Talking Heads

©Getty Images, Gijsbert Hanekroot/Redferns
Trois jeunes étudiants de la Rhode Island School of Design décident de partir pour New York et se consacrer à la musique en 1974 : il s'agit de David Byrne, Chris Frantz et sa petite-amie Tina Weymouth. Réuni sous le nom Talking Heads, en référence au "têtes parlantes" du petit écran, le trio joue ses premiers concerts en ouverture de The Ramones au club punk new-yorkais CBGB. Deux ans plus tard, Jerry Harrison, ancien Modern Lover auprès de Jonathan Richman, vient agrandir les rangs de la formation. Le groupe, au complet, enregistre alors son premier album, naturellement intitulé "Talking Head: 77".

Porté par le désormais classique Psycho Killer, ce dernier atteint déjà le Top 100 du classement américain. Leur prochain effort en studio, "More Songs About Buildings and Food", fait encore mieux l'année suivante grâce à une reprise du tube d'Al Green, Take Me to the River - le premier hit du groupe. De par une fructueuse collaboration avec le producteur Brian Eno, qui expérimente avec des sonorités à la fois électroniques et africaines, la musique des Talking Heads évolue pour devenir ce mélange unique de punk rock minimaliste et de funk nourrie aux percussions traditionnelles du continent noir.

Après le plus sombre "Fear of Music" (1979), qui produit notamment le single Life During Wartime, "Remain in Light" est largement influencé par l'afro-beat de Fela Kuti. Avec notamment le mythique Once in a Lifetime (1980), l'album culmine en dix-neuvième position au classement américain et introduit le groupe à un plus large public. Aussi ce dernier entame-t-il une tournée mondiale, soutenu par quelques autres musiciens.

S'ils se sont ensuite éparpillés à quelques projets solos, les quatre Talking Heads ne tardent pas à se retrouver en 1982 pour diffuser une compilation de leurs performances live, appuyée par une nouvelle tournée à travers les États-Unis et l'Europe. Par ailleurs de retour en studio, ils dévoilent l'année suivante "Speaking in Tongues", qui s'avérera être leur plus grand succès, certifié pour la première fois disque de platine, porté par leur plus grand tube Burning Down the ...
House, diffusé en boucle sur MTV. La tournée qui suit est filmée par Jonathan Demme et ainsi immortalisée dans l'acclamé "Stop making Sense" (1984), dont la bande originale restera près de deux ans dans le classement pop américain.

Groupe des plus prolifiques, les Talking Heads ressurgissent dans les bacs en 1985 avec "Little Creatures", qui se voit également certifié disque de platine, puis en 1986 avec un opus consacré à la musique du film "True Stories", réalisé par David Byrne lui-même, sur lequel on retrouve le hit-single Wild Wild Life. Deux ans plus tard sort "Naked", enregistré à Paris auprès de quelques musiciens afro-caribéens de la capitale française. Ce sera, toutefois, le dernier album studio du groupe.

Alors que chacun s'occupe à ses projets parallèles - David Byrne en solo, fort de son statut d'artiste d'influence pour des groupes comme Arcade Fire, le couple Chris Frantz et Tina Weymouth sous le nom de Tom Tom Club, à qui l'on doit notamment le hit disco Genius of Love, et Jerry Harrison en tant que producteur à succès - les Talking Heads finissent par se séparer en décembre 1991. C'est le chanteur emblématique du groupe qui en a décidé ainsi, lors d'une interview accordée au Los Angeles Times. Les autres membres se sont avoués déçus dans un communiqué diffusé un mois plus tard.

Mais malgré les espoirs, notamment de Chris Frantz, le groupe ne se reformera pas. Le quatuor sera simplement réuni à nouveau en 1999 pour enregistrer des commentaires sur "Stop Making Sense", à l'occasion de la sortie DVD du film célébrant ses 15 ans. Et une dernière fois sur scène en 2002 pour jouer Life During Wartime, Psycho Killer et Burning Down the House en l'honneur de l'introduction des Talking Heads au prestigieux Rock & Roll Hall of Fame.

Discographie :

1988 : Naked
1986 : True Stories
1985 : Little Creatures
1983 : Speaking in Tongues
1980 : Remain in Light
1979 : Fear of Music
1978 ! More Songs About Buildings and Food
1977 : Talkin Heads: 77

Filmographie :

1984 : Stop Making Sense, de Jonathan Demme

Ses dernières news

Toutes ses news
10 groupes qui ont changé de nom avant de devenir célèbres
Clara Lemaire
26 avril 2017

10 groupes qui ont changé de nom avant de ...

26 avril 2017
diaporama
 
0 commentaire - Talking Heads
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]