Philippe Gildas

©Abaca, Wyters Alban/ABACA
Né dans le Morbihan en 1935, Philippe Leprêtre grandit en Bretagne et ambitionne très tôt de devenir professeur, de lettres notamment. C'est pourtant bien vers le journalisme qu'il se tourne et fait sa formation au CFJ. Dès la fin des années 1960, il travaille à l'ORTF où il officie en tant que directeur de l'information. Pionnier de la télévision des "années Giscard", il est sur tous les fronts et oscille entre différentes chaînes comme TF1 et Antenne 2.

C'est d'ailleurs sur cette chaîne qu'il fait son premier face caméra et présente "La chasse au trésor". Au tout début des années 1980 se lance une quatrième chaîne qui a la bénédiction du gouvernement Mitterrand, encore sobrement baptisée "La Quatre". Celle qu'on appelle par la suite Canal+ permet à Philippe Gildas (qui a donc abandonné son nom de baptême) de s'imposer encore plus dans le PAF et il commande pour l'occasion un TOP 50, classement musical qui fait des heureux pour les fans de télévision.

Alain de Greef, directeur des programmes de la chaîne dès 1984, demande à Gildas de devenir directeur de production et en 1987, Philippe Gildas pilote l'élaboration et la présentation d'un talk-show dit décalé, où se mêlent culture, invités prestigieux, humour (souvent potache) et musique. Ce sera "Nulle Part Ailleurs", émission qu'il anime pendant dix ans avant de laisser la place à son allié d'alors, Antoine de Caunes. Ce dernier, accompagné d'un certain ...
chauffeur de salle devenu grand acteur, nommé José Garcia, ont créé la légende avec leurs sketchs osés, parfois grossiers, mais résolument rock'n'roll. Le tandem De Caunes/Garcia a fait les grandes heures de "NPA". S'ajoutent à ces personnalités, Les Nuls, Mademoiselle Agnès et évidemment Les Guignols de l'info. Le principe de l'émission, résolument révolutionnaire, bouscule la télévision française, encore très informative et solennelle, au profit d'un format dynamique, moderne.

Le ton exprimé sur le plateau, léger et acide a permis de construire ce que l'on a longtemps appelé "l'esprit Canal", co-construit grâce à Philippe Gildas.

Il quitte les manettes du show en 1997 des projets plein la tête, notamment pour arriver sur Paris Première. Essentiellement producteur, en 2007 il ambitionne de concevoir une chaîne pour le public senior qu'il souhaite baptiser Vista. L'ex-présentateur assigne le géant Microsoft en justice, attestant qu'il a trouvé le nom Vista bien avant la multinationale (en 2003), qui avait nommé quant à lui son nouveau système d'exploitation du même nom et estime que les droits à la propriété privé ont été violés. Finalement, le géant n'a guère plié et la chaîne de Gildas s'appelle dorénavant Vivolta, chaîne de télévision à péage.

En 2010, il se retrouve une nouvelle fois devant la caméra pour animer sur Comédie! "La Fausse Emission", format très léger où les stars se voient piégées.

Dans les années 1980, il épouse celle qui devient Maryse Gildas, animatrice sur Europe 1.

Ses dernières news

Toutes ses news
Nostalgie : ces émissions TV qui nous manquent
Fabien Gallet
06 mai 2016

Nostalgie : ces émissions TV qui nous manquent

06 mai 2016
diaporama
Touche pas à mon poste : Matthieu Delormeau, au coeur d'une polémique
Fabien Gallet
03 février 2016

Touche pas à mon poste : Matthieu Delormeau, ...

03 février 2016
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Tanguy - teaser 2 - (2001)

Tanguy - teaser 2 - (2001)

01 septembre 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Tanguy

comédie
sortie le 21 novembre 2001
Tanguy

Héroïnes

comédie dramatique
sortie le 27 août 1997
Héroïnes

Ma femme me quitte

comédie
sortie le 24 janvier 1996
Ma femme me quitte
 
0 commentaire - Philippe Gildas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]