Patrice Chéreau

©Abaca, Alamo
Patrice Chéreau est le fils d'un peintre et se passionne très tôt pour les arts. Au lycée, il s'essaye au théâtre et passe la majeure partie de son temps libre à la Cinémathèque. Là, il se découvre notamment un vif intérêt pour les oeuvres d' Orson Welles et des expressionnistes allemands. C'est en 1964, alors qu'il n'est encore que lycéen qu'il monte son premier spectacle, "L'Intervention" de Victor Hugo. Il poursuit avec des études de lettres classiques et d'allemand avant de devenir, à seulement 22 ans, directeur du Théâtre de Sartrouville.
Très vite, il devient l'un des acteurs majeurs du théâtre dit politique. Il dirige ensuite les théâtres de Milan et de Villeurbanne, puis s'impose sur la scène internationale grâce à sa mise en scène de la tétralogie de Richard Wagner, "L'anneau du Nibelung". Sa dernière représentation en 1980 lui vaudra, d'ailleurs, pas moins de 85 minutes d'applaudissements et 101 levers de rideau.
En 1975, il s'essaye au cinéma et signe son premier long-métrage, "La Chair de l'orchidée", adapté du roman éponyme de James Hadley Chase. Trois ans plus tard, il dirige Simone Signoret dans "Judith Therpauve" puis, en 1983, remporte avec Hervé Guibert le César du meilleur scénario pour "L'homme blessé", son film le plus personnel qui révèle notamment l'un de ses acteurs fétiches, Jean-Hugues Anglade.
De 1982 à 1990, Patrice Chéreau dirige le Théâtre des Amandiers de Nanterre, où il s'attaque à un théâtre plus contemporain. Il adapte notamment les célèbres "Combat de nègre et de chiens" de son ami Bernard-Marie Koltès ou "Les Paravents" de Jean Genet.En 1987, il réunit les jeunes comédiens des Amandiers (Agnès Jaoui, Valeria Bruni-Tedeschi,Vincent Perez) dans son "Hôtel de France", présenté à Cannes.
Mais c'est en 1994 que Chéreau assoie sa réputation de réalisateur exigeant et passionné. Il dirige Isabelle Adjani dans "La Reine Margot", magnifique fresque historique sur le massacre de la Saint-Barthélémy qui remporte cinq César (dont celui de la meilleure actrice), ainsi que le Prix du Jury à Cannes. L'actrice française donne ici l'une, si ce n'est la prestation de sa carrière, celle d'une femme déchirée entre la douleur d'aimer et la folie du pouvoir. La finesse des décors et de la photographie rappellent volontiers les peintures de la Renaissance italienne, entre couleurs vives et la pâleur des visages. L'actrice Virna Lisi, autrefois incandescente vamp du cinéma italien est ici la sombre reine Catherine de Médicis, consumée par l'ambition. Elle remporte également pour sa prestation, le Prix d'interprétation à Cannes. Le film sera nommé aux BAFTA, aux Oscars, ainsi qu'aux Golden ...
Globes de 1995.
Trois ans plus tard, il s'illustre une nouvelle fois avec "Ceux qui m'aiment prendront le train", lauréat de 3 César, dont celui du meilleur réalisateur. En 2001, il tourne pour la première fois à l'étranger et en anglais avec "Intimité", Ours d'or à Berlin.
En 2005, il revient au film à costume avec "Gabrielle", dans lequel il dirigeIsabelle Huppert et Pascal Greggory, son partenaire artistique favori et compagnon.
En 2006, Patrice Chéreau est nommé directeur de la Fémis, un poste auquel il doit rapidement renoncer faute de temps. En 2009, il signe son ultime long-métrage, "Persécution", avec Romain Duris et Charlotte Gainsbourg.
En 2010, il est invité à participer à la conception d'une exposition au musée du Louvre. Pour l'occasion, il monte une représentation exceptionnelle de "Rêve d'Automne" dans le musée.
Entre 1969 et 2013, le réalisateur aura également mis en scène onze opéras.
Patrice Chéreau décède, le 7 octobre 2013, d'un cancer des poumons à l'âge de 68 ans, alors qu'il travaillait notamment sur la mise en scène de "Comme il vous plaira" de William Shakespeare. Depuis sa disparition, son héritage artistique est toujours pérenne. Considéré comme l'un des artistes les plus intenses de sa génération, fou de création et surtout vu comme un esthète absolu, Patrice Chéreau a travaillé chaque étape de son oeuvre immense comme un orfèvre, prêtant autant attention au casting qu'au décor, en passant par les tissus des costumes et la qualité des références évoquées.
Filmographie :
2009 : Persécution
2005 : Gabrielle
2003 : Son frère
2003 : Le Temps du loup, de Michael Haneke
2002 : Au plus près du paradis, de Tonie Marshall
2000 : Intimité
1999 : Le Temps retrouvé, de Raoul Ruiz
1998 : Ceux qui m'aiment prendront le train
1997 : Lucie Aubrac, de Claude Berri
1994 : La Reine Margot
1994 : Bête de scène, de Bernard Nissille
1992 : Le Dernier des Mohicans, de Michael Mann
1991 : Contre l'oubli
1987 : Hôtel de France
1985 : Adieu Bonaparte, de Youssef Chahine
1983 : L'Homme blessé
1982 : Danton, d'Andrzej Wajda
1978 : Judith Therpauve
1974 : La Chair de l'orchidée
Récompenses :
2003 : Ours d'argent du meilleur réalisateur pour Son frère
2002 : Lumières de la presse étrangère pour Intimité
2001 : Ours d'or de la Berlinale pour Intimité
2001 : Prix Louis Delluc pour Intimité
1999 : César du meilleur réalisateur pour Ceux qui m'aiment prendront le train
1994 : Prix du Jury du 47e Festival de Cannes pour La Reine Margot
1984 : César du meilleur scénario original pour L'Homme Blessé

Ses dernières news

Toutes ses news
Isabelle Adjani : "Je suis trop timide pour être une actrice comique"
Pauline Julien
21 novembre 2016

Isabelle Adjani : "Je suis trop timide ...

21 novembre 2016
article
Marc Lavoine : "Je ne veux pas vendre mon âme au diable"
Sébastien Jenvrin
16 septembre 2016

Marc Lavoine : "Je ne veux pas vendre mon ...

16 septembre 2016
article
EXCLU-Rencontre avec François Cluzet et Marianne Denicourt (Médecin de campagne)
Pauline Julien
21 mars 2016

EXCLU-Rencontre avec François Cluzet et ...

21 mars 2016
article
Patrice Chéreau est décédé
08 octobre 2013

Patrice Chéreau est décédé

08 octobre 2013
news

Ses derniers films

Tous ses films

Elektra (Pathé live)

opéra
sortie le 30 avril 2016
Elektra (Pathé live)

La Reine Margot

autre
sortie le 23 octobre 2013
La Reine Margot

Persécution

drame
sortie le 9 décembre 2009
Persécution

Gabrielle

drame
sortie le 28 septembre 2005
Gabrielle
 
0 commentaire - Patrice Chéreau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]