Patrick Ridremont

©Getty Images, Dominique Charriau
Accent belge en bandoulière, Patrick Ridremont pratique un art sans filet : celui de l'improvisation au sein de la Ligue d'improvisation belge depuis 1994 - il en deviendra le champion du monde en 1999 − après avoir poursuivi des études d'art dramatique à l'Institut des arts de diffusion de Louvain-la-Neuve en région wallonne. Entraîné au sein de la Ligue par le directeur Jean-Marc Cuvelier, à qui il succèdera en qualité de directeur artistique en 2012, le comédien débute au cinéma en 2001 dans "Mauvais Genres" de François Girod avant d'apparaître dans une poignée de courts-métrages ("De si vieux amis", "Mamie", "Deux soeurs").

Tout en continuant de jouer sporadiquement au cinéma ("Zéro zéro belge", "La Chance de ma vie"), le comédien se diversifie en devenant, dès 2009, professeur de Techniques et pratique du son et de la radio à l'Institut des hautes études des communications sociales à Bruxelles. La voix, Patrick Ridremont, sait la moduler plus que n'importe qui. Comédien voix-off pour Canal+ Belgique, pour laquelle il présente les programmes de la chaîne, il réalise par ailleurs des canulars téléphoniques pour la chaîne Be TV. Le Flamand, le fonctionnaire pointilleux, l'Italien, l'aristocrate raciste... sont autant de personnages qu'il interprète dans la lignée de François l'Embrouille, mené tambour battant par un autre acteur belge célèbre, François Damiens.

Jamais à court d'idées, ni rassasié par ses activités audiovisuelles, le comédien joue son premier one man show ...
au titre provocateur, "Mon cul", de 2008 à 2010, après avoir notamment écrit le deuxième spectacle de Virginie Hocq, rencontrée sur les bancs de la Ligue d'improvisation. Également animateur-trublion pour la RTBF (Oh mon bateau, 60 secondes, Ceci n'est pas de la tévé...), le comédien belge a fait de l'humour son gagne-pain.

Habituellement devant la caméra, il passe derrière en 2012 pour réaliser son premier film : "Dead Man Talking". Cette histoire d'un condamné à mort se lançant dans un monologue sans fin lorsque lui sont demandées ses dernières déclarations a germé en lui à ses 32 ans. Dans cette comédie noire, il campe le condamné à mort tandis que François Berléand joue le directeur de la prison et Virginie Efira, son épouse entre 2002 et 2005, la secrétaire du gouverneur.

Depuis, le comédien a repris sa place devant la caméra. Apparu en officier de police sans ambition dans la série "En immersion" (2015) de Philippe Haïm, il est attendu en 2016 dans la comédie "Radin !" de Fred Cavayé.
Filmographie :
Réalisateur
2012 : Dead Man Talking
Acteur
2016 : Radin!, de Fred Cavayé
2013 : En immersion (Série TV)
2015 : Flic tout simplement, d'Yves Rénier
2013 : Marbie star de Couillu les 2 Eglises, de Dominique Smeets
2012 : Dead Man Talking, de
2011 : BXL/USA (Série TV)
2010 : Une vie de chat, d'Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli
2005 : Comme sur des roulettes, de Jean-Paul Lilienfeld (Téléfilm)

Ses dernières news

Toutes ses news

Ses derniers films

Tous ses films

Radin!

comédie
sortie le 28 septembre 2016
Radin!

Flic tout simplement

drame
sortie le 1 janvier 2015
Flic tout simplement

Marbie star de Couillu les 2 Églises

comédie
sortie le 23 avril 2014
Marbie star de Couillu les 2 Églises

Dead Man Talking

comédie dramatique
sortie le 27 mars 2013
Dead Man Talking
 
0 commentaire - Patrick Ridremont
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]