Steve Wozniak

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©Getty Images, John Medina
Fils d'un ingénieur en aérospatial, Steve Wozniak grandit à Sunnyvale dans la Santa Clara Valley, région qui se fera bientôt connaître sous le nom de Silicon Valley comme véritable noyau de la haute-technologie. Lui-même fasciné dès le plus jeune âge d'électronique, il montre vite une aptitude à confectionner des appareils de toute pièce, comme cette radio amateur pour laquelle il obtient même une licence d'opérateur alors qu'il n'a que 12 ans. Les divers gadgets qu'il construit déjà enfant lui valent d'être appelé "Woz the Wiz" - une référence ingénieuse au fameux Magicien d'Oz ("The Wizard of Oz" en Anglais) qui lui colle à la peau, puisqu'on le surnomme depuis affectueusement "Woz".

Le bac en poche en 1968, Steve Wozniak ne fait qu'une année à l'Université du Colorado avant d'être rappelé à Sunnyvale pour travailler comme programmeur dans une petite société informatique. Souhaitant néanmoins poursuivre ses études d'ingénierie, il s'inscrit alors à l'Université de Californie à Berkeley mais finit encore à peine sa première année qu'il se voit offrir un poste auprès de Hewlett-Packard. Parallèlement à ce nouveau travail, il rencontre un adolescent de quinze ans tout autant passionné que lui en nouvelles technologies : Steve Jobs.

Les deux rejoignent un groupe de programmeurs et autres ingénieurs dénommé le Homebrew Computer Club, lequel inspire Steve Wozniak à concrétiser des modèles d'ordinateur qu'il dessine déjà depuis l'adolescence, prenant en compte de l'avancée technologiques des dernières années. Emballé par le projet de son ami, Steve Jobs lui propose alors d'installer un atelier dans le garage de ses parents à Los Altos et joindre leurs talents - l'un sera chargé de l'innovation, l'autre du marketing - pour lancer une entreprise : c'est ainsi que naît Apple Computer Co. en 1976.

Leur premier produit, sobrement appelé Apple I, est aujourd'hui considéré comme étant le tout premier ordinateur personnel - une révolution, il faut dire, comparé aux engins massifs alors utilisés uniquement par les professionnels. Aussi attise-t-il déjà l'intérêt d'un magasin d'informatique local, qui place une commande à 50 000 dollars. Steve Jobs pousse alors Steve Wozniak à quitter Hewlett-Packard pour s'investir entièrement dans leur propre entreprise en janvier 1977. Cette année-là, le génie informatique dévoile l'Apple II : encore plus révolutionnaire, offrant des innovations techniques comme un écran en couleurs avec clavier, hauts-parleurs ou encore lecteur de disquette intégrés, ce dernier est un succès immédiat engendrant deux millions de dollars de ventes à la fin de l'année 1977.

Apple, dont le QG a été déplacé du garage des Jobs à Cupertino, fait rapidement la fortune ...
de ses fondateurs, comptant déjà quarante employés et des investisseurs millionnaires à l'aube des années 1980. Alors que Jobs fait vite preuve de son cynisme légendaire, Wozniak se démarque quant à lui comme le partenaire qui n'hésite pas à partager ses actions pour faire profiter tout le monde. Mais, en pleine réussite, ce dernier se voit contraint de s'éloigner de la société après un accident d'avion - qu'il pilotait lui-même - en 1981. Souffrant de diverses blessures, et surtout d'amnésie, sa convalescence dure deux ans.

Steve Wozniak profite alors de ce repos forcé pour organiser un festival de rock, l'US Festival, avec des groupes aussi connus que Fleetwood Mac et The Grateful Dead en 1982 et 1983, puis se réinscrire à l'université dont il ressortira enfin diplômé en 1986. Entre-temps retourné auprès de ses collègues d'Apple pour deux brèves années, il quitte définitivement la société, devenue trop grande à son goût, pour se consacrer à ses propres projets en 1985 - quelques mois avant le départ de Steve Jobs, poussé à la porte à la fin de l'année en raison de disputes irréconciliables. L'inventeur des tous premiers appareils qui ont fait le succès de la marque à la pomme reste néanmoins actionnaire de celle-ci, étant même encore référencé comme un de ses employés.

S'il fondera à son tour quelques autres entreprises, comme CL 9 à qui l'on doit la première télécommande universelle programmable, ou Wheels of Zeus (WoZ) spécialisé dans la technologie GPS sans fil, Steve Wozniak ne connaîtra jamais aussi grande réussite qu'avec Apple. Très terre-à-terre, celui qui s'amuse à battre des records à Tetris, s'est marié pas moins de quatre fois, se balade en Segway et participe, pour rire, à Dancing with the Stars ou un épisode de la sitcom "The Big Bang Theory", n'en perd pas pour autant son éternel enthousiasme. L'ingénieur s'est d'ailleurs, semble-t-il, surtout épanoui dans les cours d'informatique qu'il a donnés pendant des années aux enfants de son quartier de Los Gatos, toujours en Californie.

Par ailleurs très attaché à Apple, encore trente ans après avoir quitté les lieux, Steve Wozniak continue de suivre de très près les nouvelles inventions de la société qui a fait toute sa notoriété. Il est même présent, parmi les premiers de tous ces aficionados qui font la queue des heures durant devant les Apple Stores, pour chaque nouvelle sortie de la marque à la pomme.

Bibliographie :

2006 : iWoz : From Computer Geek to Cult Icon, éd. Norton Publishing

Distinctions :

2000 : Inventors Hall of Fame
1985 : Médaille nationale de la Technologie
 
0 commentaire - Steve Wozniak
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]