Robin Wright

©Getty Images, Jeffrey Mayer
À sa sortie du lycée, la jeune femme s'empresse de s'envoler pour Paris afin d'y entamer une carrière de mannequin qui sera brève. C'est finalement la télévision qui va, la première, immortaliser cette beauté frappante au regard océan, minois à qui l'on pardonnerait tout. Le cinéma s'en empare à son tour rapidement, la glorifiant, robe de princesse et longue chevelure bouclée, dans le divertissant "Princess Bride" (1987), succès signé Rob Reiner.

Plutôt sous-employée au début de sa carrière, on se souvient d'elle en 1994 lorsqu'elle jouait l'attachante hippie blondinette Jenny, l'amour de toujours de "Forrest Gump" (Tom Hanks). Rôle qui lui valut une nomination aux Golden Globes. Au côté de son futur mari Sean Penn, elle est Jojo, une conquête de passage dans "Crossing Guard" (1995), l'une des trois femmes à la dérive d'"Hollywood Sunrise" (1998) et une femme battue méconnaissable, dents noircies et cheveux sales, qui va croiser la route de l'inspecteur Jerry Black (Jack Nicholson) dans la quête policière "The Pledge" (2001).

De nouveau dans la peau d'une femme battue chez Nick Cassavetes, mais cette fois au premier plan, Robin Wirght Penn (1996-2010) vit une histoire d'amour turbulente et destructrice avec Sean Penn dans "She's So lovely" (1997). Elle qui n'était alors encore qu'une image irréelle faite pour le papier glacé plus que pour le métier d'actrice, prend enfin ici corps et âme avec ce personnage de femme multiple, folle amoureuse. Folle tout court.

Les ailes déployées, elle est pourtant vite de nouveau abonnée aux seconds rôles du cinéma indépendant, ne choisissant pas toujours des rôles à sa hauteur : elle apparaît dans le drame psychologique "Laurier blanc" (2003), avec Michelle Pfeiffer, ou encore l'histoire d'amour touchante "La Maison au bout du monde" (2004), avec Colin Farrell. Puis, elle renoue avec Hollywood dans le drame intimiste "Par effraction" (2006), avec Jude Law etJuliette Binoche, le film d'animation "La Légende de Beowulf" (2007), qui marque ses retrouvailles avec Robert Zemeckis, le thriller "Jeux de pouvoir" (2009), avec Ben Affleck, puis un segment de "New York I Love You" (2009) réalisé par Yvan Attal.

La même année, elle revient au premier plan dans la comédie dramatique "Les Vies privées de Pippa Lee" (2009), jouant le rôle-titre de cette femme au foyer rangée, menant une vie bien ordonnée mais qui va nous ouvrir la porte de son enfance perturbée et son adolescence déstructurée. Dans "La Conspiration" (2011) de Robert Redford, elle incarne Mary Surratt, première femme à avoir été exécutée par le gouvernement américain, suspectée d'avoir pris part à l'assassinat du président Abraham Lincoln.

L'actrice enchaîne ensuite des seconds rôles dans "Le Stratège" avec Brad Pitt, "Rampart" avec Woody Harrelson et "Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" de David Fincher. Elle retrouve ce dernier pour "House of Cards", série Netflix dans laquelle elle joue un rôle de premier choix, celui de la lobbyiste Claire, la femme du machiavélique Francis J. Underwood (Kevin Spacey), avec qui elle va tisser complot sur complot pour qu'il brigue la présidence des États-Unis. Un personnage en relief qui lui a permis de prouver qu'elle était encore dans la course, non pas à la Maison-Blanche, mais aux récompenses du cinéma américain, qui la couronne d'un Emmy et d'un Golden ...
Globe.

Côté cinéma, Anne Fontaine donne un coup de projecteur sur sa quarantaine assumée dans l'étrange love story "Perfect Mothers" (2013), où elle s'engage dans une relation passionnelle avec le fils de sa meilleure amie (Naomi Watts), au risque de briser leurs liens si forts. Cette année-là, elle joue un rôle qui ne marquera pas sa carrière mais qu'il est bon de mentionner, tant il en dit long sur sa filmographie en dents de scie : dans l'audacieux "Congrès" d'Ari Folman, elle se glisse dans son propre rôle, celui d'une actrice aux choix de carrière pas toujours judicieux. Entourée d'Harvey Keitel, qui campe son agent, l'actrice déchue n'a ici d'autres choix que de vendre son image à un cinéma 2.0, laissant son alias numérique occuper l'écran à sa place.

