus au bout de deux ans pour passer à la pratique.

Nuri Bilge Ceylan commence alors par jouer dans un court-métrage de son ami Mehmet Eryilmaz, participant également à l'intégralité du processus technique de réalisation. Après quoi il tourne son propre film en 1993 : "Koza" se voit déjà projeté à Cannes deux ans plus tard, devenant le premier court-métrage turc à être sélectionné par le célèbre festival français. S'en suivent trois longs, qui peuvent être considérés comme des suites de "Koza", mais qui sont aussi qualifiés de "trilogie provinciale". Il s'agit de "Kasaba" (1997), "Nuages de mai" (1999) et "Uzak" (2002).

Celui qui prend pour acteurs quelques amis et membres de sa famille, et exerce lui-même tous les emplois de technicien (la cinématographie, le design sonore, la production, le montage, l'écriture...) remporte un grand succès avec le troisième volet du triptyque. "Uzak" gagne le Grand Prix à Cannes en 2003, puis quelques quarante-sept autres récompenses dont vingt-trois internationales, devenant ainsi le film ...
le plus auréolé de l'Histoire du cinéma turc. Et faisant de Nuri Bilge Ceylan un réalisateur reconnu autour du globe.

C'est le début d'une reconnaissance critique infaillible sur la Croisette. Son film suivant, "Les climats", est en effet également sélectionné en 2006, remportant cette fois le prix FIPRESCI de la critique internationale. Encore en compétition lors de la 61e édition du festival en 2008, il décroche pour son cinquième film, "Les trois singes", le prix du Meilleur réalisateur. L'année suivante, le cinéaste passe de l'autre côté en faisant partie du jury cannois... Mais ne tarde pas à revenir parmi les compétiteurs en 2011, remportant à nouveau le Grand Prix du Festival de Cannes pour "Il était une fois en Anatolie". Et de remettre le couvert, encore une fois en 2014 en présentant son dernier drame, "Winter Sleep". Lequel lui vaut cette fois la récompense absolue qu'est la Palme d'or.

De quoi faire trembler ses confrères lorsque le cinéaste prolifique viendra, sans doute, présenter son nouveau projet d'ici les prochaines années : Nuri Bilge Ceylan est en effet en train de développer un film autour d'un passionné de littérature aspirant à devenir écrivain, mais devant faire face aux dettes de son père dans son village natal d'Anatolie. Une histoire intitulée "Le poirier sauvage", que le réalisateur turc décrit lui-même ainsi : "Le glissement inéluctable du destin d'un fils vers un destin similaire à celui de son père (...) raconté à travers une série d'expériences douloureuses."

Filmographie :

2014 : Winter Sleep
2011 : Il était une fois en Anatolie
2008 : Les trois singes
2006 : Les climats
2002 : Uzak
1999 : Nuages de mai
1997 : Kasaba


Récompenses :

2014 : Palme d'Or et Prix FIPRESCI au Festival de Cannes, pour "Winter Sleep"
2011 : Grand Prix du Jury au Festival de Cannes, pour "Il était une fois en Anatolie"
2008 : Prix du Meilleur réalisateur au Festival de Cannes, pour "Les trois singes"
2006 : Prix FIPRESCI au Festival de Cannes, pour Les climats
2003 : Grand Prix du Jury au Festival de Cannes, pour "Uzak"
1998 : Prix Caligari au Festival international de Berlin, pour "Kasaba"

Ses dernières news

Toutes ses news
Aki Kaurismäki recevra l'emblématique Carosse d'Or
Wesley Bodin
25 mars 2016

Aki Kaurismäki recevra l'emblématique Carosse d'Or

25 mars 2016
article
Mostra de Venise : Elizabeth Banks et Diane Kruger dans le jury d'Alfonso Cuaron
Hawoly Ba
27 juillet 2015

Mostra de Venise : Elizabeth Banks et Diane ...

27 juillet 2015
article
European Film Awards : Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg en compétition
10 novembre 2014

European Film Awards : Marion Cotillard et ...

10 novembre 2014
news
Mommy et Saint Laurent en route pour les Oscars
22 septembre 2014

Mommy et Saint Laurent en route pour les Oscars

22 septembre 2014
news

Ses derniers films

Tous ses films

Ahlat Agaci

drame
sortie le 1 janvier 2017
Ahlat Agaci

Winter Sleep

drame
sortie le 6 août 2014
Winter Sleep

Un été sec et chaud

autre
sortie le 1 janvier 2012
Un été sec et chaud

Il était une fois en Anatolie

drame
sortie le 2 novembre 2011
Il était une fois en Anatolie
 
0 commentaire - Nuri Bilge Ceylan
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]