Samuel Le Bihan

©Abaca, Marechal Aurore
Samuel Le Bihan est un acteur français, né le 2 novembre 1965 dans le département de la Manche à Avranches. Fils d'un ancien marin-pêcheur breton, Samuel Le Bihan grandit dans un foyer qui ne roule guère sur l'or. Il apprend le métier de comédien au Cours Florent, pendant un an et demi, puis se tourne vers la Comedia dell'arte avant de travailler des textes classiques au Conservatoire.

Il interrompt sa formation française et part suivre quelques cours à l'Actor's Studio à New York, en tant qu'auditeur libre. Il intègre à son retour en France la Comédie-Française où il reste pendant 4 ans, période au cours de laquelle il est décoré chevalier des Arts et Lettres.
Pendant sa jeunesse, Samuel Le Bihan aura également enchaîné les petits boulots, plus ou moins fastidieux, pour se nourrir et financer sa formation d'acteur.

Cette période associée au terreau familial, populaire, l'ont toujours poussé vers des rôles proche de mecs simples, souvent contraints de se battre pour subsister et même pour exister. Il confirme ses capacités à comprendre ce genre de rôles lorsqu'il incarne "Claude Gueux", héros malheureux de la nouvelle de Victor Hugo, adapté pour la télévision, un vrai manifeste contre les conditions d'incarcération au XIXe siècle, pas si éloignées de notre époque.

Il commence sa carrière au cinéma en 1989 chez Marton Ledniczky avec "Volt egyszer egy légio". Par la suite, il enchaîne les tournages pour "Sale comme un ange" ou "Trois couleurs - Rouge", chez Krzysztof Kieslowski, où il côtoie Jean-Louis Trintignant. C'est en 1996 qu'il atteint une vraie notoriété et devient un acteur populaire grâce à "Capitaine Conan" de Bertrand Tavernier. Le public découvre alors un colosse au milieu du tourment de la Première Guerre mondiale. Mais c'est bel et bien "Vénus Beauté Institut" qui confirme le succès de Le Bihan auprès du public, qui le découvre en amoureux ténébreux de Nathalie Baye.

Fabien Onteniente devient son réalisateur fétiche et le fait tourner dans "Jet Set" ou "Trois Zéros" et Samuel peut développer ses talents comiques. Il revient au tragique et à la sensualité avec "Le Pacte des Loups", de Christophe Gans, adaptation de la légende de la bête du Gévaudan. Le film remporte le César des meilleurs costumes.

A la cérémonie des Molières, il est nommé parmi les Jeunes espoirs pour son interprétation de Stanley Kowalski dans la pièce "Un tramway nommé désir".

Ses rôles dans Le pont du roi Saint Louis et Le dernier signe lui offrent une exposition internationale aux côtés d'acteurs de renom parmi lesquels Andie MacDowell, Harvey Keitel ou encore Robert de Niro. Il revient ensuite au cinéma et à la télévision français et crée sa société de production (Frelon Productions). Il prend du poids pour jouer Michel Ardouin, l'homme de main de "l'Ennemi numéro 1" Jacques Mesrine (Vincent Cassel ) chez Jean-François Richet, pour le deuxième volet de ce drame biographique.

Après être retourné chez Onteniente pour la comédie "Disco" avec Franck Dubosc et Emmanuelle Béart, il fait un tour chez Maupassant pour la télévision et surtout la série "Bracquo" où on le retrouve pour deux saisons. Anne Le Ny le fait jouer dans "Cornouaille" avec Vanessa Paradis. Le Bihan décroche en 2014 le premier rôle d' "Alex Hugo", ancien flic de Marseille qui s'exile à la montagne pour devenir policier en zone rurale. La série ne donne que des résultats d'audience aléatoires.

La même année, le site satirique et parodique Le Gorafi titre "Le talent ...
de Samuel Le Bihan retrouvé mort chez lui à 48 ans". Un énième titre à visée humoristique pour le site mais qui a provoqué des émules autour de Samuel Le Bihan, ses proches l'ont cru mort. Le principal intéressé, mi-amusé, mi-ennuyé a du répondre publiquement via Telestar.fr à cette évidente mise en boîte de la rédaction : "Des gens ont eu très peur (...) Mais bon, ils auront au moins fait un article sur moi, ce qui veut dire qu'ils m'aiment bien ! S'ils ont le sentiment que mon talent est mort, ça veut dire qu'à un moment, ils ont considéré que j'en avais un ! (...)"