De retour dans la vraie machinerie hollywoodienne, Robin Wright s'illustre dans "Un homme très recherché" (2014) avec le regretté Philip Seymour Hoffman, puis dans le film-catastrophe "Everest" (2015), tout en continuant ses mauvais coups dans "House of Cards".

Attendue en 2017 dans le film de super-héroïne "Wonder Woman" et le film de science-fiction "Blade Runner 2049", l'actrice n'a visiblement pas dit son dernier mot à Hollywood.

Filmographie :

2017 : Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve
2017 : Wonder Woman, de Patty Jenkins
2013-2016 : House of Cards (Série TV)
2015 : Everest, de Baltasar Kormakur
2014 : Un homme très recherché, d'Anton Corbijn
2013 : Le congrès, d'Ari Folman
2013 : Perfect Mothers, d'Anne Fontaine
2011 : Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, de David Fincher
2011 : Enlightened (Série TV)
2011 : Rampart, d'Oren Moverman
2011 : Le stratège, de Bennett Miller
2010 : La conspiration, de Robert Redford
2010 : I'm Still Here, de Casey Affleck
2009 : Le drôle de Noël de Scrooge, de Robert Zemeckis (Film d'animation)
2009 : Jeux de pouvoir, de Kevin Macdonald
2009 : Les vie privées de Pippa Lee, de Rebecca Miller
2008 : New York, I Love You (Collectif)
2008 : Panique à Hollywood, de Barry Levinson
2007 : La légende de Beowulf, de Robert Zemeckis (Film d'animation)
2007 : Hounddog, de Deborah Kampmeier
2006 : Par effraction, d'Anthony Minghella
2005 : Sorry, Haters, de Jeff Stanzler
2005 : Empire Falls (Série TV)
2005 : Nine Lives, de Rodrigo Garcia
2004 : La maison au bout du monde, de Michael Mayer
2003 : Virgin, de Deborah Kampmeier
2003 : The Singing Detective, de Keith Gordon
2002 : Laurier blanc, de Peter Kosminsky
2001 : Le dernier château, de Rod Lurie
2001 : The Pledge, de Sean Penn
2000 : Incassable, de M. Night Shyamalan
2000 : Comment tuer le chien de son voisin, de Michael Kalesniko
1999 : Une bouteille à la mer, de Luis Mandoki
1998 : Hollywood Sunrise, d'Anthony Drazan
1997 : She's So Lovely, de Nick Cassavetes
1997 : Loved, d'Erin Dignam
1996 : Moll Flanders, de Pen Densham
1995 : Crossing Guard, de Sean Penn
1994 : Forrest Gump, de Robert Zemeckis
1995 : Toys, de Barry Levinson
1992 : The Playboys, de Gillies MacKinnon
1990 : Les anges de la nuit, de Phil Joanou et Michael Lee Baron
1990 : Denial, d'Erin Dignam
1989 : A TV Dante (Série TV)
1984-1988 : Santa Barbara (Série TV)
1987 : Princesse Bride, de Rob Reiner
1987 : Home, de Sheldon Larry (Téléfilm)
1986 : Hollywood Vice Squad, de Penelope Spheeris
1983-1984 : The Yellow Rose (Série TV)

Récompenses :

2014 : Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique pour "House of Cards"
2013 : Emmy Award de la meilleure actrice dans une série dramatique pour "House of Cards"

Ses dernières news

Toutes ses news
Les mamans les plus sexy du cinéma
Marine de Guilhermier
23 novembre 2017

Les mamans les plus sexy du cinéma

23 novembre 2017
diaporama
Le défilé spectaculaire de Saint Laurent Paris au Trocadéro
Justine Fiordelli
27 septembre 2017

Le défilé spectaculaire de Saint Laurent Paris ...

27 septembre 2017
article
Justice League : Wonder Woman de retour à Themyscira ?
Marc-Emmanuel Adjou
06 septembre 2017

Justice League : Wonder Woman de retour à ...

06 septembre 2017
article
Robin Wright : comment elle a loupé un rôle à cause de... ses seins
Marine de Guilhermier
19 mai 2017

Robin Wright : comment elle a loupé un rôle à ...

19 mai 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Blade Runner 2049

fantastique/SF
sortie le 4 octobre 2017
Blade Runner 2049

Wonder Woman

action
sortie le 7 juin 2017
Wonder Woman

Together Now

autre
sortie le 1 janvier 2017
Together Now

The Dark of Night

drame
sortie le 1 janvier 2017
The Dark of Night
 
0 commentaire - Robin Wright
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]