Richard Cocciante

  • En bref
  • 1 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©Getty Images, Morena Brengola

Il passe les dix premières années de sa vie à l'est de la péninsule indochinoise avant de s'installer à Rome. Là-bas, le francophone se forme à la langue de Dante et se passionne dès l'adolescence pour l'opéra.

Sa voix rauque ne passe pas inaperçue dans son entourage et l'un de ses amis l'encourage alors à monter un groupe de rock à ses côtés, qu'ils baptisent The nations. L'expérience est courte, mais a au moins le mérite de mettre le pied à l'étrier du jeune artiste qui prend goût à la scène.

Il lui faut patienter jusqu'en 1972 pour se lancer en solo avec l'album "Mu", sorti uniquement en Italie. Dès lors, il impose une voix caverneuse accompagnant des mélodies romantiques. Le latin lover jouit ensuite d'une collaboration avec le compositeur italien Ennio Morricone, à l'occasion de son deuxième album "Anima" (1973), sur lequel figure son premier grand succès "Belle senz'anima".

Capable de chanter en français, en anglais et en italien, Richard Cocciante surfe sur le concept de l'adaptation multi-linguistique, sortant une dizaine d'albums francophones, une quinzaine d'albums italiens et quatre albums anglophones. Il fait également sensation dans les charts hispaniques avec le titre "Margherita", issu de l'album "Concerto per Margherita" (1978).

Devenue une vedette internationale, le chanteur de charme rencontre son plus grand succès l'année suivante avec l'hymne à l'amour "Le Coup de Soleil", composé avec Jean-Paul Dréau.

Les années 80 marquent sa première collaboration avec le cinéma. Le réalisateur Patrice Leconte fait de son morceau "Il moi rifugio" le fil rouge de son film "Tandem" et devient un hit mélancolique. Le titre est suivi de l'album "La Grande avventura", enregistré à Londres. Richard Cocciante emménage à cette époque en Floride, où il composera l'album "Cocciante".


En 1991, alors qu'il est de retour sur ...
ses terres italiennes pour participer au Festival de Sanremo avec la chanson
"Se stiamo insieme" - qu'il remportera -, la rockeuse de diamants Catherine Lara lui propose un projet de comédie musicale en France, "Sand et les romantiques", centré autour du compositeur Frédéric Chopin et de l'écrivaine George Sand. Le concept ne prend pas, mais le crooner italien n'a pas dit son dernier mot.


En 1993, après sept années d'absence en France, il fait son retour dans l'Hexagone avec l'album "L'Empreinte", suivi de "L'Instant Présent", sur lequel il collabore avec le parolier canadien Luc Plamondon. C'est avec ce dernier qu'il remet en 1998 le concept de comédie musicale sur la table, en proposant une relecture du "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo.

Le premier se charge des paroles, le second des musiques. Naît alors le morceau "Time", devenu le tube "Belle" où le trio Patrick Fiori, Daniel Lavoie et Garou donnent de la voix. La comédie musicale remet au goût du jour ce genre poussiéreux et fait l'objet de nombreuses représentations, sans interruption de 1998 à 2016, passant par Montréal, Las Vegas, Barcelone, Moscou ou encore Séoul.

En froid avec Plamondon, Richard Cocciante signe en solo en 2002 la comédie musicale "Le Petit Prince", mais ne rencontre pas le même succès que Notre-Dame de Paris. De même avec le spectacle "Giulietta e Rome" en 2007 et l'album anglophone "Fable" l'année suivante.


Discographie :

2005 : Songs
2000 : La compilation bleue - Nouvelle version
1995 : L'instant présent
1993 : Empreinte
1993 : La compilation bleue
1985 : L'homme qui vole
1983 : Sincérité
1982 : Vieille
1980 : Au clair de tes silences - Le coup de soleil
1979 : ...Je chante
1978 : Concerto pour Marguerite
1973 : Atlantí

Récompense :

1991 : Gagnant du Festival de Sanremo avec la chanson Se stiamo insieme

Ses dernières news

Toutes ses news
Quelles comédies musicales aller voir cet automne ?
Clara Lemaire
12 octobre 2016

Quelles comédies musicales aller voir cet ...

12 octobre 2016
article
 
0 commentaire - Richard Cocciante
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]