The Smashing Pumpkins

©Abaca

Billy Corgan naît à Chicago le 17 mars 1967. Profondément attaché à l'Illinois - le groupe deviendra une fierté locale -, il y grandit jusqu'à l'âge de 19 ans avant de décider de respirer un autre air, celui de Miami. Son souhait ? Se gorger de l'énergie et de la dynamique artistique de cette ville. Il devient alors leader d'un groupe goth, The Marked.

Il rêve cependant au groupe idéal, et pour se faire, il retrouve ses racines à Chicago, berceau de son enfance et de sa créativité. Pour vivre, il travaille chez un disquaire et rencontre James Iha, avec qui il jette les bases du groupe The Smashing Pumpkins, nom probablement inspiré d'un rêve qu'aurait eu Billy. Ils accueillent plus tard (non sans mal) la bassiste D'arcy Wretzky, qui avait pourtant échoué à son audition. Jimmy Chamberlin, qui sera par la suite au coeur des différentes querelles et divergences du groupe, rejoindra la formation en dernier.

Le secret du quasi-immédiat triomphe des Smashing Pumpkins résiderait dans une certaine cohérence des styles, une écriture soignée et assurée par Billy Corgan, qui aimait exprimer dans ses textes ses doutes et ses confessions avec une belle subtilité. La musique qui orne ses textes était souvent puissante, avec des nuances d'heavy metal, dream pop, punk...

Avant leur premier album, le groupe tendait vers de la new-wave, tendance phare à la fin des années 80. C'est évidemment Chamberlin qui, en tant que batteur jazz, apportera une vraie structure rythmique au groupe.

Le 28 mai 1991, sort le premier album de Smashing Pumpkins, Gish, qui passera quasiment inaperçu à cause de l'énorme carton de Nevermind enregistré par Nirvana, mené par son fascinant leader Kurt Cobain... Le groupe ne se décourage pas : les chansons Rhinoceros et I am One parviennent à plaire au public de Chicago notamment.

Toujours la même année, l'EP Lull est dans les bacs, mais deux ans se passent avant le premier vrai immense carton des Smashing : Siamese Dream. Grâce à cet album sorti en 1993, le groupe élargit sa fan base et rentre dans le grand circuit des groupes à la mode, mais surtout talentueux. Beaucoup considèrent encore Siamese Dream comme le chef-d'oeuvre absolu des Smashing Pumpkins. Les titres Today et Disarm sont de véritables tubes et l'album se vend au-delà de leurs espérances.

Corgan, toujours rigoureux dans son travail, a pourtant traversé une période très chaotique pour élaborer cet album : l'auteur-compositeur souffrait de pensées suicidaires. Il aurait voulu confier, à travers cet album, la difficulté de retrouver goût au travail ou au rêve. Siamese Dream plaît également pour sa couleur punk.

Deux ans plus tard, Mellon Collie & the Infinite Sadness est une fois encore un succès, avec des titres classés dans les charts dont 1979, Bullet with butterfly wings et Tonight, Tonight.

Un accident dramatique survient en 1996. Jonathan Melvoin (claviers) et Jimmy Chamberlin sont victimes d'une overdose d'héroine à peu de temps d'intervalle, ce qui coûtera la vie de Melvoin ainsi que l'éviction et l'arrestation de Chamberlin. Sans tarder, Matt Walker le remplacera. En 1998, la sortie de l'album Adore reçoit un accueil timide de la part du public. L'absence de Jimmy Chamberlin y serait pour beaucoup. Smashing Pumpkins vit, en somme, son premier échec.

En 1999, Jimmy Chamberlin est rappelé à sa batterie, mais Wrtezky quitte le groupe pour tenter une carrière d'actrice et est remplacée par Melissa Auf der Maur of Hole. Tout ceci survient lors de l'enregistrement de MACHINA / The machines of god, ce qui déstabilise Corgan qui annonce la fin des Smashing en 2000.

Frères ennemis ou collaborateurs en or, Chamberlin et Corgan se retrouvent pourtant en 2001 et montent le très bref groupe de rock alternatif Zwan, qui ne mettra au jour qu'un seul titre : Mary's Star of the Sea. De son côté, Corgan tente un opus en solo : The Future Embrace qui ne marchera pas.

Il se tourne alors vers le Chicago Tribune pour annoncer, grâce à un article en 2005, le grand retour du groupe, retour qu'il espérait et imaginait triomphal. Après avoir accueilli en son sein la bassiste Ginger Reyes et le guitariste Jeff Schroder, le groupe s'est remis au travail, notamment sur l'album Zrietgiest qui sort en 2007.

S'ensuivent alors Teargarden by Kaleidyscope, Oceania et Monuments to an Elegy en 2014.

Discographie :

2009-2016 : Teargarden by Kaleidyscope
2014 : Monuments to an Elegy
2012 : Oceania
2007 : Zeitgeist
2000 : Machina II / The Friends and Enemies of Modern Music
2000 : Machina / The Machines of God
1998 : Adore
1995 : Mellon Collie and the Infinite Sadness
1993 : Siamese Dream
1991 : Gish


Sa discographie avec

Toute sa discographie
Monuments to an Elegy
Monuments to an Elegy
The Smashing Pumpkins
Adore (2014 Remaster)
Adore (2014 Remaster)
The Smashing Pumpkins
Pisces Iscariot (2012 - Remaster)
Pisces Iscariot (2012 - Remaster)
The Smashing Pumpkins
 
0 commentaire - The Smashing Pumpkins
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]