Le Gorafi, pas ému pour un sou, a redoublé d'imagination peu de temps après et titre une nouvelle fois : "Samuel Le Bihan : A cause du Gorafi, tout le monde a cru que j'étais réellement un acteur." Il rétorquera avec une vidéo où il cherche le vrai Samuel Le Bihan, mais qui est en réalité un homonyme pompier, pour sensibiliser le public au volontariat.

Il vient de se séparer de Daniela Beye avec qui il était marié depuis 2002, et dont il a eu une petite fille en 2011. Il est aussi le père d'un garçon né d'une union précédente (en 1995).

Filmographie :

2014-2017 : Alex Hugo (Série TV)
2016 : La femme aux cheveux rouges, de Thierry Peythieu
2014 : La dernière échappée (Téléfilm)
2013 : Le Général du roi (Téléfilm)
2013 : Voyage sans retour, de François Gérard
2012 : Hold-up, de Bibi Naceri
2012 : Les Yeux jaunes des crocodiles, de Cécile Telerman
2009-2011 : Braquo (Série TV)
2011 : Cornouaille, d'Anne Le Ny
2011 : Racing Patriots, d'Eric Stoltz
2011 : Une nuit, de Philippe Lefebvre
2010 : En apparence (Téléfilm)
2010 : Le piège afghan, de Miguel Courtois Paternina
2010 : Obsession(s), de Frédéric Tellier
2009 : Au siècle de Maupassant - Contes et nouvelles du XIXe siècle (Série TV)
2008 : Disco, de Fabien Onteniente
2008 : Mesrine : L'ennemi public n°1, de Jean-François Richet
2008 : Mesrine : L'instinct de mort, de Jean-François Richet
2007 : Des poupées et des anges,de Norad Hamdi
2007 : El hombre de arena, de José Manuel Gonzalez
2007 : Frontière(s), de Xavier Gens
2006 : Cars, de John Lasseter
2005 : Exes, de Martin Cognito
2005 : Le dernier signe, de Douglas Law
2005 : Le passager de l'été, de Florence Moncorgé-Gabin
2005 : Une américaine à Paris, de Jean-Pierre Devillers
2004 : 93, rue Lauriston, de Denys Granier-Deferre
2003 : Le Pont du roi Saint-Louis, de Mary McGuckian
2003 : Les clefs de bagnole, de Laurent Baffie
2003 : Pour le plaisir, de Dominique Deruddere
2002 : A la folie... pas du tout, de Laetitia Colombani
2002 : La mentale, de Manuel Boursinhac
2002 : Un jour dans la vie du cinéma français, de Jean-Thomas Ceccaldi, Christophe d'Yvoire
2001 : 3 zéros, de Fabien Onteniente
2001 : Fureur, de Karim Dridi
2001 : Le Pacte des loups, de Christophe Gans
2001 : Une affaire privée, de Guillaume Nicloux
2000 : Total Western, d'Eric Rochant
1999 : Jet Set, de Fabien Onteniente
1999 : Peau neuve, d'Emilie Deleuze
1999 : Vénus Beauté (Institut), de Tonie Marshall
1998 : A vendre, de Laetitia Masson
1998 : Les années volées, de Fernando Colomo
1998 : Restons groupés, de Jean-Paul Salomé
1996 : Capitaine Conan, de Bertrand Tavernier
1996 : Le Cousin, d'Alain Corneau
1995 : Une femme française, de Régis Warnier
1994 : Le fusil de bois, de Pierre Delerive
1994 : Trois couleurs - Rouge, de Krzysztof Kieslowski
1993 : La place d'un autre, de René Féret
1991 : Sale comme un ange, de Catherine Breillat
1989 : Volt egyszer egy légio, de Marton Ledniczky
1986 : Le Beauf, d'Yves Amoureux

Récompense :

1999 : Prix Jean Gabin

Ses dernières news

Toutes ses news
Les producteurs d'Annabelle et Conjuring reviennent avec Crucifixion
06 novembre 2014

Les producteurs d'Annabelle et Conjuring ...

06 novembre 2014
news
Une nuit
24 septembre 2013

Une nuit

24 septembre 2013
on-tv-tonight

Ses derniers films

Tous ses films

La Femme aux cheveux rouges

drame
sortie le 1 janvier 2016
La Femme aux cheveux rouges

Les Yeux jaunes des crocodiles

comédie dramatique
sortie le 9 avril 2014
Les Yeux jaunes des crocodiles

Voyage sans retour

suspense
sortie le 11 septembre 2013
Voyage sans retour

Le Général du Roi (TV)

drame
sortie le 1 janvier 2013
Le Général du Roi (TV)
 
0 commentaire - Samuel Le Bihan
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]