Valéry Giscard d'Estaing

Titulaire à l'âge de 16 ans d'un double baccalauréat décroché au lycée Louis-le-Grand, Valéry Giscard D'Estaing s'engage deux ans plus tard comme volontaire dans la 1ère armée française. La Seconde guerre mondiale achevée, il reprend en 1945 le cours de sa scolarité au lycée Louis-le-Grand, rejoint l'École polytechnique en 1946 et intègre directement l'École nationale d'administration (ENA).

À sa sortie de l'ENA, le brillant élève débute, à l'instar de son père, sa carrière professionnelle à l'Inspection générale des finances. Ce premier poste d'envergure lui ouvre des portes en politique en 1954, devenant le directeur adjoint du cabinet du président du conseil Edgar Faure.

C'est sur le territoire de ses ancêtres, le Puy-de-Dôme, qu'il entreprend de s'ancrer politiquement : il est élu député en 1956. Ce département va jalonner toute sa carrière politique, des années 50 jusqu'en 2002.

Son passage remarqué à l'Inspection des finances remonte aux oreilles du premier ministre Michel Debré, qui le nomme Ministre des Finances et des Affaires économiques sous De Gaulle (1962-1966). Il devient alors le plus jeune politicien à ce poste, mais se fait remplacer par Michel Debré en raison de la politique de rigueur qu'il a menée et de ses mesures d'encadrement des prix qui ont terni sa popularité.

De retour à l'Inspection des finances, il poursuit sa trajectoire ponctuée, en 1967, par sa nomination à la présidence de la commission des finances, de l'économie générale et du plan de l'Assemblée nationale. Il devient, la même année, le nouveau maire de la ville de Chamalières, où il officiait déjà comme conseiller municipal.

Lorsque Georges Pompidou accède à la présidence de la République en 1969, VGE reprend son poste de Ministre, d'abord sous le gouvernement Chaban-Delmas, puis sous les trois gouvernements Messmer jusqu'à la mort du président le 2 avril 1974.

Le siège vacant de la présidence attise VGE qui se présente sous la bannière des républicains indépendants face au gaulliste Jacques Chaban-Delmas et au socialiste François Mitterrand. Soutenu par "l'appel des 43", l'ancien inspecteur des finances, alors fasciné par John F. Kennedy, mène une campagne axée sur la modernité.

Âgé de 48 ans, il entend dépoussiérer les habitudes de ses prédécesseurs. Son slogan, "le changement dans la continuité", vise à séduire et à rafraîchir la présidence française, tout en restant dans l'élégance républicaine. Le 27 mai 1974, 50,8% des Français votent pour lui. Il devient alors le troisième président de la Vème République.

Durant son septennat, VGE sera à l'origine de nombreuses avancées telles que l'abaissement de l'âge de la majorité, le droit de vote à 18 ans, la loi dépénalisant l'avortement en 1975, la suppression de l'ORTF ou encore la création d'un secrétariat d'Etat à la condition féminine confiée à Françoise Giroud.

Le 10 mai 1981, la "vague rose" envahit la France et François Mitterrand lui succède à la présidence de la République. Sa deuxième campagne, moins préparée que la première et ponctuée par des frasques médiatiques (l'affaire des diamants, le passé de Maurice Papon), fait perdre, au fondateur de l'UDF, le second tour de l'élection avec 48,24% des suffrages exprimés.

Après cette défaite, Giscard d'Estaing, alors membre du Conseil constitutionnel de droit, s'ancre davantage en Auvergne où il préside le conseil régional (1986-2004), devient le président de son parti, l'UDF, et entre en 1989 au Parlement européen.

En 2012, VGE a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy.

Ses dernières news

Toutes ses news
10 choses que vous ne saviez pas sur Téléphone
Fabien Gallet
13 septembre 2017

10 choses que vous ne saviez pas sur Téléphone

13 septembre 2017
diaporama
Nicolas Sarkozy s'"emmerde" et veut "gagner beaucoup d'argent"
Jessica Rat
12 août 2017

Nicolas Sarkozy s'"emmerde" et veut ...

12 août 2017
article
Simone Veil est décédée : retour sur une vie de combats
Fabien Gallet
30 juin 2017

Simone Veil est décédée : retour sur une vie ...

30 juin 2017
article
Zoom sur les péchés mignons des présidents de la Ve République
Fabien Gallet
26 avril 2017

Zoom sur les péchés mignons des présidents de ...

26 avril 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Dans la peau de Jacques Chirac

documentaire
sortie le 31 mai 2006
Dans la peau de Jacques Chirac

Reporters

documentaire
sortie le 1 janvier 1981
Reporters
 
0 commentaire - Valéry Giscard d'Estaing
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]