The Ramones

©Getty Images

Les membres à l'origine du groupe se sont connus à Forest Hills dans l'état de New York. Surtout reconnaissables à leurs prénoms, le batteur Joey, Dee Dee véritable leader charismatique du groupe, Johnny à la guitare et le manager Tommy apposent à la fin de leur prénom le fameux "Ramone", comme pour souder cette nouvelle famille. Le nom de "Ramones" fut initialement trouvé par le chanteur Paul McCartney, qui s'était lui-même baptisé Paul Ramone au tout début de sa carrière.

C'est en 1976 que les Ramones explosent. Leur arrivée en Grande-Bretagne permet au mouvement punk de se révéler, alors qu'il s'installe encore "timidement" sur les scènes anglaises. Même si Les Ramones n'ont pas inventé le genre punk en musique, ils l'ont codifié, structuré et ont insufflé dans leurs textes cette rébellion propre aux musiques populaires. Cependant, même si Les Ramones sont cités comme le premier groupe punk alliant qualité de son et textes provocants, ils n'ont jamais réellement évoqué de critiques politiques dans leurs paroles. Les Ramones sont également célèbres pour leurs incessantes disputes au sein de leur formation.

L'album Ramones Leave Home sort en 1977 et marque le début d'une série de tournées qui ne finira quasiment jamais : Les Ramones ont été en tournée presque toute la durée de leur carrière, donnant près de 2300 concerts en plus de 20 ans.

Les Ramones ont conquis leur public avec les titres Blitzkrieg Bop ou Now I wanna sniff some glue, mais très vite ils calment le jeu avec Rockaway Beach et autres chansons plus accessibles, très inspirées par les groupes encore à la mode. Certains pensent même qu'ils se fourvoient, notamment avec la balade Hear Today, Gone Tomorrow. Tommy dit Tommy Ramone quitte alors le groupe.

Marc Bell le remplace. Avec lui, l'album Road to Ruin voit le jour, 12 chansons avec des solos de guitares acoustiques et une production très soignée. Cependant l'album ne séduit guère. Au début des années 80, Les Ramones se rapprochent de producteurs plutôt pop et commerciaux, tels que Phil Spector et Graham Gouldman. Marky Ramone quitte à son tour la formation et c'est Richard Beau qui le remplace. Howling the Moon semble retrouver le bouillonnement punk des années 70.

En 1984, malgré des tensions de plus en plus vives entre les membres, les Ramones enregistrent Too Tough to Die. En dépit d'un heureux présage, le disque ne se vend pas mais le groupe semble retrouver la fidélité du public. Les Ramones renouent aussi avec la polémique : en 1985, ils enregistrent Bonzo Goes to Bitburg, une chanson qui attaque le président Ronald Reagan en visite au cimetière allemand de Bitburg, où certains soldats nazis étaient enterrés. Peu après, Animal Boy sort dans les bacs.

En septembre 1987, sort Halfway to Sanity avec Daniel Rey comme producteur. Sur l'album, Deborah Harry de Blondie prête sa voix sur la chanson Go Lil' Camaro Go. Le batteur de Deborah rejoindra d'ailleurs les Ramones après que Richie Ramone ait jeté l'éponge, trop écoeuré par les disputes au sein du groupe. En 1989, les Ramones élargissent leur public, s'essayant même à la bande originale : celle de Pet Sematary de Stephen King.

Dans l'histoire du rock punk, Dee Dee Ramone incarne l'icône punk totale et son départ en 1989 a comme marqué une pause dans l'évolution de ce mouvement contestataire. Complexe et en perte de repères, il n'aura jamais cessé sa consommation de drogues. En 1992, il monte le groupe Chinese Dragons et ICLC en 1994. Enfin, il fonde Les Ramainz, un groupe "hommage" aux vrais Ramones.

Son autobiographie fut publiée en 2000 et s'intitule Lobotomy : Surviving the Ramones. L'auteure Virginie Despentes en a assuré la traduction française. Douglas Colvin dit "Dee Dee Ramone" meurt d'une overdose le 5 juin 2002. Il dira de l'âme des Ramones : "Les gens qui rejoignent un groupe comme Les Ramones ne viennent pas de milieux stables car ce n'est pas une forme d'art civilisé, le punk rock est destiné et fait pour des jeunes en colère qui se sentent créatifs".

Respectés et adulés à travers le monde, Les Ramones auront été également conspués et rejetés : leur formation musicale fut parfois considérée comme une vaste plaisanterie par le public classique. De nos jours, nous pouvons citer en tant qu'héritiers inspirés des Ramones le groupe The Offspring, ou les Red Hot Chili Peppers.

Ses dernières news

Toutes ses news
5 chansons qui vont vous faire aimer la rentrée scolaire
Sébastien Jenvrin
31 août 2016

5 chansons qui vont vous faire aimer la ...

31 août 2016
article

Sa discographie avec

Toute sa discographie
Ramone's Solo Performances
Ramone's Solo Performances
Dee Dee Ramone (of The Ramones)
Rocket to Rusev
Rocket to Rusev
The Razor Ramones
 
0 commentaire - The Ramones
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]