Simon Wells

©Getty Images, Dr. Billy Ingram/WireImage
Chez Amblin, Simon Wells a l'occasion de travailler auprès de l'animateur Richard Williams sur un film d'animation novateur, "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?" (1988), qui marque un tournant dans l'Histoire du cinéma avec son mélange intelligemment dosé entre prises de vues réelles et animation. Looney Tunes déchaînés et acteurs de talent (Bob Hoskins, Christopher Lloyd) à l'aise dans l'exercice. Un pari fou sur le papier mais qui redonne ses lettres de noblesse au travail d'orfèvre des animateurs à l'écran.

Après avoir supervisé l'animation de cette production signée Robert Zemeckis, l'animateur co-réalise avec Phil Nibbelink son premier dessin animé "Fievel au Far West". Mais si, souvenez-vous de cette petite souris au chapeau de cow boy trop grand pour elle. Sorti en 1991, cette suite des aventures de "Fievel et le Nouveau Monde" (1986) rencontre un succès plus modéré, les critiques regrettant la disparition de la poésie au profit du comique de situation. Côté chiffres, elle ne récolte que 40 millions de dollars dans le monde quand son aînée en avait récoltée 84 millions, soit plus du double.

Toujours au côté de Nibbelink, Simon Wells co-réalise deux années plus tard "Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique" pour les studios Universal. Produit par Steven Spielberg et Steve Hickner, cette histoire mêlant l'ère des dinosaures au monde moderne séduit petits et grands avec ses dinosaures attachants et son univers inventif. Adapté d'un roman de jeunesse de Hudson Talbott ("We're Back! A Dinosaur's Story") inédit en France, le film reçoit de nouveau des éloges pour sa qualité d'animation (couleurs chatoyantes, animation fluide et gracieuse) et assoit encore un peu plus la notoriété de Wells qui a définitivement trouvé sa voie.

Plus en confiance, il se lance en solo dans le grand bain de la réalisation avec "Balto chien-loup, héros des neiges" (1995) dans lequel on peut entendre la voix d'un certain Bob Hoskins. Se basant sur un fait historique réel, une épidémie de diphtérie qui sévit dans une petite ville d'Alaska en 1925 et qui reçut un vaccin grâce au relais d'attelages de chiens, le film est le premier d'une trilogie centrée autour de ce chien courageux qu'est Balto. Porté par la voix de Kevin Bacon, qui marque ici sa première expérience en tant que doubleur, Balto se fait malheureusement balayer par les jouets vivants de Toy Story des studios Disney, qui sort la même année. Amblimation, filiale des studios Amblin Entertainment spécialisée dans les films d'animation qui a déjà produit "Fievel au Far West" et "Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique", se voit contrainte de fermer ses ...
portes en 1997, les pertes engrangées par les trois productions étant trop lourdes pour espérer continuer.

Entre-temps, Simon Wells a déjà trouvé un plan b : poursuivre sa collaboration avec Steven Spielberg pour DreamWorks. En 1998, il oeuvre alors à la fois sur Fourmiz, nommé au BAFTA, et sur sa quatrième co-réalisation qui va devenir son oeuvre-référence : "Le Prince d'Egypte". Co-réalisé avec Brenda Chapman et Steve Hickner, il est le premier dessin animé en animation traditionnelle 2D réalisé par DreamWorks, qui s'inspire ici des aventures de Moïse relatées dans le Livre de l'Exode. "Le Prince d'Egypte" connait un très beau succès à sa sortie. Le plus gros succès de Wells encore à ce jour.

En 2002, l'animateur chevronné s'essaye à la prise de vue réelle avec "La Machine à explorer le temps", film de science-fiction adapté du roman de H.G. Wells et porté par Guy Pearce. En parallèle, il s'attache à plusieurs autres succès de l'écurie Dreamworks comme "Spirit, l'étalon des plaines", "Sinbad : La Légende des sept mers" mais surtout "Chicken Run" et ses poules en quête de liberté. A sa place sur le fauteuil de storyboarder - celui qui dessine le scénario - il participe aux plus grosses productions DreamWorks de ces dernières années ("Shrek 2", "Shrek le troisième", "Gang de requins", "Madagascar", "Kung Fu Panda" et "Kung Fu Panda 2").

En 2011, il revient à la réalisation avec "Milo sur Mars", qu'il signe en solo et écrit avec sa soeur Wendy. Tourné en motion capture, il sort directement en DVD dans l'Hexagone et fait enregistrer une perte de 136 millions de dollars aux studios Disney avec qui il collaborait pour la première fois. Et la dernière a priori.

De retour dans les bureaux de storyboarding de DreamWorks Animation, Simon Wells dessine les croquis de ce que sera "Les Croods" en 2013. Cette famille préhistorique contrainte de quitter sa caverne après un éboulement. Au vu du succès de ce dernier (plus de 580 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de 135), le studio a confirmé une suite du film. En novembre 2016, afin d'éviter la confrontation avec le "Ferdinand" de la Fox, en salles en décembre 2017, le film voit sa sortie repoussée à une date ultérieure. On ne sait pour l'instant pas si Wells sera de la partie.

Filmographie :

2011 : Milo sur Mars
2002 : La machine à explorer le temps
1998 : Le prince d'Egypte
1995 : Balto chien-loup, héros des neiges
1993 : Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique
1991 : Fievel au Far West

Ses derniers films

Tous ses films

Milo sur Mars

animation
sortie le 1 janvier 2011
Milo sur Mars

Balto chien-loup, héros des neiges

animation
sortie le 5 février 2003
Balto chien-loup, héros des neiges

La Machine à explorer le temps - Time machine

fantastique/SF
sortie le 27 mars 2002
La Machine à explorer le temps - Time machine

Le Prince d'Egypte

animation
sortie le 16 décembre 1998
Le Prince d'Egypte
 
0 commentaire - Simon Wells
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]